Covid-19 : Nouvelle classification des pays selon leur situation épidémiologique    Tunisie – Mechichi insiste pour informer le citoyen de la réalité de la situation économique    Banques maghrébines et Covid-19 : Résilience et responsabilité sociale bancaire    Un nouveau décès à Jendouba    98% des agences de voyages, menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020    La Plateforme JoussourInvest.tn lancée aujourd'hui en Tunisie    Tunisie : Ennahdha retire ses projets de motions    «Je suis prêt à réponde à l'appel du devoir, mais je ne vais plus me taire !»    Le Barça blinde Fati avec une clause à 400 millions d'euros !    Santé...    L'Association «Kaif» lance son projet «Image témoin»    Une édition aux couleurs locales    Tunisie : Lorsque le prestige de l'Etat est bafoué par le chef de l'Etat lui-même !    19 nouveaux cas à Gabès    Coupe de Tunisie: La finale USMO-EST prévue pour dimanche 27 septembre    Exclusif - Qui sont les neuf diplomates et ambassadeurs tunisiens décorés dans l'ordre du mérite    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 24 Septembre à 11H00    Mieux vaut gérer les problèmes d'une démocratie naissante que ceux d'une dictature    Arabie Saoudite: Reprise de la Omra à compter du 4 octobre    Tunisie : Mise à jour de la liste des pays classés rouge    Programme TV du jeudi 24 septembre    La tunisienne Sonia Ben Ammar rejoint le casting de Scream 5    Kais Saied mauvais perdant d'après Iyadh Elloumi    Confiscation et vente des biens mal acquis : Les ressources des ventes dans l'intérêt général    L'exportation des produits agricoles vers la Libye bloquée à cause des protestations    Tunisie : Fermeture de deux usines à Korba à cause du coronavirus    Le président de la République multiplie les messages et les mises en garde : « La Tunisie a un seul Président et une seule diplomatie »    Lancement du projet TEX-MED ALLIANCES en Tunisie    Mekki : il y a un successeur à Ghanouchi... Les choses vont s'aggraver s'il ne quitte pas    Espagne : l'Atletico Madrid annonce l'arrivée de Luis Suarez    Huawei partage avec ses partenaires ses normes de transparence    Parution de quatre livres de Mohamed Zinelabidine aux Editions Sotumedias dans la collection "Hypothésis"    L'IFT affiche sa rentrée littéraire avec "Kteb Tounsi" à Tunis, Sousse et Sfax    Webinaire sur la technologie power-to-X comme technologie d'appui à la transition énergétique    Baromètre de la santé des PME : l'Etat doit tenir ses engagements à l'égard des entreprises pour leur permettre de faire face aux répercussions du Coronavirus    Le Tunindex gagne 0,33% au terme de la séance de mercredi    Institut Pasteur de Tunis et Commune de la Marsa : Conférence de presse et Cérémonie de remise de prix    Pas de distribution communautaire des portefeuilles régaliens    La Turquie et la Grèce prêtes à des discussions exploratoires    Alassane Ouattara, le dernier round    Du cinéma belge plein la vue!    Libye: Des pourparlers politiques prévus début octobre à Genève    Présentation de l'ouvrage "Médias et recompositions politiques dans la Tunisie post-Ben Ali" à l'IRMC    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'escalade !
Tension entre enseignants et ministère de l'Education
Publié dans Le Temps le 01 - 02 - 2013

Sit-in, le 7 février à La Kasbah, grève d'avertissement le 19 et éventuellement le non dépôt des notes du 2ème trimestre
Après la réussite de la grève des enseignants du secondaire organisée les 22 et 23 janvier courant, les rapports déjà tendus entre le ministère de l'Education et le Syndicat général de l'Enseignement secondaire ne semblent pas connaître leur épilogue.
Une réunion extraordinaire de la Commission administrative sectorielle de l'enseignement secondaire s'est tenue, mercredi dernier, à huis clos, au siège de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), pour examiner les propositions des professeurs de l'enseignement secondaire pour la prochaine période. Une évaluation a été faite des incidences découlant de la dernière grève. A l'ouverture des travaux de la Commission Lassâad Yakoubi, secrétaire général du syndicat, a rappelé le succès de cette grève observée dans tout le territoire. « C'était une décision réfléchie prise par la Commission administrative », dit-il. Tout en saluant les enseignants pour leur combativité, il a rappelé que lorsqu'ils décident d'une grève, ils sont capables de la réussir. Il déplore la campagne de dénigrement orchestrée contre les enseignants avant même que la grève naît lieu. Pour le moment le dialogue se trouve bloqué entre le ministère et le syndicat.
