Aujourd'hui, le 37ème anniversaire du massacre de Sabra et Chatila    Présidentielle, résultats préliminaires à Sfax 2    La pharmacie centrale importe des médicaments similaires à ceux fabriqués en Tunisie    Tunisie- Résultats préliminaires de l'élection présidentielle dans la circonscription de la Manouba    Un fils de Mehdi Barsaoui désigné parmi les 20 films de la rentrée par Hollywood Reporter    Présidentielle, Résultats préliminaires à Monastir    Arabie Saoudite attaquée, les prix du pétrole grimpent    Résultats préliminaires à Mahdia, Kais Saied en tête dans 5 délégations    A Sousse un huissier notaire pour consigner l'ouverture des urnes    Coupe du monde des clubs 2019 : l'Espérance de Tunis connait son adversaire    ISIE, Résultats partiels portant sur 48% des votes    GAFI en visite en Tunisie les 16 et 17 septembre    Déroulement du deuxième tour de la Présidentielle entre Kais Saïed et Nabil Karoui !    Tunisie- L'ISIE dévoile la date du deuxième tour de la présidentielle anticipée    Tunisie -Présidentielle 2019: Kais Saïed et Nabil Karoui occupent les 1re et 2e places après le comptage de 27% es PV    BOLBOL Un film de Khedija Lemkecher Avec : Fatma Ben Saidane – Fethi Akkari Chedly Arfaoui    Club Africain : un nouveau match amical programmé    L'ISIE confirme pour l'instant la victoire de Kais Saïed et Nabil Karoui au premier tour des présidentielles    La Ligue des Champions de l'UEFA revient ce mardi    13e championnat d'Afrique juniors de Natation : Khalil Ben Ajmia offre l'or à la Tunisie    En vidéo : MBC Cinq, la nouvelle chaîne dédiée aux pays du Maghreb    Jeune Afrique consacre deux articles à Kais Saïed    La Rentrée des classes se fera le mardi 17 Septembre – Rappel des fêtes et vacances scolaires pour la saison 2019 – 2020    Elections en Tunisie – La démocratie dans toute sa splendeur    Résultats préliminaires des élections présidentielles anticipées    CHAN-2020 – Tunisie : 25 joueurs se prépapent pour le match face à la Libye    Programme TV du dimanche 15 septembre    Les jeunes handballeuses tunisiennes remportent le Championnat d'Afrique des Nations à Niamey et se qualifient pour le Mondial de Roumanie    Programme TV du samedi 14 septembre    Samsung Electronics célèbre ses 50 ans à l'IFA 2019    Projet tuniso-allemand : Nouvelle académie de gestion automobile à Sousse    La Cinémathèque Tunisienne rend hommage à Youssef Ben Youssef du 17 au 20 septembre (Programme)    A TOUS LES FANS DE BEAUTE : FOREO ARRIVE EN TUNISIE    En photos : CEED Tunisie honore ses jeunes entrepreneurs diplômés    Un quart des migrants arrivant en Italie sera accueilli en Allemagne    SIAMAP 2019: 14ème salon de l'agriculture, du machinisme agricole et de la pêche du 24 au 29 septembre    SAVE THE DATE – "Rêvons la Medina"    Festival National du Théâtre Tunisien: Première édition hommage à l'homme de théâtre Moncef Soussi    Présidentielle 2019 : Démarrage des votes pour les Tunisiens à l'étranger    Partenariat stratégique entre MERZ Pharmaceuticals et le Groupe VERTU    Le siège de la RNTA violé par des gangs du marché parallèle munis de bâtons et d'armes blanches selon leur syndicat de base    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    EMEL MATHLOUTHI PUBLIE UNE NOUVELLE CHANSON + UNE NOUVELLE VIDEO    4 prix pour la Tunisie à la Mostra de Venise    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imposante manifestation
Grève des enseignants du secondaire
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 01 - 2013

Les enseignants du secondaire sont venus en grand nombre hier, deuxième jour de la grève, devant le siège du ministère de l'Education à l'avenue Bab Bnet, où ils ont remué ciel et terre pour faire entendre leur voix. Mais en vain! Leur ministre, M. Abdellatif Abid n'a pas bougé le petit doigt. Il ne leur a même pas prêté oreille. Selon lui, la grève est injustifiée, n'ayant aucune raison d'être, considérant que seuls les canaux du dialogue pourraient aboutir à des solutions. Alors que le Syndicat général de l'enseignement secondaire vient de révéler que les rounds de négociations ont fini d'avoir lieu entre les deux parties et que le ministère de tutelle n'a pas honoré ses engagements, beaucoup d'élèves et de parents se sont déclarés contre ce mouvement jugé irresponsable et précipité. Il intervient au moment des préparatifs des examens avec un taux de réussite estimé à plus de 93%.
