Le ministre de l'Intérieur effectue une visite d'inspection aux unités sécuritaires déployées à Tunis    Kaïs Saïed, Ons Jabeur, Najla Bouden… Les 5 infos de la journée    Kaïs Saïed ratifie la nouvelle Constitution    Bourse de Tunis : Le Tunindex confirme son trend haussier    Tunisie – Reprise des négociations sociales pour d'éventuelles majorations salariales    Tabarka : Un centre d'accueil pour les victimes de l'incendie    WTA Cincinnati 2022 : une journée couronnée de succès pour Ons Jabeur    Ons Jabeur qualifiée aux huitièmes de finale du Tournoi de Cincinnati    Saïda Garrach : des magistrats convoqués par téléphone pour les poursuites judiciaires    Steg : la vague de chaleur cause des coupures d'électricité    Monde-Daily brief du 17 août 2022: Ukraine : Erdogan et Guterres rencontrent Zelensky demain    Samir Saïed : l'économie tunisienne traverse une situation très critique    Nomination d'un nouveau Chef de cabinet du conseil de l'ISIE    Championnat arabe E-Sports (Valorant) : la Tunisie termine 1ère de sa poule    Tunisie: Une maladie hémorragique détectée chez les bovins    Coronavirus-Bilan du 15 août 2022: 2 décès et 199 nouvelles contaminations    Tunisie : 6 décès et 353 blessés en 24h    Construction de l'hôpital du Roi Salmane à Kairouan : le ministère de la Santé explique    Tunisie: Vers le lancement du Startup Act 2.0    Lotfi Abdelli : je ferme ma gueule, je vends mes affaires et je pars !    Agence de notation japonaise «Rating and Investment» : La note souveraine tunisienne passe à «B» avec perspectives négatives    Une députée a été interdite de renouveler son passeport selon le Courant démocrate    Le braconnage : Un crime organisé ?    Express    «Club de chant» de Cyrine Gannoun au Festival International de Hammamet : Une œuvre attachante    Programme TV du mercredi 17 août    DECES : Salem BEN KHALIFA    Le tout dernier téléphone de Huawei marqué par la plus longue durée de vie de la batterie – HUAWEI nova Y70 maintenant disponible en Tunisie    MEMOIRE : Feu Slim Mehdoui    Amical international : ce sera Algérie-Brésil en septembre !    Voici les 10 chansons les plus "likées" sur TikTok    Météo en Tunisie : Forte vague de chaleur, l'INM lance un appel à vigilance    L'USBG se prépare pour la demi-finale : La grande mobilisation    ESS | Annoncé sur le départ ces derniers jours : Zied Boughattas reste à Sousse !    Tourisme en Tunisie : Le nombre des touriste visitant Nabeul augmente de 60% en juillet    Néjib Belhedi se prépare pour une traversée dans l'océan parmi les requins    Tentative de meurtre Salman Rushdie: La lecture de Gilles Kepel    Lotfi Abdelli annonce l'annulation de tous ses spectacles    Monde-daily brief du 16 août 2022: Vladimir Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit en Ukraine    La Tunisie, championne d'Afrique en termes d'espérance de vie    La Fondation Arts & Culture by UIB rend hommage à M. Mohamed Ennaceur    Média Canadien : ''Le Québec doit boycotter le Sommet de la Francophonie en Tunisie''    Chiffre du jour : 657 migrants clandestins secourus en un seul week-end    Goethe-Institut Tunis & Central Tunis accueilleront l'exposition The Event of a Thread    Festival de Siliana "Zama Nights" revient pour une 45ème édition (programme)    Le ministère de l'Intérieur annonce des sanctions contre des syndicalistes sécuritaires    Sfax: 42 migrants égyptiens évacués par l'armée de mer    Gaza : Une guerre politique qui arrache des larmes au musicien Roger Waters    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



On se souviendra d'eux
2013 a vécu - Ils nous ont quittés en 2013
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 12 - 2013

Personnages célèbres, du monde des arts et de la culture, en Tunisie et dans le monde, nous ont quittés laissant derrière eux le souvenir, la trace et le souffle
La Tunisie a perdu en 2013, deux comédiens à savoir l'humoriste Nasreddine Ben Mokhtar et le comédien et homme de théâtre Azzouz Chennaoui.
