Youssef Chahed à Soliman en visite à l'Unité de confection TUNICOTEX considérée comme une Succes Story    Basket: Résultats du tirage au sort des quarts de finale de la Coupe de Tunisie    ESS : 16 milles tickets pour le match contre Rangers    Quand le débat sur l'identité s'invite une nouvelle fois à l'ARP    Entre 5 et 6 mille personnalités arabes et étrangères attendues à Tunis à l'occasion du Sommet arabe    Ligue 1 : Le CSS demande de reporter son match contre US Tataouine    Temps localement brumeux demain matin    Ligue 1 (Journée 15) : EST - ESM, Walid Jeridi au sifflet    Sadika Keskes élue Vice-présidente du conseil d'administration du Fonds international pour la promotion de la Culture à Paris    La situation sécuritaire est stable mais la prudence est nécessaire, selon Hichem Fourati    Interview de Mehdi Ben Abdahllah: le philanthrope sportif qui offre tant d'amour aux enfants    Le retour en force du roman historique maghrébin    Tunisie: Projet de loi sur les crèches et jardins d'enfants, amende entre 3 et 5 mille dinars pour tout programme étranger    Hamza Balloumi reçu par le Président de la République qui lui a exprimé tout son soutien ainsi que sa solidarité à l'équipe de l'émission « Les 4 Vérités »    En vidéo : TOPNET inaugure sa nouvelle agence comerciale à GABES    8ème édition du Festival du Louxor pour le Film Africain : 3 films tunisiens en compétition officielle    En photos : Un avion de la Royal Air Maroc à destination de Tunis atterrit d'urgence à Alger    Ça vole haut    Tunisie: Samia Abbou accuse Abdelfettah Mourou de comploter avec Ennhdha pour semer les dissensions    Les forêts en danger    La Tunisie domine la compétition avec 23 médailles au Handisport Meeting de Sharjah    Le taux d'inflation pourrait tomber à moins de 7%    Plus de 15.000 visiteurs attendus    Chronique de corps en lambeaux    Tunisie- Najem Gharsalli n'est plus recherché    Classement de la Tunisie dans le “Speed Google Index” de la connexion Internet    Allemagne: Deux morts dans une fusillade à Munich    Egypte- Elimination de huit terroristes extrêmement dangereux    L'OMS fait un bilan inquiétant de la situation sanitaire en Libye    Retour sur l'honneur réservé aux Volleyeuses du CSS au palais de Carthage suite à leur exploit arabe au Caire    A Tunis, Les PUB-elles intriguent...    Tunisie- Nouvelles nominations au Ministère de l'Intérieur    HRW : Projet de loi sur les pouvoirs d'urgence menace les droits en Tunisie –L'exécutif peut imposer des arrestations à domicile et suspendre des associations    Tahya Tounès : Slim Azzabi tient une conférence de presse concernant le lancement du parti de Youssef Chahed    Programme TV du jeudi 21 février    Airbus et Emirates concluent un accord sur les A380 et une nouvelle commande de A350    OPPO plus que jamais présente au Moyen-Orient grâce à son implantation à Dubaï    De nouvelles mesures pour le Visa Schengen    Santé animale, la Tunisie choisie par l'OIE pour abriter une conférence internationale le 25 février    Algérie: Deux morts dans le crash d'un hélicoptère militaire    Les terroristes d'Al Qaeda trouvent refuge dans les hôpitaux gouvernementaux en Turquie    Le duo Jihed Bedoui / Houyem Ghattas fait son show !    JAC 2019: Bumcello le duo trip hop au feu sacré    Des mesures en faveur des potières de Sejnane    Pour impulser les projets en suspens dans la région    La Tunisie exprime sa satisfaction    La situation économique de la Tunisie reste son seul point faible, selon Gilles Kepel    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le rôle de la société civile
Droits économiques, sociaux et culturels
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 05 - 2012

L'Association Aswat Nissa (voix de femmes) a organisé hier à Tunis, une journée d'information sur la ratification du protocole facultatif se rapportant au Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels.
L'allocution d'ouverture a été donnée par Mme Ikram Ben Said, présidente de l'association, qui a souligné que «pour que l'application des droits économiques, sociaux et culturels soit mieux garantie sur le plan juridique, il faut que l'Etat signe le protocole facultatif se rapportant au Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels. Les composantes de la société civile et même les citoyens pourraient porter des plaintes individuelles relatives aux droits économiques, sociaux et culturels, après l'entrée en vigueur du Protocole», a-t-elle ajouté.
De son côté, Mme Salwa Hamrouni, juriste universitaire, a indiqué que «l'Etat est appelé à prendre des mesures juridiques afin d'assurer l'application des droits économiques, sociaux et culturels». Pour ce faire, la société civile, étant une force de pression, «peut pousser l'Etat à la ratification du protocole», a-t-elle ajouté. Pour elle, on ne peut pas parler de droits politiques et civils si les droits économiques, sociaux et culturels n'existent pas et vice versa.
Bref, le protocole facultatif permettra aux personnes dont les droits économiques, sociaux et culturels sont violés et qui n'ont pas pu obtenir justice au niveau national, d'exercer un recours au niveau international.
Par ailleurs, la conférencière a assuré que le Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels est, actuellement, ratifié par 160 Etats dont la Tunisie depuis 1969. Alors que le protocole facultatif n'est signé que par 8 Etats seulement et afin que ce dernier entre en vigueur, il faut que deux autres Etats le signent. Notons que la ratification de ce protocole facultatif, qui n'est pas obligatoire, ne peut être signé que si le Pacte international a été déja signé .
Quant à M. Azzem Mahjoub, économiste universitaire, il a parlé d'une part d'un «contrat social général» basé sur la citoyenneté et l'égalité. «Nous voulons que la relation entre le citoyen et l'Etat soit une relation de citoyenneté assurant, non seulement les libertés et les droits, mais aussi les devoirs», a-t- il expliqué. Le principe de la citoyenneté c'est l'égalité entre les individus, notamment entre l'homme et la femme sans distinction régionale, ethnique, religieuse... «Aujourd'hui, il faut militer en vue d'instaurer une citoyenneté entre les individus et l'Etat, la transition vers un Etat démocratique est alors devenue nécessaire», a-t-il résumé.
L'orateur a, d'autre part, présenté des données et des statistiques relatives à l'égalité entre l'homme et la femme. Concernant le droit à l'éducation, le taux de l'analphabétisme est de 11,4% chez les hommes, alors qu'il a dépassé les 26,4% chez les femmes. Ce pourcentage a dépassé le 39,7% dans les gouvernorats intérieurs et il a atteint 40% à Siliana et Jendouba. Il a insisté, en outre, sur le fait que 40% des chômeurs sont des femmes. En fait, sur un total de quatre femmes, une seule femme travaille. Dans le même contexte, il a affirmé que 22,6% des diplômés sont au chômage. Ce taux est de 44,2%, soit le double parmi la population féminine.
Sur un autre plan, le conférencier a souligné que la précarité du travail et le chômage sont à l'origine de la plupart des sit-in et des grèves, d'ailleurs 43,4% des employés travaillent sans contrat.
Notons que l'Association Aswat-Nissa œuvre pour que la femme soit une actrice active pour la construction des prochaines étapes et pour qu'elle soit aussi consciente de ses droits et de ses devoirs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.