Tunisie – Comment le vote de 9alb Tounes a renversé la donne    Le président de la République Kais Saïed en visite inopinée à Ouardanine    Barça – Real Madrid : la date du Clasico connue    Vote pour déterminer qui des 4 candidats en lice remportera la Présidence du Parlement : L'opération est toujours en cours !    Rendez-vous avec la première du spectacle « Sûkûn » de Noômen Hamda, dernière création du Théâtre National Tunisien au Le 4ème Art !    Pour Zine El Abidine c'est sa première et son ultime qualité...    Un record du monde et une médaille d'or pour Raoua Tlili aux mondiaux de para-athlétisme de Dubaï 2019    L'ANETI, L'Agence Nationale pour l'Emploi et le Travail Indépendant, présente sa vision 2030    8 mille dinars la part de chaque Tunisien dans la dette publique en 2020    Tunisie: Liste définitive des candidats au poste de président de l'ARP    Un compromis aurait été conclu entre Ennahdha et Qalb Tounes pour que ce dernier vote en faveur de Rached Ghannouchi    Fayçal Tebbini ne votera pas pour Ghannouchi    Quelles indemnisations pour les retards de vol TUIfly ?    Un patient se jette du deuxième étage de l'hôpital de Jendouba    Les députés du PDL prêtent serment en petite communauté    Airbus présentera le « Futur de l'aviation » au Salon aéronautique de « Dubaï Airshow 2019 »    SONEDE : perturbation et coupure de l'eau courante à Nabeul    Finale de « The Pluri'Elles Pitch Competition » après les demi-finales de Béja, Tabarka et Le Kef    Tunisie [Vidéo]: Prestation collective de serment des députés effectuée dans la cacophonie    CAN 2021 (Qualifications) : Programme de ce mercredi    David Villa annonce sa retraite    Forum Esprit, 1ère édition le 20 novembre 2019 à école Esprit sis Pôle Technologique El Ghazela    Ligue 1 : un autre club suit le Club Africain pour collecter les dons    Etoile du Sahel-AGE élective : Aucun postulant à l'expiration de la date de dépôt des candidatures    Kais Saïed invité par le président turc Recep Tayyip Erdoğan à se rendre en Turquie    PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU : Un film de Céline SCIAMMA – Au cinéma à partir du 13 Novembre    Crise de la CPG : Masse salariale plus importante et production plus faible    Club Africain – Ooredoo Tunisie : le contrat de sponsoring prolongé    Présidence du parlement, le mouvement Echaab et le courant démocratique ne vont pas soutenir Ghannouchi    Températures relativement en hausse, aujourd'hui    A Gafsa, des munitions pour mitrailleuse VAL saisies    Ooredoo et le Club Africain : Un renouvellement de l'engagement gagnant-gagnant    Les cours s'arrêtent dans d'autres gouvernorats : Voir liste    Soutenons Aya Bouteraa, la Tunisienne finaliste de l'Arab Reading Challenge (vidéos)    Intox : La BCT ne lance pas de crypto-monnaie    Après le succès de la première édition, la Fondation Orange a choisi de renouveler en 2020, avec le soutien de l'Institut Français, le Prix Orange du Livre en Afrique.    Pour la première fois, les Africains peuvent voyager en moyenne, vers plus de 27 pays sans visa ou avec un visa à leur arrivée    La lettre poignante du fils de Chiraz Laatri : J'accuse    Palestine: Israël annonce l'assassinat d'un dirigeant du Jihad islamique à Gaza    Par Abdelaziz Gatri : Chassés de Raqqa et Dir Ezzour, « nos enfants » sont de retour    Démission ou limogeage, Chiraz Latiri répond    Crash d'un petit avion à la Soukra : Décès du pilote !    Aujourd'hui, c'est la journée internationale des célibataires    Le Transit de Mercure, phénomène rare observable ce lundi 11 septembre 2019    La Turquie va renvoyer, à partir de demain lundi, les daéchiens chez eux, y compris en Tunisie    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    Affaire Cactus Prod et Prod Caméléon: Le Contentieux de l'Etat saisit la Justice    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imposante manifestation
Grève des enseignants du secondaire
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 01 - 2013

Les enseignants du secondaire sont venus en grand nombre hier, deuxième jour de la grève, devant le siège du ministère de l'Education à l'avenue Bab Bnet, où ils ont remué ciel et terre pour faire entendre leur voix. Mais en vain! Leur ministre, M. Abdellatif Abid n'a pas bougé le petit doigt. Il ne leur a même pas prêté oreille. Selon lui, la grève est injustifiée, n'ayant aucune raison d'être, considérant que seuls les canaux du dialogue pourraient aboutir à des solutions. Alors que le Syndicat général de l'enseignement secondaire vient de révéler que les rounds de négociations ont fini d'avoir lieu entre les deux parties et que le ministère de tutelle n'a pas honoré ses engagements, beaucoup d'élèves et de parents se sont déclarés contre ce mouvement jugé irresponsable et précipité. Il intervient au moment des préparatifs des examens avec un taux de réussite estimé à plus de 93%.