L'Egypte a également perdu Youssef Daoud, Ahmad Ramzi, Sayyed Abdelkarim et Wahid Seïf, de célèbres acteurs de théâtre, cinéma et séries TV. Le symbole de la poésie arabe engagée et critique acerbe des régimes successifs en Egypte, Ahmed Fouad Negm, poète dissident, a également rendu l'âme en 2013.
En Syrie, la star montante de la télé syrienne, Mohamed Rafaa, a été exécuté par les combattants de l'armée libre syrienne, pour avoir fourni des informations au régime de Bachar.
L'acteur Yassine Bakouche a rejoint la cohorte des dizaines de milliers de victimes de la guerre en Syrie. Il a fait rire des millions d'Arabes en incarnant des personnages à la fois simplets et touchants. A 75 ans, cette star de l'âge d'or de la comédie télévisée syrienne a été fauchée par une roquette qui s'est abattue sur sa voiture dans le sud de Damas.
Au Liban, le décès de Wadï Essafi, «La voix du Liban», considéré comme un pilier de la musique Tarabuadia dans ce pays, a laissé une profonde tristesse dans le monde arabe.
Le réalisateur libanais Christian Ghazi. Peu connu du grand public, mais qui s'est illustré par une œuvre engagée, indépendante et quasi totalement détruite à savoir «100 Visages pour un seul jour», est décédé également cette année.
Au Maroc, c'est Abdellah El Bidaoui, ténor de la chanson populaire marocaine, auteur de la pièce de théâtre «El aïta aalik» qui a rejoint le ciel.
Aux USA, l'année 2013 aura emporté de grands artistes. Ainsi, le guitariste américain de jazz Jim Hall, qui avait joué avec Ella Fitzgerald ou le saxophoniste Sonny Rollins, est mort à l'âge de 83 ans. L'acteur américain Paul Walker, connu notamment pour ses rôles dans la saga «Fast and Furious», s'est tué dans un accident de voiture dans le sud de la Californie.
Lou Reed, légende du rock américain qui a influencé des générations entières, ex-leader du Velvet Underground est mort à l'âge de 71 ans près de New York, de complications après une greffe du foie subie au printemps dernier. L'actrice Marcia Wallace, la «voix» d'Edna Krabappel, la maîtresse d'école fumeuse invétérée et désabusée du jeune Bart Simpson, l'un des héros de la série télévisée d'animation américaine Les Simpson, est décédée à l'âge de 70 ans à Los Angeles des suites d'une pneumonie. Le claviériste et producteur de jazz George Duke, qui avait notamment collaboré avec Frank Zappa et Jean-Luc Ponty, est mort d'une leucémie à Los Angeles à l'âge de 67 ans. L'acteur américain James Gandolfini, célèbre pour son rôle de parrain de la mafia Tony Soprano dans la série à succès de HBO «Les Soprano», est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans.
Ray Manzarek, membre fondateur et claviériste des Doors, est décédé des suites d'un cancer. Le travail de Manzarek aux claviers allait devenir emblématique du groupe sur des morceaux tels que «Break On Through to the Other Side» et «Light My Fire». Jeanne Cooper, qui a joué l'un des rôles principaux de la série fleuve américaine «Les Feux de l'amour» pendant quatre décennies, est morte à l'âge de 84 ans. Elle était surtout connue pour son rôle de Katherine « Kay » Chancellor, qu'elle a joué de 1973 jusqu'à sa mort dans le feuilleton au succès planétaire «Les Feux de l'amour».
