Khaled Babbou réélu à l'Union des Confédérations Sportives Africaines    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Approbation par l'ARP du PLF 2020    Nejma Fm Organise son Expo Vente « Souk Nejma »    Voici le nouveau gouvernement de Finlande    En vidéo : Agence LAICO une agence Digitale conçue pour vous    Le plafond de 200 dinars de la CNAM est insuffisant    Tunisie – Celui qui n'a réussi à rien faire en un mois réussira-t-il à bien faire en deux mois ?    Possibilité de chutes de grêle, demain    Arrestation de deux clandestins italiens à Nabeul    Youssef Chahed s'entretient avec le Directeur général de la Douane Tunisienne Youssef Zouaghi    Tunisie : [vidéo] Fonds de la Zakat : Noureddine Bhiri dévoile les détails    Espérance de Tunis – Al Hilal : Sur quelle chaîne voir le match ?    En photos : Le deuxiéme évènement annuel du Tunisia Project Management Day    Pas de Fonds de la Zakat dans la Loi de Finances 2020 : l'amendement a été rejeté    Radio Nazaha : La première Web-Radio dédiée à la lutte contre la corruption est lancée (vidéo)    Tunisie : Un numéro vert -80104500- pour signaler les cas de violence et discours haineux contre les élèves    Tunisie – Championnat de handball : Programme de la 14ème journée    Crainte d'un bilan plus lourd en Nouvelle-Zélande après l'éruption d'un volcan    En photos : Maya Ksouri change de look et surprend les internautes    Corruption en Algérie : Les ex Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés ce mardi respectivement à 15 et 12 ans de prison ferme    صورة: بعد غياب سنوات: هكذا بدت هالة الركبي في أوّل ظهور لها    Tunisie-Ligue 2: programme de la 10ème journée    Coupe du Monde des Clubs : Les sang et or posent pour la photo officielle    JTC 2019 : Nebil Daghsen & la LIPA tous les jours à l'Avenue de Tunis et le 12 Décembre au Mondial avec “Sangate Ebola”    Programme TV du mardi 10 décembre    Ligue des champions : 4 joueurs de l'Espérance de Tunis et de l'Etoile du Sahel dans l'équipe type    La Tunisie remporte 8 médailles (6 en Or et 2 en Argent) au Championnat du Monde de Yoseikan-Budo à Paris    Photo du jour : ‘'Bonne Courage'' aux étudiants de l'ISIG    Tunisie: Hausse de 8,3% l'indice des prix de l'immobilier au troisième trimestre de 2019    Ce mardi 10 Décembre «Journée internationale des Droits de l'Homme», en Tunisie et ailleurs ! Et puis après…    Indice de développement humain: La Tunisie classée 91e rang mondial sur 189 pays    Les distributeurs de médicaments pourraient bientôt entrer en grève    Tunisie : Des foyers et restaurants universitaires en cours de construction dans 11 gouvernorats    Success Story TN : Saïda Meherzi : Entrepreneuse en écotourisme de Kesra    Un huissier notaire pour Rached Ghanouchi    Jasmin Airways – ياسمين للطيران effectuera son vol inaugural le 20 Décembre en direction de Vérone en Italie    Par Amine Ben Gamra : Lorsque l'Etat néglige son secteur agricole    Orange Tunisie, Sofrecom Tunisie et Business & Decision Tunisie, en partenariat avec le PNUD, organisent un #SuperCodeurs pour la planète, à l'occasion de la COP25    La Turquie renvoie 11 djihadistes français    Robert Redford honoré au Festival international du film de Marrakech qui lui décerne l'Etoile d'Or    En vidéo : MG partenaire de la 5ème édition du Festival international des musiciens et artistes handicapés    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gilles Kepel: Terreur dans l'Hexagone et ailleurs - Le djihadisme 3G
Publié dans Leaders le 03 - 01 - 2016

L'éruption du djihadisme en France qui vient de frapper au Bataclan et, auparavant, à Charlie Hebdo et l'Hyper Casher, n'est pas le fruit du hasard. Il trouve ses origines dans des mutations profondes qui ont changé la donne de l'Islam en France et du djihadisme au Moyen-Orient et qui ont échappé à la vigilance tant de la classe politique que des services sécuritaires. C'est ce qu'explique Gilles Kepel dans son tout dernier livre intitulé Terreur dans l'Hexagone qui vient juste de paraître aux éditions Gallimard. Avec ses outils de sociologue, fin connaisseur des banlieues parisiennes, terreau de radicalisation islamiste, de la langue arabe qu'il a apprise lors d'un long séjour au Caire, et du monde arabe et islamique qu'il ne cesse de sillonner, notamment après le déclenchement du «printemps arabe», il nous fournit des éclairages très utiles. De quoi nourrir la démarche publique tunisienne dans le démantèlement des réseaux terroristes et la déradicalisation.
