BCT : Légère appréciation de dinar face à l'Euro    Nafaâ Ennaifer appelle à défendre les exportations tunisiennes contre les mesures pénalisantes de l'Algérie    Algérie : Deux militaires meurent dans des affrontements avec des terroristes    CAN – Quarts de finale : Gambie – Cameroun, où regarder le match en direct et en live streaming    Corruption : Mandat de dépôt contre un ancien gouverneur et 2 autres responsables    CAN 2022 – Quarts de finale : Tunisie – Burkina Faso, où regarder le match en direct et en live streaming    CAN 2022 – Quarts de finale : Programme des quarts de finale, où regarder les matchs du samedi et dimanche    CAN (Quarts de finale) : les matches de ce samedi    Tunisie: La compagnie "EasyJet" programme 3 vols par semaine Genève Enfidha    CONDOLEANCES    MEMOIRE : Hajja Khadija Bembla    Noureddine Taboubi : La Tunisie n'est pas à vendre!    Lecture des premiers résultats de la consultation nationale électronique : Tendance vers un régime présidentiel, des réformes politiques et une justice indépendante !    Express    CAN 2021 : le classement final de la 9ème à la dernière place    CAN (1/4 de finale) : formation probable de la Tunisie contre le Burkina Faso    L'attaquant nigérian Kingsley Eduwo officiellement "sang et or"    Les raisons de la dégradation de la note souveraine de la Tunisie : La solidité des finances publiques, le maillon faible    Tunisie-Covid: 13 décès et 8660 nouvelles contaminations en 24 h !    Pourquoi? | Cimetière mal entretenu    Avec l'apparition du variant BA.2 : L'épidémie de Covid-19 touche-t-elle à sa fin ?    Rached Ghannouchi écope d'une amende de 10 mille dinars    30 migrants portés disparus au large de la Tunisie    Bizerte-Agriculture: Hausse de 12% de projets financés en 2021    Enquête judiciaire contre Ezzar pour des soupçons de spéculation    Tabboubi: Aucune partie ne peut délimiter le champ d'action de l'UGTT    Ouverture d'une procédure judiciaire à l'encontre de Abdelmajid Ezzar    Météo : Temps nuageux et températures en baisse, ce samedi    Tunisie : Ghannouchi rencontre une délégation de l'Alliance Civile Nationale    Taboubi : nous voulons un dialogue participatif des forces républicaines    Russie-Ukraine : Macron réussit là où Biden a lamentablement échoué    Un plan terroriste dans une région touristique déjoué    Tunisie : La Tunisie classée rouge par...    Bourses de création : Appel à projets aux artistes tunisiens    Coronavirus : Le Maroc rouvre son espace aérien    Don algérien de 1 million de doses de vaccin anti-Covid-19 à la Tunisie    EN : Kebaier et Ben Romdhane remis du Coronavirus !!    Tunisie : Du nouveau concernant Imed Trabelsi    Neïla Sellini, déclarée morte par la CNRPS    Messenger vous dira quand quelqu'un prend une capture d'écran d'un chat    Adel Megdiche, le peintre qui s'en va avec son monde    Décès de l'artiste peintre Adel Megdiche    Attaque du Capitole: Donald J. Trump entre le marteau et l'enclume    César 2022 : l'acteur Sami Oitalbali nominé pour le César du meilleur espoir masculin    salon des créateurs MOOD TALENT: 6e anniversaire du 4 au 6 février 2022 à l'hôtel Dar El Marsa    Le chanteur Florent Pagny annule sa tournée à cause d'un cancer, sera-t-il présent à The Voice?    Google Doodle rend hommage à l'actrice Egyptienne Souad Hosni, la Cendrillon du monde arabe    Exposition au musée de l'Institut du Monde Arabe : Slimen Elkamel à cœur ouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Terro(rac)isme… !
COMMENTAIRE
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 03 - 2019


Par Abdel Aziz HALI
Les images sont flippantes, glaçantes, terrifiantes… C'est le surréel qui prend le dessus sur le réel. Un facebook live qui nous montre un terroriste équipé d'une caméra Go Pro et d'un arsenal d'armes semi-automatiques en train d'exécuter de sang-froid des fidèles dans une mosquée à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Des images qui n'ont rien à envier à la violence des jeux vidéo en ligne !
Au total, ce fou à lier islamophobe, Brenton Tarrant, aurait tué, hier, 49 personnes et blessé des dizaines d'autres. Un véritable carnage.
Il faut dire que cet «extrémiste de droite» ne s'est pas contenté de son passage à la mosquée «Masjid Al Nour», où 41 personnes ont perdu la vie.
En effet, ce fan de la théorie du « grand remplacement » s'est dirigé par la suite dans un autre lieu de culte musulman de Linwood, dans la banlieue, pour abattre sept autres individus.
Cet acte barbare et surtout abject commis par l'Australien de 28 ans a provoqué un tsunami de condamnations aux quatre coins du globe comme en témoigne le tweet de l'ancien président américain, Barack Obama, qui dit: «Nous pleurons avec vous et la communauté musulmane. Nous devons tous nous opposer à la haine sous toutes ses formes».
En revanche, son successeur à Washington, Donald Trump, a réagi à sa manière à l'attaque terroriste. «Ma compassion la plus chaleureuse va au peuple néo-zélandais après l'horrible massacre perpétré dans les mosquées. 49 personnes innocentes sont mortes de manière insensée et beaucoup d'autres ont été grièvement blessées. Les Etats-Unis soutiennent la Nouvelle-Zélande pour tout ce que nous pouvons faire. Que Dieu nous bénisse tous ! », a tweeté l'actuel locataire de la Maison-Blanche sans mentionner le mot «musulman(s)» alors que le pape s'est dit «très attristé» en ayant exprimé sa solidarité avec les musulmans de tous bords.
Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, n'est pas allé par quatre chemins en dénonçant sur son compte Twitter «la haine des musulmans» qu'il considère comme un «poison mortel dans nos sociétés».
Bref, les messages des condamnations ont submergé, hier, les réseaux sociaux. En contrepartie, les deux poids, deux mesures ainsi que l'ambivalence des médias occidentaux se sont encore une fois manifestés à travers l'utilisation à outrance des mots «assaillant», «tueur» et/ou «forcené» au profit d'une rare et timide insinuation au caractère terroriste de ce crime.
Manifestement, poussant à l'extrême la barre de l'hypocrisie, certaines rédactions ne définissent le terrorisme qu'au cri d'«Allah Akbar»… Pathétique !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.