Tunisie-Rafik Abdessalam : " Voilà ce qu'il faut faire maintenant »    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    Football : Où regarder les matches de vendredi ?    Ennahdha hausse le ton et tire à boulets rouges sur Kaïs Saïed    Infos Bourse – La STIP fait accroitre fortement ses bénéfices    Le Mondial des Clubs exclusivement sur cette chaîne …    Examen en conseil des ministres de projets de décrets à caractère économique    France : Nouvelles conditions d'accès depuis la Tunisie    Tunisie – Saïed : Bientôt l'annonce des mesures qu'attend le peuple    Kaïs Saïed et Noureddine Taboubi rattrapés par la réalité socioéconomique du pays    La Tunisie présente une plateforme géospatiale pour une évaluation des informations alimentaires    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    FIFA Arab Cup – EN : Deux formations probables contre la Syrie !    CTN | Report de la desserte Tunis-Gênes du vendredi 3 décembre au samedi 4 décembre 2021    Les OGM : un ancien débat toujours d'actualité    Libye-Présidentielle : Seïf al-Islam Kadhafi revient dans la course électorale    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    Noureddine Ben Ticha : La situation actuelle nécessite une certaine rapidité    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    " Vues sur les arts" 2021 : Retour sur le cinéma de la nouvelle vague à l'ouverture    Tunisie : Najla Bouden rencontre Arnaud Peral    Productivité : Une centaine d'entreprises tunisiennes ont bénéficié du projet Kaizen    IACE : Tayeb Bayahi demande à la chef du gouvernement de soutenir les entreprises    Décès du photographe Mokdad Chaouachi    Ligue 2 : désignation des arbitres de la 4e journée    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Tébourba submergée par les ordures : Appel à la dissolution du conseil municipal    Twitter interdit le partage des photos et vidéos sans le consentement du propriétaire    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    Riadh Daghfous: La vaccination des enfants dans la balance    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Météo | Temps hivernal à partir de ce jeudi soir    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Coronavirus Amine Slim : Pas de restrictions de déplacement pour le moment    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Qui devons-nous élire ?
Publié dans Leaders le 19 - 11 - 2014

Dans une ambiance pleine d'émotion et de pression, de rêverie et d'euphorie, nous avançons vers le dimanche 23 Novembre 2014 pour accomplir l'un des plus nobles devoirs. Nous allons voter au suffrage universel, en notre âme et conscience, mais aussi avec sagesse et intelligence, pour le premier président «non provisoire» de la nouvelle Tunisie.Il s'agit de choisir notre président de la République pour la prochaine quinquennie qui sera déterminante pour l'avenir du pays.
Il est vrai que pour ces présidentielles, nous nous trouvons devant une équation qui semble difficile à résoudre, mais dont la solution est à notre portée. En déposant son bulletin dans l'urne, chaque tunisien doit avoir à l'esprit, les contraintes imposées par l'instabilité actuelle du pays et son avenir. Il s'agira de faire un choix optimal.
Qui d'entre nous n'aimerait pas voter pour la personne qui aurait les qualités d'un homme d'Etat. Qui d'entre nous ne rêverait pas d'une figure présidentielle idéale qui présenterait toutes les caractéristiques d'un véritable leader. A vrai dire, il faudrait rappeler que le risque zéro n'existe pas, mais aussi que la constitution a bien prévu des solutions pour éviter toute carence du pouvoir.. Plusieurs scénarios sont redoutés par pas mal d'électeurs, entre autres, celle du décès du Président !!! L'article 84 avance justement à cet égard: « … Si la vacance provisoire excède les soixante jours, ou en cas de présentation par le Président de la République de sa démission écrite au Président de la Cour constitutionnelle, de décès, ou d'incapacité permanente ou pour toute autre cause de vacance définitive, la Cour constitutionnelle se réunit immédiatement, constate la vacance définitive et en informe le Président de l'Assemblée des Représentants du peuple qui est immédiatement investi des fonctions de président de la République pour une période allant de quarante-cinq jours à quatre-vingt-dix jours au plus.».
Ce qu'il convient de rappeler aussi c'est que la constitution a prévu de nouvelles prérogatives supplémentaires pour le président « permanent » durant cinq ans. Le fameux article 89 stipule entre autres que : « … Si dans les quatre mois suivant la désignation du premier candidat, les membres de l'Assemblée des Représentants du Peuple n'ont pas accordé la confiance au Gouvernement, le Président de la République peut dissoudre l'Assemblée des Représentants du peuple et convoquer de nouvelles élections législatives dans un délai de 45 jours au plus tôt et de 90 jours au plus tard ». Une situation à laquelle nous pourrions être confrontés après les résultats des futures élections présidentielles : Nous risquons de ne jamais voir un gouvernement qui serait cautionné par le nouveau parlement récemment élu et donc de nous retrouver contraints de revivre de nouvelles élections législatives dans quelques mois !!
Plus encore, si l'on se projette un peu loin dans le temps en supposant que l'on dépasse miraculeusement les conséquences d'une éventuelle absence de consensus Président/Parlement, il est important de savoir que la constitution, a accordé d'autres prérogatives au président. En effet l'article 82 donne à ce dernier un certain pouvoir législatif d'une manière indirecte et dans des domaines décisifs quant à la pérennité des droits acquis depuis l'indépendance et les libertés arrachées après la révolution. Il stipule que, même si c'est exceptionnel, tout pourrait être concocté pour, que «le Président de la république peut exceptionnellement décider de soumettre au référendum les projets de loi portant sur l'approbation des traités internationaux, sur les Droits de l'Homme et les libertés ou sur le statut personnel, adoptés par l'Assemblée des Représentants du peuple. » !!!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.