Vers midi, les grévistes se sont déplacés, dans une manifestation de protestation, à la place Mohamed-Ali au siège de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), où ils se sont massés en grand nombre pour faire pression sur le ministère. Ils ont scandé de multiples slogans portant autant de messages révélateurs de signes de mécontentement et de colère, mais aussi d'un attachement indéfectible aux droits des enseignants. «Oui pour le respect des négociations, non à la négligence des résultats d'accords», «Promesses non tenues, l'intégration des suppléants est la seule solution», «Ministre dégage !, «Ecole publique, culture citoyenne et enseignement démocratique», «Retraite à 55 ans, un droit, l'intégration des suppléants est un devoir», et bien d'autres slogans incitateurs à la recrudescence. Interrompu à maintes reprises par une nouvelle vague de slogans, le discours improvisé du SG du syndicat, Lassâad Yaâkoubi, a été longuement applaudi. Criant haut et fort, M. Yaâkoubi a plaidé pour le renforcement du secteur et pour une véritable gratuité de l'enseignement, afin que l'école publique puisse redorer son blason et reconquérir la confiance de ses élèves et leurs parents. L'objectif, selon lui, est de reconstruire l'image d'une institution éducative, à la hauteur des revendications de la révolution. Afin qu'elle porte en son sein la cause d'une nation, transmettant, de la sorte, le flambeau de la citoyenneté et du civisme aux générations futures. «Nous voulons hisser notre école à des paliers supérieurs pour garantir à nos enfants un avenir radieux», poursuit-il. C'est pour cela, a-t-il ajouté, qu'ils insistent aujourd'hui sur la réforme du secteur et la régularisation de la situation de ses professionnels pour améliorer leurs compétences pédagogiques et promouvoir leurs conditions de vie. Les grévistes ont repris du souffle pour répéter les mêmes slogans, promettant de tenir bon et d'aller jusqu'au bout. M. Boulbaba Hammami, professeur d'enseignement technique au collège Sadiki, affirme que cette grève est une faute grossière que le ministère de tutelle doit assumer, car selon lui, elle n'aurait jamais dû avoir lieu, étant donné que les négociations engagées avec le syndicat avaient abouti à des conventions en vertu desquelles toutes ces revendications seraient été satisfaites.
Et le secrétaire général de l'enseignement secondaire relevant de l'Ugtt de rappeler que cette grève est intervenue en l'absence d'un ultime accord avec le ministère de tutelle au sujet des revendications— objet de ce mouvement de protestation. Celles-ci portent essentiellement sur les avancements professionnels, l'allègement des heures de travail en fonction des années d'ancienneté, le départ à la retraite à 55 ans après 30 ans de service, et l'approbation de la prime dite de «pénibilité» dont le montant est de l'ordre de 150 dinars, eu égard, à l'en croire, à la spécificité du métier et au caractère lassant qu'il revêt. Cela, outre l'abaissement de l'âge de la retraite volontaire à 55 ans qui permettrait d'ouvrir de nouvelles voies d'embauche aux jeunes demandeurs d'emploi. «De telles décisions promotionnelles pourraient, ainsi, créer d'ici 2015 quelque 25 mille nouveaux postes d'emploi, ce qui équivaudrait à environ deux points de croissance », estime-t-il. Ce que demandent les enseignants, a-t-il réitéré, est le retour à la table des négociations et l'engagement du ministère de l'Education et celui de la Jeunesse et des Sports à respecter les conventions qu'avaient déjà signées avec le syndicat. Sinon, à ses dires, l'escalade se poursuivra et les protestations vont prendre un nouvel élan, dénonçant, à cet effet, l'introduction des agents de sécurité pour demander aux directeurs de certains lycées la liste des grévistes, ce qui rappelle, selon lui, les anciennes pratiques de la police politique. Pour conclure, M. Yaâkoubi a annoncé la tenue d'une réunion, au cours de la semaine prochaine, de la commission administrative sur les événements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.