Le CSS dément le décès de Moncef Khemakhem    Tunisie : Nominations au sein du cabinet du ministre des Finances Ali Kooli    Youssef Chahed: « La Tunisie dispose de tous les moyens pour évincer le Coronavirus »    Tunisie : Moncef Khemakhem se porte bien    France-Coronavirus : Vers la fin de la troisième vague    L'UGTT dément sa participation aux négociations avec le FMI    BNA : PNB en hausse de 15,1% au 1er trimestre    Les Etats-Unis disposés à appuyer la Tunisie dans ses prochaines négociations avec le FMI et la BM    Industrie de l'armement : «Nous ambitionnons d'acquérir de l'expertise dans l'industrie maritime», déclare brahim Bartagi    En chiffres - Avancement de la campagne de vaccination    Ligue 2 : L'ES Hammam-Sousse retrouve l'élite    Monde: Daily brief du 22 avril 2021    Aucune demande de levée de l'immunité au député Rached Khiari n'a été déposée    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture jeudi dans le vert    Tunisie: Rached Khiari appelle des médias étrangers à la rescousse [vidéo]    Tunisie: Rached Khiari dévoile de quoi il a été accusé    Vaccin Coronavirus: Plus de 265 mille personnes vaccinées en 40 jours    l'Union tunisienne des propriétaires d'établissements privés d'enseignement et de formation déplore la généralisation de la suspension des cours du 17 au 30 avril 2021    L'UTIPEF mobilise 284 millions de dinars pour l'entretien de nombre d'établissements scolaires publics    Earth Day 2021 Doodle: Découvrez le Google Doodle spécial Journée de la Terre    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 22 Avril 2021 à 11H00    Un vieux problème qui touche le sport le plus populaire : Jeûne et football, l'éternel dilemme !    Mohamed Fadhel Kraïem : La Tunisie est un pays en pénurie d'eau    DECES : Professeur Moncef Gargouri    Pas d'inquiétude pour les Tunisiens au Tchad    Perturbations sur la plateforme Evax : l'ANSI met en garde contre les fake news    L'ANSI met en garde contre les fake news concernant la plateforme Evax    Projet Tarabot/Documentary Challenge : Appel à candidature "Soutna – Génération solidaire"    Tunisie-Ministère des Finances: Rééchelonnement des dettes des entreprises touchées par le Coronavirus    News | Moncef Khemakhem pris d'un malaise    «El Foundou» de Saoussen Jomni : Récit d'un désigné coupable    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie-météo: Météo: Températures en baisse et pluies éparses attendues    BM : les prix des produits de base devraient se stabiliser à la faveur de la reprise économique mondiale    Les répercussions de la crise du Covid-19 se poursuivent chez Tunisair : les chiffres du premier trimestre 2021    Tunisie- Affaire Rached Khiari: L'Ambassade Américaine sort de son silence!    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Foot-Europe: le programme du jour    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rien, ni personne, ne peut enfermer la source cachée de la création
Autrement dit
Publié dans La Presse de Tunisie le 30 - 01 - 2013

Venant de la gare du TGM, je m'attarde quelques instants du côté des pylônes quadrangulaires de l'échangeur qui mène vers l'autoroute du sud, ou ramène vers la capitale et le Grand-Tunis. C'est un lieu de passage obstrué, en permanence, par les voitures et les camions de transport de marchandises venant du port de La Goulette ou d'ailleurs. C'est surtout un axe très pollué et qui, ajouté à la grisaille de ce grand «machin» en béton, indispose, d'habitude, autant les piétons que les conducteurs qui font leur ola à coups de klaxons répétés et assourdissants. Je dis bien «d'habitude» car, depuis la révolution, quelque chose a pourtant changé dans ces pylônes devenus aussi de véritables supports d'œuvres d'artistes-peintres qui s'en sont donné à cœur joie durant quelques mois. Les quatre faces des charpentes de cet échangeur ont ainsi été mises à la disposition des artistes (par la mairie de Tunis) qui les ont couvertes de peintures et d'inscriptions, sublimant notre petite-grande révolution jusqu'à l'extase. Tous les styles et les techniques l'ont célébrée, à travers des œuvres de circonstance.
Cela a eu, comme premier effet, de rendre la circulation plus fluide et moins nerveuse, ces images ainsi ordonnées, captant tous les regards, comme s'il s'agissait d'une véritable mostra à l'air libre. En plus de la mise en sourdine du grand chahut habituel : celui provoqué par les klaxons stridents des routiers, des petites cylindrées caquetant comme les animaux de basse-cour, ou les pizzicati dus aux sifflets des agents de la circulation...
Ainsi, venant de la gare du TGM —pas plus tard que la semaine dernière—, je me suis donc attardé quelques instants du côté de ces pylônes et, que vois-je? La plupart de ces peintures, émouvantes à plus d'un titre, recouvertes par des affiches sauvages comme si l'on avait voulu, en cachant ces sources spontanées de la création, répudier l'art pictural lui-même. L'espace ainsi obstrué par des mains assassines, pour dissiper tant d'œuvres d'ailleurs signées de mains de maîtres «es-l'art dans la rue», œuvres qui portent l'éclat de la lumière révolutionnaire, du feu de la passion, tout cela devenu invisible, travesti par le mensonge et même la haine de voir cette belle jeunesse créative se mettre au diapason de notre époque.
L'espace vidé de sa substance, le temps vide, le silence enfin comme pour nous spécifier que cette révolution, a quelque chose de manqué ou de raté...
Mais rien ne peut retenir ou enfermer tant d'élans créateurs surtout en ces temps de destruction, de profanations des lieux de culte comme ceux de la culture, elle-même.
J'ai alors regardé ces images de plus près et je me suis souvenu, en lacérant un bout d'affiche, de Paul Klee et de sa fameuse trouvaille en Tunisie : «l'art rend visible». Même caché, comme dans ces conditions, l'art nous rend présent au monde, une véritable école du regard. Et comme le soulignait Paul Cézanne à propos du support lui-même : «La matière n'est pas qu'en surface, elle est toute en profondeur».
Observez bien ces pylônes peints et saccagés à leur tour. Ce n'est pas une mince affaire aussi...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.