Préparatifs de la nouvelle Constitution, délégation de l'Otan, la Ghriba …Les 5 infos de la journée    Lancement de la 15ème édition du Salon International du Bâtiment et de la Construction « Carthage »    Foot : Programme TV des matches de vendredi    Tunisie – Fanara : Djerba est un modèle de tolérance en Méditerranée    Export de l'huile d'olive : l'opacité des autorisations toujours de mise...    Tunisie – Saïed : On va passer d'une constitution qui allait faire imploser l'Etat à une constitution qui traduira la volonté du peuple    Kaïs Saïed : « La nouvelle République défendra l'unité et la continuité de l'Etat »    Roland Garros : Ons Jabeur – Magda Linette au 1er tour    Taoufik Charfeddine reçoit l'ambassadeur de Suisse en Tunisie    Qu'est ce que la variole du singe ou Monkeypox?    Tunisie – Huit ans de prison pour Lazhar Sta    « Le Prix du cinquième jour » de Khaoula Hosni en lice pour le Prix Orange du Livre en Afrique    16ème Congrès du CJD Tunisie : le futur du travail, une révolution silencieuse    La Ghriba de Djerba: un unique endroit où les religions s'accordent    Le référendum et le projet de "La nouvelle République" au cœur du dernier conseil ministériel    Tunisian Investment Forum 2022: Le ministre de l'Economie donne un aperçu sur le programme de réformes structurelles pour la relance de l'économie nationale    Rapport - La Tunisie extrêmement vulnérable aux catastrophes hydrométéorologiques    Parution du sixième et nouveau livre du jeune prodige tunisien Amine Fehri    OTAN : Du beau monde à Tunis et c'est la Turquie qui vend la mèche    La Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurance (STAR) a tenue son Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires    Abir Moussi : il faut que les Etats-Unis apprennent à respecter le peuple tunisien    Talibans: Les femmes journalistes devront se couvrir le visage à la télévision    Paris n'aimera pas le discours de Tebboune chez Erdogan, un ennemi de Macron    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme TV de la 6ème journée    CONDOLEANCES : Lamia ZOUAOUI    La Tunisie accueille 'Phoenix Express 2022'    Appel à candidatures pour la Bourse d'aide à la mobilité AMI : date limite le 31 mai 2022    Play-offs Ligue 1 Pro : Programme TV de la 6e journée    Parution de l'ouvrage "Les dérives contraires en Tunisie" de Hatem M'rad    Tunisie – météo : Temps clair à peu nuageux    Ligue 1 | Play-out – 3e journée : L'OB retrouve son rang de leader    USBG : Dans la peau d'un trouble-fête...    EST :Continuer à faire le plein    Le journaliste Mahmoud Ben Jemâa n'est plus    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    Zied Mallouli : à Sfax, nous avons des sangliers en plus des ordures    Comité de défense de Slim Riahi: Conférence de presse [Vidéo en direct]    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Abdelmajid Zar : la tentative de m'écarter de l'Utap est une trahison    Par A.Ben Gamra : Notre banque centrale (BCT) cause elle-même l'inflation de notre économie    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une démarche artistique alternative
Lancement de la 2e édition du « Mawjoudin Queer Film Festival »
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 03 - 2019

Pionnier en Tunisie et dans le monde arabe, le premier festival de films Queer a démarré avant-hier et s'étalera sur trois jours. Avec la priorité au cinéma, mais également à diverses performances artistiques, des ateliers, des débats et des invités tunisiens et étrangers, alliés de la cause.
Le festival, qui se veut alternatif et militant, est organisé par l'Initiative Mawjoudin. L'événement a germé des suites des activités du cinéclub de l'association : ce festival annuel a été consacré au 7e art dans sa première édition avant de s'ouvrir cette année sur d'autres disciplines. Il passera en revue des films pour la plupart inédits, issus des pays du sud : des courts, des moyens, mais aussi quelques longs métrages, documentaires et fictions, tous maghrébins, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Afrique subsaharienne et du sud, sans oublier, l'Amérique latine. Des créations qui rythmeront les journées du public présent.
Le festival traite de la question du genre et de la sexualité non-normative, et tient à briser davantage les tabous autour de ce sujet. Une manière pour ses fondateurs de lutter contre les violences, les répressions et les discriminations basées sur le genre. Dans des lieux tenus secrets, les organisateurs feront appels à des spécialistes, des amis de la cause, des scénaristes, réalisateurs et producteurs tunisiens et étrangers afin d'échanger et d'éclairer sur des notions qui restent méconnues, erronées auprès du grand public.
Programme recherché
Contrairement à l'année dernière, les organisateurs ont décidé de supprimer l'esprit compétitif. Pas de sections ni de jury, mais des scènes, une salle obscure et des espaces qui verront défiler un nombre important d'œuvres artistiques, toute discipline confondue. Des histoires, des parcours individuels, mais surtout des connaissances partagées autour du Mqff au gré des 4 jours, avec les participants : un peu plus d'une trentaine de films sont retenus. La nouveauté de cette année, c'est que l'autofinancement est lancé par les protagonistes du festival : un appel à projets a été diffusé pour fournir une aide à la réalisation et à la production de projets cinématographiques courts. Un seul scénario a été retenu par Néjib Belkadhi et Soumaya Bouallegui, deux membres professionnels du jury désignés pour retenir le meilleur scénario, apte à être réalisé à temps pour sa projection lors de l'édition 2019. Le scénario du jeune cinéaste Tarek Sardi a été retenu : il est parvenu à temps à réaliser un court métrage de 7 minutes, intitulé « A tribord, je vomis », qui a été présenté pour la première fois lors de la cérémonie d'ouverture. Le film kenyan « Rafiki », qui a fait sensation dans tous les festivals du monde, est passé juste après, suivi d'une performance scénique intitulée « Heya Wala Howa ».
Des panels et des workshops qui tournent autour du «Théâtre Queer », «Du rôle des médias» ou « Des aspects sociopolitiques dans le cinema Queer » se déroulent chaque matin. « Access Now » évoque les risques à ne pas prendre et les comportements Safe en ligne. La représentation « Queer » en Tunisie a été décortiquée et un panel a été réservé au Colibe. Une performance « Farida » a eu lieu pendant la 2e journée du festival. Place aux films pendant les après-midi jusqu'à 19h00. Des lectures se dérouleront après les panels du 3e jour consacré à l'« Artivism », ou à « la «Décolonisation du Dancefloor», entre autres … Le Mqff s'associe au festival AKS festival, en projetant une sélection « spécial AKS », d'au moins 4 films. La cérémonie se clôturera lundi par une performance live de « Honna-TN ». Le festival est gratuit pour toute personne désireuse d'y participer et opte pour une communication via mail ou réseaux sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.