Vers midi, les grévistes se sont déplacés, dans une manifestation de protestation, à la place Mohamed-Ali au siège de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), où ils se sont massés en grand nombre pour faire pression sur le ministère. Ils ont scandé de multiples slogans portant autant de messages révélateurs de signes de mécontentement et de colère, mais aussi d'un attachement indéfectible aux droits des enseignants. «Oui pour le respect des négociations, non à la négligence des résultats d'accords», «Promesses non tenues, l'intégration des suppléants est la seule solution», «Ministre dégage !, «Ecole publique, culture citoyenne et enseignement démocratique», «Retraite à 55 ans, un droit, l'intégration des suppléants est un devoir», et bien d'autres slogans incitateurs à la recrudescence. Interrompu à maintes reprises par une nouvelle vague de slogans, le discours improvisé du SG du syndicat, Lassâad Yaâkoubi, a été longuement applaudi. Criant haut et fort, M. Yaâkoubi a plaidé pour le renforcement du secteur et pour une véritable gratuité de l'enseignement, afin que l'école publique puisse redorer son blason et reconquérir la confiance de ses élèves et leurs parents. L'objectif, selon lui, est de reconstruire l'image d'une institution éducative, à la hauteur des revendications de la révolution. Afin qu'elle porte en son sein la cause d'une nation, transmettant, de la sorte, le flambeau de la citoyenneté et du civisme aux générations futures. «Nous voulons hisser notre école à des paliers supérieurs pour garantir à nos enfants un avenir radieux», poursuit-il. C'est pour cela, a-t-il ajouté, qu'ils insistent aujourd'hui sur la réforme du secteur et la régularisation de la situation de ses professionnels pour améliorer leurs compétences pédagogiques et promouvoir leurs conditions de vie. Les grévistes ont repris du souffle pour répéter les mêmes slogans, promettant de tenir bon et d'aller jusqu'au bout. M. Boulbaba Hammami, professeur d'enseignement technique au collège Sadiki, affirme que cette grève est une faute grossière que le ministère de tutelle doit assumer, car selon lui, elle n'aurait jamais dû avoir lieu, étant donné que les négociations engagées avec le syndicat avaient abouti à des conventions en vertu desquelles toutes ces revendications seraient été satisfaites.
Et le secrétaire général de l'enseignement secondaire relevant de l'Ugtt de rappeler que cette grève est intervenue en l'absence d'un ultime accord avec le ministère de tutelle au sujet des revendications— objet de ce mouvement de protestation. Celles-ci portent essentiellement sur les avancements professionnels, l'allègement des heures de travail en fonction des années d'ancienneté, le départ à la retraite à 55 ans après 30 ans de service, et l'approbation de la prime dite de «pénibilité» dont le montant est de l'ordre de 150 dinars, eu égard, à l'en croire, à la spécificité du métier et au caractère lassant qu'il revêt. Cela, outre l'abaissement de l'âge de la retraite volontaire à 55 ans qui permettrait d'ouvrir de nouvelles voies d'embauche aux jeunes demandeurs d'emploi. «De telles décisions promotionnelles pourraient, ainsi, créer d'ici 2015 quelque 25 mille nouveaux postes d'emploi, ce qui équivaudrait à environ deux points de croissance », estime-t-il. Ce que demandent les enseignants, a-t-il réitéré, est le retour à la table des négociations et l'engagement du ministère de l'Education et celui de la Jeunesse et des Sports à respecter les conventions qu'avaient déjà signées avec le syndicat. Sinon, à ses dires, l'escalade se poursuivra et les protestations vont prendre un nouvel élan, dénonçant, à cet effet, l'introduction des agents de sécurité pour demander aux directeurs de certains lycées la liste des grévistes, ce qui rappelle, selon lui, les anciennes pratiques de la police politique. Pour conclure, M. Yaâkoubi a annoncé la tenue d'une réunion, au cours de la semaine prochaine, de la commission administrative sur les événements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.