QUATRE nouveaux cas de Coronavirus dont 1 cas local et 3 importés    Tunisie : Abdessalem Saidani condamné à 17 ans de prison    Tunisie [photos] Liste des députés PDL ayant signé la pétition du retrait de confiance à Ghanouchi    Informations importantes pour le test RT-PCR Covid-19 à l'Institut Pasteur de Tunis    Nouvelle baisse pour les prix du pétrole    Ambiance pourrie    Le verdict final du TAS, attendu cette semaine    Chiffres    Le chantage, pomme de discorde    Plus de 2 millions de dinars pour aider les personnes porteuses de handicap à créer leurs propres projets    Tunisie: Fakhfekh aux responsables de l'UGTT, l'UTICA et l'UTAP, le pays ne peut pas supporter davantage de manœuvres politiques    Des médecins de la santé publique appellent à l'amendement du décret gouvernemental relatif aux études médicales.    Les mesures du Plan de sauvetage de l'économie tunisienne détaillées    Tunisie : Baisse des importations du mois de juin de 24,3%    Fakhfakh et les ministres d'Ennahdha : La jurisprudence de Chahed avec ceux d'Afek a-t-elle des chances de fonctionner?    Tunisie – Bac 2020 : Examens Informatiques pour les sections Sciences Exp., Maths,Techniques et Informatique du mardi 14 juillet    Il y a quarante jours, disparaissait Boubaker Bouzidi : Architecte discret des droits de l'Homme et des libertés    Découvrez la nouvelle version de la chanson "Kelmti Horra" avec 53 artistes de 22 pays (vidéo)    Une pompe d'eau de la SONEDE saccagée à Gabès    Libye: Le Parlement de Tobrouk autorise l'armée égyptienne à intervenir dans le pays    FARK : Dr Slim Ridene    Maison de la marionnette de Siccaveneria : L'intarissable initiative keffoise    Vient de paraître | « Maisons d'hôtes et Hôtels de charme en Tunisie » : Pour rêver de luxe, calme et volupté    Lancement du rapport « Perspectives économiques en Afrique du Nord » (édition 2020)    « Perspectives économiques régionales 2020 » : l'Afrique de l'Ouest doit faire le pari de la jeunesse comme main d'œuvre pour accélérer la reprise économique post-Covid-19    Handball | En marge des AGO et AGE de la Fthb : Quand on veut, on peut !    Mini-football | Coupe de Tunisie – Quarts : Spectaculaire !    EST | Préparation pour la reprise : L'Espérance en bon élève    Tunisie – Météo : Températures légèrement en baisse    Coopération financière tuniso–allemande : Mieux atténuer l'impact de la crise du COVID-19 avec des réformes.    Tunisie: Vers une baisse des prix des carburants    Ennakl automobile renouvelle sa confiance à Ooredoo    La Covid-19 a fait perdre à Tunisair 400 MDT (Maarouf)    Kais Saied s'entretient avec Patrice Bergamini    S.E. l'Ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie Patrice Bergamini fait ses adieux au Président de la République Kais Saïed    Lancement prochainement, d'un appel d'offres pour l'extension de la route Oueslatia/ Haffouz    ARP-Gouvernement : La mesure frontalière S17 au centre des discussions    Tunisie: Le PDL est en tête des intentions de vote    Club Africain : Mohamed Ali Boughdiri, l'unique candidat à la présidence    Djerba au patrimoine mondial : La commission technique lance une large opération participative    Ridha Tlili: A quoi servent les politiques culturelles?    La fille de Nelson Mandela, Zindzi, meurt à 59 ans    Tunisie : La manifestation "les soirées de Hammamet" se déroulera du 25 juillet au 22 août avec 350 spectateurs par spectacle    Les musulmans de Bosnie pleurent leurs morts    A Idleb, les déplacés syriens craignent le pire    «Depuis quand les Nègres sont des artistes ! ?»    Libye: Haftar pose des conditions pour lever le blocus des ports et champs pétroliers    Un avertissement sans frais à Netanyahou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une transcription subtile et raffinée de l'Histoire
journées théâtrales de carthage
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 12 - 2018

«Didon et Enée», une chorégraphie de Luca Bruni sur une création musicale de Marco Schiavoni, interprétée par les danseurs de la compagnie Oplas, du Ballet de l'Opéra de Tunis et du Nouveau ballet de la danse tunisienne, a été présentée mercredi dernier au Théâtre de l'Opéra à la Cité de la culture de Tunis.
