Ne manquez pas les promotions de saison chez Orange et gagnez plein de cadeaux !    Ford fournit 7 conseils pour voyager en toute sécurité avec des enfants en voiture    Il faut en finir avec la fonction publique, déclare Anouar Maarouf    La grève des Taxis et Louages ne sera pas observée par tous, et la perturbation n'aura certainement pas d'effet sur le secteur du transport    Tunisie- L'UTICA dément la grève des taxis individuels et des louages    La sélection nationale arrive à Alger    Coupe de Tunisie – 1/8 de finale : Programme Tv de la deuxième tranche    Tous les pays du Golf ont normalisé avec Israël sauf le Koweït, déclare Riadh Sidaoui    Tunisie: Le bloc de Nidaa Tounes refuse la démission de Ridha Charfeddine    Le projet de l'inscription de Djerba sur la liste de l'Unesco sera soumis en Octobre 2019    “La Mosaïque Autrement” de Néjiba Maamar à La Galerie Fenyed La Marsa    Nizar Chaari, Président de NEW CARTHAGE, se réunit avec les jeunes de Kébili lors d'un Forum international estudiantin    La fondation Tony Elumelu annonce 3 050 entrepreneurs selectionnes dans le cadre du 5eme cycle du programme d'entreprenariat de laTFE    CA : Du nouveau concernant la blessure d'Ahmed Khalil    Clôture des travaux du Forum de la société civile et des médias au Moyen-Orient et Afrique du Nord    Il n'y avait pas de petits clubs !    «Le bon exemple de l'US Tataouine»    «Le chemin de croix des promus»    «Bleus de chauffe» roublards !    Le consensus sera-t-il de retour ?    Tunisie – Météo : Ciel nuageux progressivement abondants l'après-midi avec pluies isolées    Haro sur l'usage excessif et inapproprié des antibiotiques    Beaucoup reste à faire…    Des prestations de piètre qualité    Festival International de Théâtre de Gafsa: Programme de la 23e édition du 23 au 29 mars    Du récit du devoir au récit du vouloir    Chacun d'entre nous poursuit une quête    La coalition électorale ''Victoire de la Tunisie'' dénonce des mesures sécuritaires prises à leur encontre    Tunisie: BCE a de nouveau tendu la main à Ennahdha, selon Yassine Brahim    Tunisie: Abdellatif Mekki accuse Béji Caïed Essebsi d'ingérence dans des questions hors de ses compétences    1500 médecins s'apprêtent à quitter la Tunisie    Assaut du port de la Goulette, son directeur explique    Semaine de la Journée Mondiale du Théâtre : 3 secondes de Mayar Alexane Samedi 30 Mars 2019 au 4ème Art-Avenue de Paris    Tunisie: Nouveautés dans l'enseignement du français et de l'anglais à l'école primaire    Tunisie: Décès d'un cadre de la prison civile de Sfax, ouverture d'une enquête    Tunisie: Repêchage au large de Sfax du corps d'une jeune fille partie en Italie à la recherche de soins contre le cancer    CAN 2019-Tirage: La Tunisie dans le pot 1    Les USA livrent à Alger 29 de ses daéchiens, qu'en est-il des tunisiens?    L'indice d'intégration régionale africaine (ARII) pour renforcer la Zone de libre-échange continentale africaine ZLEC    L'Afrique du Sud dernière qualifiée, les 24 sélections qui iront à la CAN 2019    La Voie Normale « عالسّكّة » : Un film d'Erige Sehiri – Le mardi 26 Mars à la Cité de la Culture    VIDEO : Panique et mouvement de foule à Disney Land Paris par peur d'un attentat    L'USS Arlington, un fleuron de l'US Navy, en escale    Exercices militaires conjoints    Daech en Syrie: « Game over »? Pas si sûr !    « Daesh » totalement éradiquée en Syrie après la récupération de Baghouz, dernier bastion resté entre ses mains    Mouvement de panique à Disneyland Paris suite à une rumeur d'attaque    Le droit à la différence en avant-plan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coup de gueule de Yasmine Azaïez !
Musique
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 12 - 2018

La violoniste Yasmine Azaïez est furieuse. Furieuse parce que, ayant décidé d'aider de jeunes violonistes à faire leur place au soleil, en organisant un concours, et en se produisant avec eux en concert, elle n'a obtenu aucun soutien. Tenace et déterminée, Yasmine ne baisse pas les bras. Le concours aura lieu, et elle invite les lauréats à se produire en concert avec elle, pour leur mettre le pied à l'étrier.
Quand Yasmine joue, elle joue pour elle, pour nous, certes, mais aussi pour les enfants malades, les laissés au bord du chemin de la vie, les animaux abandonnés, et tous ceux que la vie a blessés. La violoniste au grand cœur, que nous suivons depuis son adolescence, n'a jamais dit non quand il s'agissait d'aider les autres, de se produire pour une œuvre caritative, une association, une action de bienfaisance. Aussi aujourd'hui, Yasmine est furieuse. Furieuse parce que, ayant décidé d'aider de jeunes violonistes à faire leur place au soleil, en organisant un concours, et en se produisant avec eux en concert, elle n'a obtenu aucun soutien. Si ce n'est celui d'un mécène… sud-coréen qui a accepté de financer les trois premiers prix du concours.
«J'ai monté ce concours pour de jeunes musiciens qui, sans aucune formation académique, et souvent bourrés de talent, s'accrochent, en veulent, et sont prêts à tous les sacrifices. Ils viennent de Gafsa, Jendouba, Gabès, ont appris la musique sur Internet, et m'envoient des vidéos étonnantes. J'ai voulu les aider, monter ce concours, obtenir la salle du Mondial, inviter deux grands violonistes anglais comme membres du jury. Seul un mécène sud- coréen, rencontré alors que je donnais un concert pour la paix à la frontière entre les deux Corée, a souhaité soutenir le projet».
Tenace et déterminée, Yasmine ne baisse pas les bras. Le concours aura lieu, et elle invite les lauréats à se produire en concert avec elle, pour leur mettre le pied à l'étrier.
Tout comme elle ne baisse pas les bras dans la croisade qu'elle a entamée pour sauver les animaux en détresse. Nouvelle Brigitte Bardot — elle ironise, souhaitant avoir le dixième des moyens de la star —, elle consacre une partie de ses cachets à son association
«Y a animal rescue». Elle va même jusqu'à vendre les robes de scène qu'elle a créées et portées dans des concerts à travers le monde pour sauver chiens et chats abandonnés et martyrisés, les soigner, et leur trouver des familles d'accueil. Elle raconte ceux qu'elle a envoyés en France ou même en Amérique, par des relais d'associations amies, mais aussi ceux pour lesquels elle n'a rien pu faire.
Et puis parce que Yasmine travaille, et travaille beaucoup, elle sort, en 2019, un nouvel opus : «African Jasmine», une musique métissée, tunisienne et africaine. «Car nous oublions trop souvent notre africanité. J'ai travaillé sur des rythmes venus du Sénégal, du Mali, de Côte d'Ivoire, mêlés à nos rythmes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.