Enfin, le musicien Richie Havens, devenu célèbre lors du festival de Woodstock en 1969 grâce à sa fameuse interprétation de la chanson Freedom/Motherless Child, est mort à l'âge de 72 ans. Avec sa voix inimitable, Richie Havens avait littéralement électrisé les foules à Woodstock, devenu un symbole de l'explosion de la contre-culture.
En France, le tableau semble beaucoup plus terne avec des décès en série. En effet, le cinéaste français Edouard Molinaro, réalisateur de «La Cage aux folles», «Mon oncle Benjamin» ou encore «L'Emmerdeur» est décédé à l'âge de 85 ans. Son décès survient quinze jours après celui d'un autre grand nom du cinéma français, le réalisateur Georges Lautner (Les Tontons flingueurs).
Le comédien Georges Descrières, qui incarna avec succès Arsène Lupin à la télévision, est mort lui aussi à l'âge de 83 ans.
Metteur en scène touche-à-tout, Patrice Chéreau, est décédé à l'âge de 68 ans d'un cancer du poumon. Il voulait « raconter de belles histoires ou des contes de fées terrifiants », mais surtout « donner à voir » les liens secrets entre l'art et les émotions les plus intimes.Il avait une manière particulière de diriger les acteurs, mêlée d'intuition animale et d'intelligence profonde des œuvres.
L'actrice Valérie Benguigui, César 2013 de la meilleure actrice dans un second rôle pour la comédie «Le Prénom», est décédée lundi soir à l'âge de 47 ans des suites d'un cancer.
L'actrice Bernadette Lafont, égérie de la nouvelle vague et comédienne populaire, est morte à l'âge de 74 ans. « À travers ses rôles de femme élégante et moderne, dont l'inoubliable Marie dans La Maman et la Putain de Jean Eustache, elle incarnait avec une grâce toute particulière la Parisienne éprise d'amour et de liberté », écrivait Bertrand Delanoë.
Jean Topart, membre de la troupe du Théâtre national, l'une des «voix» les plus connues de la télévision française, est mort à l'âge de 90 ans.
Le monde de la musique a également perdu Georges Moustaki, l'éternel voyageur de la chanson française, décédé à l'âge de 79 ans, suscitant une vive émotion dans le monde de la culture.
Henri Dutilleux, un des compositeurs contemporains les plus joués au monde, est décédé à Paris à l'âge de 97 ans. Qualifié de «moderne classique», Henri Dutilleux est l'auteur d'œuvres à la fois audacieuses et accessibles, dont la dernière, «Correspondances», a fait l'objet d'un enregistrement paru en janvier pour son 97e anniversaire.
L'univers littéraire a été endeuillé par la mort de l'écrivain Gérard de Villiers, auteur des SAS et phénomène de l'édition française. L'écrivain Christian Gailly, auteur d'une quinzaine de romans, qui fut aussi musicien de jazz et psychanalyste, est aussi décédé en 2013. Dans «Dernier amour», en 2004, il parlait de l'ultime partition amoureuse d'un musicien proche de la mort.
L'éditeur et écrivain Maurice Nadeau, qui avait créé la revue La Quinzaine littéraire en 1966 et découvert Beckett, Pérec et Houellebecq, est décédé chez lui à l'âge de 102 ans.
Le romancier et poète Camille Bourniquel, directeur de la revue Esprit durant près de 20 ans, est décédé à l'âge de 96 ans. Auteur de plus de 20 romans et recueils de poésie, il avait obtenu le prix Médicis en 1970 pour Sélinonte ou la chambre impériale, et le Grand prix du roman de l'Académie française pour Tempo, en 1977.
Enfin, le sculpteur Philippe Hiquily, connu pour son travail sur le métal, est décédé à l'âge de 88 ans.
En Australie, c'est le graphiste Martin Sharp, cofondateur du magazine underground Oz et auteur de nombreuses pochettes pour Cream, Bob Dylan et Jimi Hendrix, qui est mort à l'âge de 71 ans dimanche.