C'est une œuvre audacieuse et même passionnante, puisant ses références mythologiques dans l'Enéide de Virgile que les Journées Théâtrales de Carthage et le Pôle Ballets et Arts Chorégraphiques ont présentée mercredi dernier au Théâtre de l'Opéra à la Cité de la culture en présence de M. Mohamed Zinelabidine, ministre des Affaires culturelles et de plusieurs directeurs de théâtres étrangers dont le prestigieux Théâtre national de Chaillot.
Il s'agit de «Didon et Enée», une chorégraphie de Luca Bruni sur une création musicale de Marco Schiavoni superbement interprétée par les danseurs de la compagnie Oplas, du Ballet de l'Opéra de Tunis et du Nouveau ballet de la danse tunisienne.
«Didon et Enée» est aussi un voyage dans l'œuvre originale de Purcell, à travers le prisme de la contemporanéité et du dialogue interculturel. Le résultat est un travail où le corps et la musique fusionnent dans une harmonie presque parfaite pour raconter la passion du guerrier Enée à la reine carthaginoise Didon. Le spectacle se présente comme une lecture dans le palimpseste de la méditerranée dont les signes et les symboles ont résisté au temps. Dans Didon et Enée, le chorégraphe comme le musicien ont réussi à déconstruire le mythe pour reconstruire cette passion entre le nord et le sud qui ont fini par se rencontrer en dépit des différences et des vicissitudes. L'œuvre de Purcell a été subtilement revisitée par Marco Schiavoni qui l'a située dans un contexte moderne en partant de sa propre lecture de ce mythe. Ici, les musiques s'entrecroisent comme les corps et les sonorités baroques de Purcell finissent elles aussi par se fondre dans d'autres musiques du monde, offrant des variétés à écouter : plusieurs instruments du violoncelle, au oud, en passant par les cymbales, le bendir ou la darbouka dans un métissage fantastique prouvant que les spécificités fondent l'universalité des cultures. Devant une salle comble, les danseurs tunisiens et italiens se sont évertués dans l'interprétation de leur rôle respectif offrant à cette production tuniso-italienne, réalisée sur le sol tunisien, une dimension d'œuvre majeure qui ne manquera pas de fasciner le public là où elle sera présentée.
Avec un décor minimaliste reproduisant l'Agora et une scénographie utilisant la lumière comme écriture principale, Luca Bruni est allé très loin dans sa création chorégraphique en lui conférant une identité ancrée dans le contemporain d'où la beauté et le raffinement absolus de ses tableaux très attachants.
Mais Didon et Enée interpelle les spectateurs par ses métaphores qui renvoient à l'actualité du monde, avec ses confrontations et les impératifs d'une entente entre les peuples pour transcender les incompréhensions, toujours à l'origine des violences.
En réinterprétant le livret de l'œuvre originale de Purcell, des jeunes se trouvent à se raconter, tous en cercle, leur propre histoire personnelle, où chacun représente un des personnages principaux de l'œuvre : Didon, Enée, Belinda, Mercure, les sorcières, les camarades d'Enée. Dans ce contexte, raconter est un acte de libération.
«Didon et Enée» fait partie d'un projet artistique et social baptisé «Dialogues». Il a pour objet la transmigration des peuples, l'intégration et l'inclusion sociale, sujet abordé sur la base du dialogue entre les différentes cultures de la Méditerranée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.