Le ministre de l'Intérieur effectue une visite d'inspection aux unités sécuritaires déployées à Tunis    Kaïs Saïed, Ons Jabeur, Najla Bouden… Les 5 infos de la journée    Kaïs Saïed ratifie la nouvelle Constitution    Bourse de Tunis : Le Tunindex confirme son trend haussier    Tunisie – Reprise des négociations sociales pour d'éventuelles majorations salariales    Tabarka : Un centre d'accueil pour les victimes de l'incendie    WTA Cincinnati 2022 : une journée couronnée de succès pour Ons Jabeur    Ons Jabeur qualifiée aux huitièmes de finale du Tournoi de Cincinnati    Saïda Garrach : des magistrats convoqués par téléphone pour les poursuites judiciaires    Steg : la vague de chaleur cause des coupures d'électricité    Monde-Daily brief du 17 août 2022: Ukraine : Erdogan et Guterres rencontrent Zelensky demain    Samir Saïed : l'économie tunisienne traverse une situation très critique    Nomination d'un nouveau Chef de cabinet du conseil de l'ISIE    Championnat arabe E-Sports (Valorant) : la Tunisie termine 1ère de sa poule    Tunisie: Une maladie hémorragique détectée chez les bovins    Coronavirus-Bilan du 15 août 2022: 2 décès et 199 nouvelles contaminations    Tunisie : 6 décès et 353 blessés en 24h    Construction de l'hôpital du Roi Salmane à Kairouan : le ministère de la Santé explique    Tunisie: Vers le lancement du Startup Act 2.0    Lotfi Abdelli : je ferme ma gueule, je vends mes affaires et je pars !    Agence de notation japonaise «Rating and Investment» : La note souveraine tunisienne passe à «B» avec perspectives négatives    Une députée a été interdite de renouveler son passeport selon le Courant démocrate    Le braconnage : Un crime organisé ?    Express    «Club de chant» de Cyrine Gannoun au Festival International de Hammamet : Une œuvre attachante    Programme TV du mercredi 17 août    DECES : Salem BEN KHALIFA    Le tout dernier téléphone de Huawei marqué par la plus longue durée de vie de la batterie – HUAWEI nova Y70 maintenant disponible en Tunisie    MEMOIRE : Feu Slim Mehdoui    Amical international : ce sera Algérie-Brésil en septembre !    Voici les 10 chansons les plus "likées" sur TikTok    Météo en Tunisie : Forte vague de chaleur, l'INM lance un appel à vigilance    L'USBG se prépare pour la demi-finale : La grande mobilisation    ESS | Annoncé sur le départ ces derniers jours : Zied Boughattas reste à Sousse !    Tourisme en Tunisie : Le nombre des touriste visitant Nabeul augmente de 60% en juillet    Néjib Belhedi se prépare pour une traversée dans l'océan parmi les requins    Tentative de meurtre Salman Rushdie: La lecture de Gilles Kepel    Lotfi Abdelli annonce l'annulation de tous ses spectacles    Monde-daily brief du 16 août 2022: Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit en Ukraine    La Tunisie, championne d'Afrique en termes d'espérance de vie    La Fondation Arts & Culture by UIB rend hommage à M. Mohamed Ennaceur    Média Canadien : ''Le Québec doit boycotter le Sommet de la Francophonie en Tunisie''    Chiffre du jour : 657 migrants clandestins secourus en un seul week-end    Goethe-Institut Tunis & Central Tunis accueilleront l'exposition The Event of a Thread    Festival de Siliana "Zama Nights" revient pour une 45ème édition (programme)    Le ministère de l'Intérieur annonce des sanctions contre des syndicalistes sécuritaires    Sfax: 42 migrants égyptiens évacués par l'armée de mer    Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Iouchtchenko accuse ses rivaux d'obéir à Moscou
Ukraine - Elections
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 01 - 2010


Ioulia Timochenko, qui est actuellement à la tête du gouvernement de Kiev, et l'ancien Premier ministre, Victor Ianoukovitch, le grand perdant de la «révolution orange» de 2004, devancent le président sortant dans les sondages. Le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu le 17 janvier. Un second tour sera très probablement nécessaire le 7 février. Pour tenter de remonter la pente, le président sortant, proche de l'Occident, a voulu mettre au centre de la campagne électorale la question des relations entre Kiev et Moscou, qui se sont détériorées sous sa présidence. Le Chef de l'Etat, qui inquiète le Kremlin en voulant notamment que l'Ukraine intègre l'Otan, est passé à l'offensive dimanche en accusant Ianoukovitch et Timochenko, jadis son alliée, de faire le jeu de Moscou et de vouloir replacer le pays dans l'orbite du Kremlin. «Timochenko et Ianoukovitch sont les parfaits représentants d'une même et simple coalition, celle du Kremlin», a-t-il dit lors d'une tournée dans la région de Lviv, dans l'ouest du pays. Dans l'hypothèse où ses deux rivaux concluront un accord pour le second tour, «que lui devienne Premier ministre et elle présidente, ou vice-versa, le discours sera le même», a-t-il ajouté. Il a affirmé que ses deux adversaires voulaient conclure avec la Russie un accord gazier servant leurs seules ambitions et qui représenterait «une capitulation» de Kiev face au Kremlin dans les domaines énergétique et économique. «Le jeu de Moscou» En outre, a poursuivi le chef de l'Etat, «si Timochenko devient présidente, la flotte russe restera pour toujours» à Sébastopol, le grand port ukrainien de la mer Noire que les Russes se sont engagés à quitter en mai 2017. Lors de la présidentielle contestée de 2004, Moscou n'avait pas caché sa préférence pour Ianoukovitch. Les fraudes constatées pendant le scrutin avaient contribué à provoquer la «révolution orange» à l'origine de la chute du favori du Kremlin. Une nouvelle élection avait alors conduit à la présidence Iouchtchenko, allié à l'époque avec Ioulia Timochenko. Au cours des cinq dernières années, cette association s'est progressivement dissoute, Iouchtchenko n'hésitant pas à provoquer les Russes pour se rapprocher de l'Ouest tandis que Timochenko adoptait une ligne de conduite plus pragmatique. La blonde égérie de la «révolution orange» entretient de bonnes relations avec le Premier russe Vladimir Poutine, qui a tenu cependant à affirmer que Moscou ne prenait pas parti dans la campagne en cours. En visite dimanche en Crimée, elle s'est fixé comme priorité la lutte contre la corruption dans les services publics. «Il m'est parfois arrivé d'envier la Chine où, pour combattre la corruption, on coupe des mains et on exécute des gens. Nous, bien sûr, en tant que peuple européen, nous ne pouvons pas recourir à de telles méthodes — même si cela nous démange», a-t-elle dit. Pour sa part, Ianoukovitch a affirmé ce week-end que la «politique orange» des cinq dernières années avait surtout consisté à s'inventer des ennemis au lieu de répondre aux nécessités du moment. «Nous devons nous rassembler pour combattre la crise économique et la pauvreté. Le vrai ennemi de l'Ukraine, c'est l'extrême pauvreté dans laquelle vivent des millions d'Ukrainiens. Alors, arrêtons de nous inventer d'autres adversaires», a-t-il lancé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.