Le CSS dément le décès de Moncef Khemakhem    Tunisie : Nominations au sein du cabinet du ministre des Finances Ali Kooli    Youssef Chahed: « La Tunisie dispose de tous les moyens pour évincer le Coronavirus »    Tunisie : Moncef Khemakhem se porte bien    France-Coronavirus : Vers la fin de la troisième vague    L'UGTT dément sa participation aux négociations avec le FMI    BNA : PNB en hausse de 15,1% au 1er trimestre    Les Etats-Unis disposés à appuyer la Tunisie dans ses prochaines négociations avec le FMI et la BM    Industrie de l'armement : «Nous ambitionnons d'acquérir de l'expertise dans l'industrie maritime», déclare brahim Bartagi    En chiffres - Avancement de la campagne de vaccination    Ligue 2 : L'ES Hammam-Sousse retrouve l'élite    Monde: Daily brief du 22 avril 2021    Aucune demande de levée de l'immunité au député Rached Khiari n'a été déposée    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture jeudi dans le vert    Tunisie: Rached Khiari appelle des médias étrangers à la rescousse [vidéo]    Tunisie: Rached Khiari dévoile de quoi il a été accusé    Vaccin Coronavirus: Plus de 265 mille personnes vaccinées en 40 jours    l'Union tunisienne des propriétaires d'établissements privés d'enseignement et de formation déplore la généralisation de la suspension des cours du 17 au 30 avril 2021    L'UTIPEF mobilise 284 millions de dinars pour l'entretien de nombre d'établissements scolaires publics    Earth Day 2021 Doodle: Découvrez le Google Doodle spécial Journée de la Terre    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 22 Avril 2021 à 11H00    Un vieux problème qui touche le sport le plus populaire : Jeûne et football, l'éternel dilemme !    Mohamed Fadhel Kraïem : La Tunisie est un pays en pénurie d'eau    DECES : Professeur Moncef Gargouri    Pas d'inquiétude pour les Tunisiens au Tchad    Perturbations sur la plateforme Evax : l'ANSI met en garde contre les fake news    L'ANSI met en garde contre les fake news concernant la plateforme Evax    Projet Tarabot/Documentary Challenge : Appel à candidature "Soutna – Génération solidaire"    Tunisie-Ministère des Finances: Rééchelonnement des dettes des entreprises touchées par le Coronavirus    News | Moncef Khemakhem pris d'un malaise    «El Foundou» de Saoussen Jomni : Récit d'un désigné coupable    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie-météo: Météo: Températures en baisse et pluies éparses attendues    BM : les prix des produits de base devraient se stabiliser à la faveur de la reprise économique mondiale    Les répercussions de la crise du Covid-19 se poursuivent chez Tunisair : les chiffres du premier trimestre 2021    Tunisie- Affaire Rached Khiari: L'Ambassade Américaine sort de son silence!    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Foot-Europe: le programme du jour    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une lézarde attendue qui couvait
Front populaire — Candidature de Rahoui à la présidentielle
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 03 - 2019

Les watads n'ont pas seulement fait, lors de leurs assises, que désigner Mongi Rahoui comme leur candidat à l'élection présidentielle mais ont adressé divers messages codés à leurs camarades des autres composantes du Front.
L'annonce publique par le parti des «watads» de la candidature de Mongi Rahoui à l'élection présidentielle représente une nouvelle donne à valeur stratégique dans le fonctionnement du Front populaire, les rapports de force entre les multiples partis qui le composent et la vision de son rôle dans la société tunisienne et ses sphères politiques, sociales et intellectuelles.
Certes, le choix de Mongi Rahoui obéit aussi à des considérations liées à son vécu personnel, ses amitiés haut placées, son parcours politique et à la notoriété qu'il s'est taillée à l'Assemblée, mais la décision du Parti des patriotes démocrates unifié (Ppdu) prend l'allure d'une bombe menaçant l'unité de cette solide coalition des partis radicaux de la gauche et du nationalisme arabe fondée en 2012. Parlant au nom du Front, Jilani Hammami a estimé, avant-hier, que la candidature de Mongi Rahoui à la présidentielle 2019, au nom du Front populaire, proposée par le Parti des patriotes démocrates unifié (Ppdu), «a été une surprise» d'autant plus qu'«elle est contraire à la démarche en vigueur au sein du Front».
Car le FP fonctionne d'une manière collégiale par des décisions souvent unanimes prises au sein d'un Comité central qui groupe tous les secrétaires généraux des partis qui le composent. Ce qui est de nature à singulariser la démarche des watads comme étant les prémices d'une volonté d'indépendance et d'autonomie de fonctionnement.
La réaction du Front populaire a donc été à la hauteur de l'évènement, mais pour éviter une confrontation personnelle, c'est à Jilani Hammami que l'on a confié la charge de parler au nom du Front. Il a expliqué que «la démarche en vigueur au sein du Front, qui compte plusieurs partis de gauche dont le Ppdu, exige de soumettre dans un premier temps toutes les candidatures au Comité central du FP pour examen avant d'annoncer officiellement son candidat».
«La démarche du Ppdu est insensée et n'a pas lieu d'être», a noté Hammami, indiquant que la question de la candidature sera tranchée au sein du Comité central, lequel choisira le candidat et l'annoncera publiquement.
Les watads n'ont pas seulement fait, dimanche, lors de leurs assises, que désigner Mongi Rahoui comme candidat à la candidature au nom du Front populaire, mais ont adressé divers messages codés à leurs camarades des autres composantes du Front.
Ils sont déterminés à contribuer à «l'institutionnalisation du Front populaire», de par des impératifs divers comme le renouvellement de ses structures, le développement de son fonctionnement et la démocratisation en son sein. Bref, ils souhaitent un vrai changement. Et, face à une volonté de changement, que pourraient opposer Hamma et ses autres amis ? Peut-être la satisfaction d'un groupe parlementaire stable mais fonctionnant en vase clos. Qui dit «non» et refuse les alliances, alors que Mohamed Jmour et ses camarades voudraient aller au-delà.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.