Lassâad Yakoubi, déplore que le ministère de la Jeunesse et des Sports ait engagé un concours de promotions professionnelles sans tenir compte des nouveaux critères pratiqués par le ministère de l'Education. Il rappelle que d'habitude le ministère de la Jeunesse et du Sport s'aligne normalement sur tout ce que fait le ministère de l'Education en matière de promotion et de déroulement de carrière professionnelle. Des accords sont signés avec ce ministère en matière de promotion. Ils n'ont pas été respectés.
Par ailleurs, les directeurs d'établissements secondaires et des collèges moyens, subissent un véritablement harcèlement pour présenter des listes des enseignants grévistes aux directions régionales de l'Education. Le secrétaire général affirme que « le ministère de l'Education n'a pas le droit de poser ce problème. Lors de la grève des enseignants de l'école de base, suite au mouvement de protestation contre la ponction des jours de grève du salaire, il a été convenu que le Gouvernement et l'UGTT en discuteront ensemble et décideront de ce qu'il faudra faire ». Aucune décision n'a été prise. Il faut attendre ce qui sera convenu, pour amputer ou non les jours de grève sur le salaire.
Par ailleurs, la commission administrative a été appelée à discuter le programme d'apprentissage mis en place par le ministère de l'Education en collaboration avec l'organisation britannique « ERIS » sous le thème « Education à la citoyenneté et la sensibilisation électorale chez les élèves de l'enseignement secondaire ». Lassâad Yakoubi, rappelle qu'il y a plusieurs tiraillements à propos de ce sujet qui manque de clarté. Les élèves ne doivent pas être mêlés aux tergiversations politiques.
La Commission administrative sectorielle a décidé d'organiser un sit-in de protestation à la place du Gouvernement à la Kasbah, jeudi 7 février courant. Une grève d'avertissement sera observée le 19 février. Une semaine après la Commission administrative se réunira pour décider des modalités du non dépôt des notes des examens du deuxième trimestre auprès de l'administration. Lassâad Yakoubi a, par ailleurs, souligné la détermination à défendre les revendications tout en manifestant la disposition du syndicat à poursuivre les négociations au sujet des questions qui font objet de litige.
Cette position prise par le Syndicat général de l'Enseignement secondaire, n'est pas acceptée par le ministère de l'Education.
La veille de la dernière grève, le ministre de l'Education Abdellatif Abid avait déclaré que les divergences entre le Syndicat et le ministère concernent deux points fondamentaux.
Le premier est relatif au doublement de l'incidence financière des promotions professionnelles. Pour satisfaire cette revendication on doit mobiliser un montant de 70 millions de dinars. « C'est une revendication fort onéreuse. Nous ne sommes favorables à l'amélioration de la situation matérielle des enseignants, mais elle aura des répercussions sur les autres corps de métier, comme les instituteurs, les surveillants, le personnel de la santé ... Rien n'empêche la poursuite du dialogue sur cette question », disait le ministre. Le deuxième point de divergence concerne une revendication nouvelle, celle d'une prime de pénibilité de 150 dinars par mois. Les fonctionnaires, dont les enseignants, ont déjà bénéficié des 70 dinars d'augmentation de salaire. Cette prime va coûter 171 millions de dinars au budget de l'Etat.
Au nom de la pénibilité, le syndicat demande la baisse des heures de travail, la retraite à 55 ans et maintenant un prime de 150 dinars.
Globalement, le ministère est favorable à plusieurs revendications dont le coût s'élève à 65 millions de dinars. Il demande le report des négociations sur d'autres points dont le coût s'élèverait à 241 millions de dinars soit, 1% du budget de l'Etat, l'équivalent du recrutement de 16.000 professeurs, ou 20.000 instituteurs.
Comme le remaniement ministériel est à l'ordre du jour, comment va réagir le syndicat avec le nouveau ministre au cas où Abdellatif Abid serait remplacé ? Quelle que soit le ministre, le budget de l'Etat supportera-t-il un tel effort ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.