Justice-Clan Ben Ali: Six ans de prison ferme à l'encontre de Leila Trabelsi et Nessrine Ben Ali    Tunisie-Maroc: Tunisair lance un programme de rapatriement des tunisiens bloqués au Maroc    Tournoi de Charleston 2 : Ons Jabeur se qualifie en finale    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Les lieux de culte qui ne respecteront pas le protocole sanitaire seront fermés    Covid-19 : Tous les chiffres de la situation sanitaire en Tunisie    Covid -19 : Suspension des cours et autres mesures annoncées    Covid-19 : Interdiction de circulation aux voitures, motos et transport urbain    Athletic Bilbao – FC Barcelone : sur quelle chaîne voir le match ?    Ligue 1 française : Wahbi Khazri égale Pauleta    384.6 millions de dinars d'investissements agricoles déclarés, à fin mars 2021    L'ANSI recommande l'installation de YouTube Kids    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    Groupe QNB : Résultats Financiers du premier trimestre 2021    Coupe du monde Qatar 2022: Qatar veut vacciner tous les visiteurs contre le Covid-19    MEMOIRE : Lilia AOUIJ    L'athlète tunisienne Raouaa Tlili remporte la médaille d'or au tournoi de Jesolo en Italie    CONDOLEANCES : Mohamed Aziz Ben DHAHRI    CONDOLEANCES : Feu Wassila CHARFEDDINE    Hausse des services de la dette extérieure cumulés de 10%    Covid-19 : une conférence, samedi, pour annoncer de nouvelles mesures    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 251,7 MD à fin mars 2021    Foot-Europe: le programme du jour    L'UTAP réclame un tirage au sort pour l'octroi de permis de pêche du thon rouge    La Tunisie ne respecte pas les normes internationales de détention, accuse Fathi Jarray    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Clôture des candidatures aux élections municipales partielles de Sakiet Eddaier à Sfax    Covid-19 : 86 nouveaux décès et 2401 nouvelles contaminations enregistrés le 15 avril 2021    Météo : Temps pluvieux et températures en baisse    AMEN BANK 2020 : solidité et résilience    Habib Mellakh - Tunisie : La vaccination contre la covid-19 telle que je l'ai vécue    Othman Kechrid, une école (Album photos)    Tunisie-Enseignement : La Fédération Générale des Surveillants appelle à la suspension immédiate des cours    Tunisie – Les priorités du plan du gouvernement pour une sortie de crise !    FTDES -Immigration clandestine: Augmentation du nombre de cadavres retrouvés après le naufrage d'un bateau    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie – Projets d'attentats terroristes et d'assassinats politiques pendant Ramadan    Tataouine, le nouveau roman de Fawzi Mellah: la description des péripéties d'une randonnée dans le grand sud tunisien sans tomber dans le piège de l'orientalisme    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    Europa League : Les résultats des quarts de finale retour et les qualifiés    Vers l'inscription des sites d'el Magtaa et Sbeïtla au patrimoine mondial de l'UNESCO    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine à Kasserine    L'Agora abrite l'expo-vente Ramadan'ART By le collectif des créateurs    Zellige, l'un des piliers de l'artiste Slim Gharbi    400 éditeurs tiendront en septembre 2021 à Tunis les états généraux du livre francophone    Appel à des mesures efficaces en faveur des professionnels des arts dramatiques    L'entreprise autrement | Processus grippé, rêve brisé (*)    Militant des droits de l'homme et farouche critique des états unis, Ramsey Clark est mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Evénements de Métlaoui : où sont passés nos pseudo-politiciens ?
Opinions
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 06 - 2011


Par Oualid Jaâfar
Métlaoui brûlait, le sang y coulait, une guerre de tranchées et une tuerie fratricide s'y sont installées pour façonner un nouveau drame post-révolutionnaire. Le spectacle est poignant et la phénoménologie de ces événements est complexe, mais ceux qui sont censés être aux avant-postes à Métlaoui pour analyser, comprendre et agir pour l'apaisement et réfléchir à des solutions durables sont aux abonnés absents. Mais où sont passés nos hommes politiques ? Ils contemplent, nous gavent de propos tantôt idéalistes et tantôt alarmistes. Aucun n'a eu le courage de faire le déplacement à Métlaoui pour écouter, discuter et calmer les esprits. L'exercice est fait à distance, en mode «wifi».
Cette tribu d'hommes politiques, ou de pseudo-politiciens, serait-elle capable de tenir un jour les rênes du pays ? Les Tunisiens sont en droit d'en douter. Depuis le 14 janvier, je les observe et je les scrute; ils font la politique à leur manière, ils courtisent et se contredisent. Ces pseudo-Zorro courent les plateaux de télévision et savourent les micros des radios, mais malheureusement, ils passent à côté de l'essentiel. Noyés sous le déluge des sollicitations médiatiques, ils ne savent plus se rendre maîtres de leurs attitudes et oublient que leur vocation première est de servir ce peuple et de vivre ses malheurs. Certes, ce sont des apprentis de la révolution, mais au vu de leur attitude, ils risquent de muter en apprentis sorciers.
Obnubilés par cette obsession du magot ou plutôt du mégot du pouvoir, ils s'aveuglent... une aveuglante absence de lumière qui a l'emprise sur leurs cœurs et esprits.
Alors, je vous tance, vous les manieurs du verbe et les jongleurs de la chose publique, et si vous êtes vraiment des hommes politiques dignes de cette distinction, réveillez-vous et ayez le courage de répondre au sens du devoir et de faire une immersion à Métlaoui. Essayez de décrypter ces événements sanglants qui ne sont pas dignes d'une République. N'ayez pas de crainte, le citoyen ordinaire de Métlaoui vous dira mille et une choses sur son vécu et sur le malaise de sa région…au moins vous allez panser ses blessures et lui offrir une vision prometteuse de l'avenir.
Un jour, vous serez serviteurs de notre chère patrie, et il faudra certainement mériter ce privilège et assumer cette responsabilité. Gare à vous, car la révolution préférera le chaos et le vide plutôt que de vous confier le précieux sésame de gouvernance de ce pays.
Oui, le chemin est long et vous devez faire preuve de hardiesse et de courage. La politique, avant qu'elle ne soit affiches et meetings, loges et postures, est avant tout et après tout responsabilité et sensibilité extrême pour l'intérêt du pays.
«Qui ne sait pas être serviteur, ne pourrait être maître» …A bon entendeur…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.