Kamel Ben Messaoud explique la décision du Tribunal administratif en faveur de Béchir Akremi    Noureddine Ben Abdallah : les revendications des médecins du secteur public ne sont pas prises au sérieux    Kairouan: Les consommateurs en ont ras-le-bol de la hausse des prix [Vidéo]    Seulement 13% des Tunisiens sont diplômés    Olga Malakhova : Elyssa poupée russe    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu'il s'est fait remonter les bretelles par Macron !    CAN 2021 : Sur quelles chaînes regarder les matches de lundi ?    Coupe de Tunisie : résultats complets des matches du 3ème tour    Ettakatol: Saied veut démanteler les institutions de l'Etat    Youssef Bouzakher : le ministère de la Justice et le pouvoir législatif sont responsables de la situation de l'affaire Akremi    Gafsa: Plus de 231 infractions économiques relevées    Kasserine: L'UTICA menace d'organiser des journées de colère    Le couvre-feu va-t-il être prolongé ? Précisions de Amen Allah Messadi    Météo : Ciel passagèrement nuageux et températures stationnaires    Météo: Températures en légère hausse, ce lundi    Burkina Faso : Le chef de l'Etat Kaboré détenu par des soldats    A Bizerte, 2 400 oliviers seront plantés pour la saison 2021-2022    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Bilan Covid-19: 7.144 nouveaux cas et 18 décès    Ali Baklouti, fondateur de La Gazette du Sud, est décédé    Attijari Bank : Produit Net Bancaire de 523 MDT à fin 2021    CAN 2021 : la Tunisie, si Forte, si Seule … élimine l'ogre nigérian    Tunisie : Le CSM met en garde contre "la diffamation sans précédent de ses membres".    Monde : Le président arménien annonce sa démission    La Tunisie s'impose face au Nigéria et s'envole en quarts de finale    Bruits autour de BCE, Ben Ali : Le son de cloche de Baccouche    Rafik Abdessalem : Saïed est complètement perdu et pense que les présidents sont fous !    Foot-Europe: le programme du jour    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    Express    Récupération politique    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    Urbanisme et planification urbaine    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Jeunes et clichés
Tabagisme
Publié dans La Presse de Tunisie le 03 - 01 - 2011

La prévalence du tabac est de l'ordre de 50% chez les jeunes Tunisiens (de 14 à 20 ans).
Gros fumeurs, ils justifient la tendance par le fait que les cigarettes «sont en vente partout, à des prix abordables, surtout dans le voisinage de leurs lycées»
Il y a, par conséquent, une sorte d'incitation au tabac. Ils pensent également que les institutions d'éducation «ne leur proposent pas suffisamment d'activités sportives, sociales et culturelles pour occuper leur temps libre».
Cela fait des années que les institutions d'éducation et de santé ont engagé des campagnes de sensibilisation sur les dommages du tabac, notamment les clubs de santé destinés aux jeunes. Le ministère a également créé 211 centres pour aider au sevrage. Ces centres disposent de médecins spécialisés qui s'occupent des fumeurs, à la fois sur le plan physique et psychologique. Un programme de sensibilisation intégré, à la fois dans les médias et dans les écoles, est également en place pour faire baisser le pourcentage de fumeurs. Le gouvernement a, par ailleurs, renforcé les mesures légales en interdisant de fumer dans les lieux publics et en pénalisant les contrevenants. Le décret de septembre 2009, modifiant la loi 1998, relative à la lutte contre le tabagisme, interdit la vente par cigarette, la commercialisation du tabac dans les épiceries et dans d'autres points de vente comme les hammassa et les revendeurs de journaux. Il est inconcevable que les buralistes, qui ont appelé entre autres à l'interdiction de fumer dans les lieux publics et à chasser les revendeurs des cigarettes en détail, n'accordent aucune attention à l'âge de ceux qui achètent des cigarettes. Pourtant, ils savent qu'il est interdit de vendre le tabac aux enfants de moins de 18 ans. Cet ensemble de mesures de prévention qui vise surtout à éloigner les enfants du tabac est rarement appliqué et cela incite au tabagisme. D'ailleurs, la majorité des enquêtes à l'échelle nationale n'ont pas montré une baisse significative de la consommation tabagique. Pourquoi ?
Nécessité d'appliquer la loi
Les jeunes disent qu'ils ont toujours le sentiment que les responsables qui viennent les sensibiliser avancent les mêmes clichés. "N'importe qui sait que le tabac est nocif. Pourtant, je n'ai pas arrêté de fumer", indique un lycéen de 15 ans. L'impression qui se dégage est que le jeune ne se soucie pas vraiment des conséquences du tabac, croyant être invulnérable. Si ce constat devrait inspirer les campagnes de sensibilisation afin de cibler davantage la prolifération de la vente du tabac à proximité des établissements scolaires (cafés, hammassa, marchands ambulants...) voire à l'intérieur de l'enceinte scolaire (dans les buvettes), la plupart des études parlent de la prévention qui doit se faire tôt chez les jeunes enfants qui n'ont pas encore la «résistance» des adolescents quand ils ont déjà commencé à fumer. La vigilance doit rester de rigueur pour empêcher l'accessibilité de l'enfant au tabac près des établissements scolaires. Toutes les parties concernées (médecins scolaires, professeurs encadreurs des clubs de santé et représentants de la société civile) sont d'accord pour stigmatiser , et insistent sur la nécessité d'appliquer la loi interdisant la vente de cigarette en détail, d'empêcher l'arrivée dans le pays du tabac à la traçabilité discutable, d'assurer un périmètre de sécurité autour des écoles, des collèges et des lycées, d'inviter le personnel scolaire à ne pas fumer dans l'enceinte scolaire et encourager les élèves à pratiquer les activités physiques et artistiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.