COVID-19 : Orange apporte une aide exceptionnelle de 8 millions d'euros en Europe, Afrique et Moyen Orient    Coronavirus : Le seuil d'un million de cas confirmés et de 50.000 morts est franchi    BTS Bank : mesures exceptionnelles pour aider à faire face à la crise du Covid-19    Accord pour la prolongation de la période de délégation de pouvoir au chef du gouvernement    Tunisie : Liste des gouvernorats affectés par le coronavirus – Mise à jour de 02 avril    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : 83 morts et 986 cas confirmés    Sarra Maaouia, nouvelle conseillère diplomatique du président de la République    Coronavirus: Le cap des 10.000 morts franchi en Espagne    Covid-19 : l'UIB rassure sur la solidité de son bilan et reporte ses assemblées    5 nouveaux cas de coronavirus à Djerba    Coronavirus : le championnat belge annulé    Finalement, un consensus entre les blocs parlementaires et le gouvernement    Mouna Kraïem Dridi: L'état d'exception ne se déduit pas, il se déclare et s'assume    Découverte de cellules d'appui et de soutien aux éléments terroristes    Coronavirus – France : Canal + et beIN Sports suspendent le paiement des droits TV    Coronavirus : l'US Open maintenu aux dates prévues    Le Roi du Royaume d'Arabie saoudite Salman bin Abdelaziz soutient l'initiative présentée par le Président tunisien aux Nations-Unies    Facebook lance un outil d'entraide Community Help (vidéo)    Coronavirus : La BAD octroie 2 millions de dollars à l'OMS pour contrôler la pandémie en Afrique    Football : Youcef Belaïli pourrait résilier son contrat avec Al Ahli    Le CNOT maintient son soutien et celui du CIO aux athlètes d'élite jusqu'à la fin des J.O. Tokyo    Report jusqu'à nouvel ordre des cours dans les écoles coraniques    Baccalauréat : Les candidats libres dispensés de l'éducation physique    Covid-19, : un millier de victimes en 24h aux USA, dont un nouveau-né    Nouvelles nominations à la tête de plusieurs institutions culturelles    Météo : ciel parfois nuageux avec pluies isolées    Tunisie – Prise de position de Kaïs Saïed dans le conflit du Yémen    La France recense 509 nouveaux décès en 24 heures    Entraînements en ligne aux joueurs    Une ombre sur le déroulement de la présidentielle le 3 novembre    Le FMI présente des recommandations pour préserver la sûreté du système bancaire    Dérapages dangereux du législatif    Le moral des troupes…    Une perte d'emplois implacable en vue et le risque de stagflation plane    La Tunisie émettra un emprunt obligataire sur le marché international    Marseille pleure Pape Diouf    Doit-on alléger les restrictions sur les cours particuliers ?    La FIFA a tranché, la FTF doit suivre !    Le coronavirus vu par les artistes-peintres    Du sacré pour les profanes    Impact certain sur les festivals internationaux    Festival international de Carthage 2020 | La programmation sera purement tunisienne !    Artify conclut un partenariat avec Festival GABES CINEMA FEN en faveur de la diffusion en ligne gratuite du festival du 3 Avril jusqu'au 11 avril    Des artistes au temps du corona: « Ça serait bien d'assister à une belle chute du système capitaliste et à l'avènement d'une ère écologique…»    Première Transaction via Instex irano-européenne    Le Covid-19 s'ajoute à la crise humanitaire    Coronavirus: plus de 210 morts en Turquie    Dreams Chebeb 2020: Prolongation de l'appel à projets    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une démarche artistique alternative
Lancement de la 2e édition du « Mawjoudin Queer Film Festival »
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 03 - 2019

Pionnier en Tunisie et dans le monde arabe, le premier festival de films Queer a démarré avant-hier et s'étalera sur trois jours. Avec la priorité au cinéma, mais également à diverses performances artistiques, des ateliers, des débats et des invités tunisiens et étrangers, alliés de la cause.
Le festival, qui se veut alternatif et militant, est organisé par l'Initiative Mawjoudin. L'événement a germé des suites des activités du cinéclub de l'association : ce festival annuel a été consacré au 7e art dans sa première édition avant de s'ouvrir cette année sur d'autres disciplines. Il passera en revue des films pour la plupart inédits, issus des pays du sud : des courts, des moyens, mais aussi quelques longs métrages, documentaires et fictions, tous maghrébins, du Moyen-Orient, d'Asie, d'Afrique subsaharienne et du sud, sans oublier, l'Amérique latine. Des créations qui rythmeront les journées du public présent.
Le festival traite de la question du genre et de la sexualité non-normative, et tient à briser davantage les tabous autour de ce sujet. Une manière pour ses fondateurs de lutter contre les violences, les répressions et les discriminations basées sur le genre. Dans des lieux tenus secrets, les organisateurs feront appels à des spécialistes, des amis de la cause, des scénaristes, réalisateurs et producteurs tunisiens et étrangers afin d'échanger et d'éclairer sur des notions qui restent méconnues, erronées auprès du grand public.
Programme recherché
Contrairement à l'année dernière, les organisateurs ont décidé de supprimer l'esprit compétitif. Pas de sections ni de jury, mais des scènes, une salle obscure et des espaces qui verront défiler un nombre important d'œuvres artistiques, toute discipline confondue. Des histoires, des parcours individuels, mais surtout des connaissances partagées autour du Mqff au gré des 4 jours, avec les participants : un peu plus d'une trentaine de films sont retenus. La nouveauté de cette année, c'est que l'autofinancement est lancé par les protagonistes du festival : un appel à projets a été diffusé pour fournir une aide à la réalisation et à la production de projets cinématographiques courts. Un seul scénario a été retenu par Néjib Belkadhi et Soumaya Bouallegui, deux membres professionnels du jury désignés pour retenir le meilleur scénario, apte à être réalisé à temps pour sa projection lors de l'édition 2019. Le scénario du jeune cinéaste Tarek Sardi a été retenu : il est parvenu à temps à réaliser un court métrage de 7 minutes, intitulé « A tribord, je vomis », qui a été présenté pour la première fois lors de la cérémonie d'ouverture. Le film kenyan « Rafiki », qui a fait sensation dans tous les festivals du monde, est passé juste après, suivi d'une performance scénique intitulée « Heya Wala Howa ».
Des panels et des workshops qui tournent autour du «Théâtre Queer », «Du rôle des médias» ou « Des aspects sociopolitiques dans le cinema Queer » se déroulent chaque matin. « Access Now » évoque les risques à ne pas prendre et les comportements Safe en ligne. La représentation « Queer » en Tunisie a été décortiquée et un panel a été réservé au Colibe. Une performance « Farida » a eu lieu pendant la 2e journée du festival. Place aux films pendant les après-midi jusqu'à 19h00. Des lectures se dérouleront après les panels du 3e jour consacré à l'« Artivism », ou à « la «Décolonisation du Dancefloor», entre autres … Le Mqff s'associe au festival AKS festival, en projetant une sélection « spécial AKS », d'au moins 4 films. La cérémonie se clôturera lundi par une performance live de « Honna-TN ». Le festival est gratuit pour toute personne désireuse d'y participer et opte pour une communication via mail ou réseaux sociaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.