En Grande-Bretagne, la romancière britannique Doris Lessing, prix Nobel de littérature en 2007, est décédée à l'âge de 94 ans. Doris Lessing est l'auteur d'une œuvre riche d'une cinquantaine de titres qui a fait d'elle l'icône des marxistes, anticolonialistes, anti-apartheid et féministes.
L'acteur britannique Richard Griffiths, « l'oncle d'Harry Potter », est mort lui aussi à 65 ans après avoir subi une intervention cardiaque.
En Italie, c'est le compositeur et chef d'orchestre italien, Gianni Ferrio, qui a composé la célèbre chanson «Parole, Parole» chantée par Mina au début des années 70, qui est décédé à 88 ans. Cette chanson a été chantée en français par Dalida et Alain Delon, dans la même langue par Céline Dion et Alain Delon, en allemand, en espagnol, en portugais, en néerlandais et même en turc et en japonais.
Au Portugal, c'est Antonio Ramos Rosa, l'une des grandes figures de la poésie portugaise, qui est décédé à Lisbonne. Le poète, essayiste et traducteur portugais est mort à l'âge de 88 ans des suites d'une pneumonie. Antonio Ramos Rosa fonda la revue Arvore en 1951 qui fut l'un des relais des grands noms de la poésie française comme René Char ou Paul Eluard.
Auteur prolifique, il a signé une centaine d'œuvres en 35 ans de carrière dont «Le livre de l'ignorance» et «Le Dieu nu», qui lui ont valu le prix Pessoa en 1988, la plus prestigieuse récompense littéraire au Portugal.
En Espagne, c'est l'écrivain, économiste et humaniste espagnol José Luis Sampedro, l'une des voix les plus respectées par le mouvement de protestation sociale des «indignés» en Espagne, qui est décédé à l'âge de 96 ans. Parmi ses romans les plus connus figurent Le Sourire étrusque (1985) et La Vieille sirène (1990), Escribir es vivir (2003) ou encore La ciencia y la vida (2008). Il était également l'auteur de nombreux essais d'économie.
L'actrice espagnole Sara Montiel, légende du cinéma espagnol, s'est éteinte à l'âge de 85 ans. Elle avait tourné notamment avec Gary Cooper en 1954 dans Vera Cruz, de Robert Aldrich, ou dans Le jugement des flèches, un western de Samuel Fuller, trois ans plus tard, avec Charles Bronson. Sara Montiel, qui avait surtout tourné dans des films espagnols et mexicains, avait joué également pour Anthony Mann, dans Serenade, aux côtés de Joan Fontaine et Vincent Price.
L'Espagne a aussi perdu le réalisateur Bigas Luna qui a révélé des acteurs tels Javier Bardem et Penelope Cruz. Il est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 67 ans. Le réalisateur catalan était connu pour des films comme «Jamon Jamon», «Lola» ou «La tete y la luna».
En Belgique, c'est le dessinateur et scénariste belge de BD Didier Comès qui est décédé. Il était un maître des longs récits fantastiques en noir et blanc, dont Silence en 1979.
En Allemagne, on déplore la disparition de Stéphane Hessel, humaniste sans frontières, indigné permanent, auteur d'«Indignez vous!». Ancien résistant et diplomate, pionnier de l'ONU et Européen convaincu, Stéphane Hessel est mort à l'âge de 95 ans.
Au Japon, c'est Nagisa Oshima, réalisateur japonais du film qui fit scandale «l'Empire des Sens» et du drame de guerre «Furyo», qui est décédé près de Tokyo à l'âge de 80 ans. La carrière cinématographique d'Oshima a véritablement commencé dans les années 1960 avec une série de films sur des thèmes politiques qui ont établi sa réputation. C'est dans cette dernière catégorie que se classe «La corrida de l'amour» (film connu en France sous le titre «L'Empire des Sens»), une œuvre érotique produite avec une société française qui a fait scandale au Japon en 1976.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.