Le chef de l'Etat reçoit le rapport annuel sur l'extrémisme, le terrorisme et le crime organisé    BAD : 10 milliards de dollars pour faire de l'Afrique « le grenier du monde »    Tunisie : Un séisme de magnitude 4.3 secoue La Chebba    Tunisie : METEO: Pluies neige et températures qui descendent à zéro    Les jeunes avocats entament un sit-in ouvert    BH Bank : performance commerciale et solidité financière    Accusée par la Russie d'Ingérence en Afrique: La France dénonce    L'économie américaine progresse de 2,9 % au quatrième trimestre    Sami Tahri: '' Aucune réactivité des autorités officielles quant à notre initiative de dialogue''    Monde-Daily brief du 26 janvier 2023: L'Ukraine abat 47 des 55 missiles tirés par la Russie jeudi    Eliminée à l'Open d'Australie.. Ons Jabeur recule à la 3ème place    Imed Hammami : la Tunisie se porterait mieux sans le putschiste Rached Ghannouchi    Ligue 1 pro : programme des matches de la J11    Classement WTA Live : Sabalenka double Ons Jabeur et devient n°2 mondiale    Mercato : selon RMC, discussions avancées entre Ellyes Skhiri et Lyon !    En prévision de la grève, Tunisie Autoroutes offre les badges de télépéage aux usagers    Médenine: Une infraction enregistrée depuis le début de la campagne électorale    Taieb Yousfi ce dimanche à El-Kitab Mutuelle Ville pour dédicacer son nouveau livre «L'Etat pris comme un butin - De la chute de Ben Ali au dilemme de la transition démocratique»    France : Un sondage terrible pour Macron-Borne, finiront-ils comme Juppé en 1995?    Grève de Tunisie autoroutes: Mise à disposition de badges gratuits    Restriction des importations : le CCM, la Conect et le CJD appellent à la suspension des mesures    Spectacle français "Le Fabulatographe" aux JMC 2023 : Opéra, contes de fées et vision du monde    MEMOIRE : Ezzeddine RHIMI    OIM : Projets novateurs dans les zones fortement touchées par le COVID-19    Salon du Meuble de Tunis 2023 en février au Parc des Expositions du Kram    Officiel: Plus de 50% des femmes tunisiennes sont maltraitées !    La rétention des notes scolaires : incarnation du droit de grève ou mouvement constitutif de faits illicites ?    CSS-ESS (0-1) : Imperturbable leader étoilé !    Ligue 1 | 10e journée : L'Etoile qualifiée aux play-offs !    le chiffre d'affaires de la société AeTCEH diminue de 16%    Exclusif: Voici les raisons de la suspension de production de sucre à Beja (Photos)    L'Espérance participe à la Super League africaine    En Vidéo : Manifestation des professeurs universitaires    Ezzeddine Chelbi aurait refusé des instructions de Taoufik Charfeddine    Doha: La Tunisie participe à la 42e session du conseil des ministres arabes des affaires sociales    Aujourd'hui, exposition et Talkshow de ISHII Lisa Akari, architecte et conceptrice japonaise à Tunis : Un partage de savoir    Abdelkader Boudriga : le taux de croissance ne dépasserait pas 2,6% en 2023    L'émission de Hamza Belloumi « les quatre vérités » encore frappée de censure    Menace de grève attendue dans les cliniques de dialyse    Ligue 1 : Report de la 11e journée au lundi 30 janvier    Intempéries: Le gouverneur de Jendouba dément le report du 2ème tour des législatives à Aïn Drahem-Tabarka    21e Festival de la chanson tunisienne : 24 oeuvres au programme    Joy Awards : Le styliste tunisien Ali Karoui a habillé Georgina Rodriguez Ronaldo    Coup d'envoi du projet "Hrayer Sejnane" pour promouvoir la poterie de Sejnane    Ayed Koussai, réalisateur du court métrage « Mounir », à La Presse : « Il ne faut pas être ingrat envers l'art de la marionnette »    La Fondation Orange renouvelle son soutien aux festivals de musique en Tunisie et lance son appel à projets pour l'année 2023    Pouvez-vous répéter la réponse madame la cheffe du gouvernement ?    Une apocalypse claire et nette frappe Israël**    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Tunisie touchée
Colloque sur la réduction des risques auprès des usagers de drogues injectables
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 07 - 2011

L'Association tunisienne pour l'information et l'orientation sur le sida (Atios) a organisé récemment à Tunis, en partenariat avec l'Association tunisienne de lutte contre la toxicomanie (Atupret), le Programme Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et l'Association de Menahra pour la réduction de risques dans le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, un colloque sur la réduction de risques. Objectifs de cette journée : faire le point de la situation épidémiologique du VIH parmi les usagers de drogue par voie injectable, présenter la stratégie nationale de réduction de ces risques, faire connaître les interventions des ONG tunisiennes dans ce domaine et se focaliser sur les résultats concernant l'accès universel à la prévention, aux traitements, aux soins et au soutien des usagers de drogues injectables.
La drogue est un phénomène mondial: (3 à 5% de la population mondiale consomment de la drogue, et 5 millions de personnes sont atteintes du sida à cause de la drogue. La consommation de drogues et l'infection par le VIH sont intimement liées car la transmission du virus intervient à l'occasion de l'injection de drogues avec du matériel contaminé.
Toxicomanie en Tunisie
L'Institut national de santé publique a montré dans un rapport que 15% des garçons dont l'âge varie entre 15 et 24 ans et 4% des filles sont perçus comme ayant consommé de la drogue au moins une fois dans leur vie. Ce phénomène dans notre pays est en nette augmentation avec une prédominance masculine. Il est à savoir que les produits les plus utilisés en Tunisie sont les médicaments, les colles et solvants, le cannabis et l'usage intraveineux du Subutex qui fait des ravages dans notre pays depuis 2000, entraînant une dépendance physique importante et psychique destructive. Les drogues dures telles que l'héroïne et la cocaïne existent en Tunisie mais la dépendance à leur égard est moindre que celle vis à vis du Subutex, dont les conséquences sur la santé sont désastreuses. Ainsi, des associations tunisiennes de prévention de la toxicomanie et de soutien aux usagers ont vu le jour telle l'«Atupret» qui est un centre médical qui s'occupe du traitement des usagers médicalement, psychiquement et socialement. D'autres centres d'aide et d'écoute procurent des soins complets, psychologiques et socio-médicaux, l'orientation des groupes vulnérables et à risques, l'intégration de cette population dans la société et la prévention de tous types de dépendance, l'amélioration de la qualité de la vie des patients toxicomanes vivant avec le VIH, outre l'accueil, l'information et l'évaluation médicale. Ces centres d'aide et d'écoute bénéficient de la confidentialité, de la liberté, de l'égalité et du professionnalisme. Les patients viennent au centre à leur demande volontaire de soin ou adressés par les structures sociales comme les centres de défense et d'intégration sociale, les municipalités, les dispensaires et autres organismes gouvernementaux et non gouvernementaux. En 2010, parmi 348 patients pris en charge dans le centre Aide et écoute, 219 patients, soit 62,93%, étaient des chômeurs et 85% des drogués au Subutex. Il ressort des conclusions des responsables des centres de prise en charge des toxicomanes qu'il existe une influence des législations sur les stratégies de prévention et de soins. Pour le Pr Mouldi Amamou, médecin directeur du Camu et du centre antipoison de Tunis, il est impératif de dépénaliser les jeunes qui ont été victimes pour les faire sortir de l'addiction. «Les associations devraient intervenir pour abroger des textes de loi afin de traiter les jeunes toxicomanes comme des malades et de les aider en fonction de leur situation».
Les producteurs, commerçants et distributeurs doivent être pénalisés, alors que les jeunes consommateurs pris dans le piège devraient bénéficier d'un assouplissement des lois répressives et d'une prise en charge sociale et psychologique gratuite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.