Comment peut-il se prononcer si judicieusement sur les tout derniers attentats de Paris en novembre dernier en si peu de temps ? Il est le seul capable de cette prouesse. Spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, Kepel, qui anime le séminaire «Violence et dogme» à l'Ecole normale supérieure et enseigne à Sciences Po, capitalise sur des enquêtes fouillées sur le terrain et des entretiens avec les principaux acteurs de l'islamisme, rapportés dans une série d'ouvrages reconnus de référence, notamment Passion arabe (2013) et Passion française (2014).
Genèse et articulations
Le livre, rédigé avec son jeune assistant de recherche, Antoine Jardin, docteur en sciences politiques et ingénieur de recherches au CNRS, était quasi prêt à paraître quand surviennent ces attentats. Il en reprendra la trame pour une mise à jour qui ne fera que confirmer ses analyses pour expliquer la genèse du djihadisme français. Kepel souligne l'articulation construite par Daech entre le djihad en Syrie et en Irak, fait de violence et de bestialité, relayé par les réseaux sociaux. La base stratégique sera le grand tournant prôné en 2005 par Abu Musab al-Suri dans son «Appel à la résistance islamique mondiale» appelant à l'indifférenciation des victimes (comme au Bataclan) et non le ciblage uniquement des ennemis (le 11 septembre 2001), et l'organisation réticulaire et non pyramidale, comme Al Qaïda.
Troisièmes générations
Les facteurs déclencheurs du djihadisme en France, nous rappelle Gilles Kepel, sont multiples. Il mentionne la défaite des représentants de l'Islam officiel après la loi de 2005 interdisant le port du voile à l'école, le déclenchement des émeutes suite au décès par électrocution, le 27 octobre 2005, de deux adolescents, un Malien, Bouna Traoré, et un Tunisien, Zyed Benna, fuyant les policiers, et surtout le gazage de la mosquée Bilal. Pas moins de neuf mille véhicules seront incendiés en trois semaines. Ces émeutes marqueront «le passage à un nouvel âge de l'Islam de France : celui de la prise de pouvoir d'une génération née et éduquée sur le territoire, qui va bousculer les instances représentatives de cette religion contrôlée par les générations précédentes.» L'émergence de la troisième génération des enfants d'immigrés musulmans coïncidera avec la montée d'une troisième génération du djihadisme islamiste et scellera une jonction qui marquera le reste des évènements. Un deuxième facteur est important à prendre en considération, c'est celui de l'arrivée d'une classe de jeunes entrepreneurs d'origine musulmane. Soucieux de valoriser l'identité communautaire islamique, ils se spécialiseront dans le marché des produits halal. Ces «entrepreneurs du halal», comme les qualifie Kepel, joueront «un rôle cardinal après 2005». Ils développeront un groupe de consommateurs qui s'imposera en groupe de pression influent non seulement pour ce qui est des produits de consommation, mais aussi l'éducation et le vote électoral.
Convergence de troisième type
Ces troisièmes générations des musulmans de France et du djihadisme fusionneront dans une convergence de troisième type, attisée par les réseaux sociaux, la chute des dictatures en Tunisie, Libye, Egypte et Yémen et l'ébranlement des autres dans le monde arabe. L'incubateur carcéral fournira un appoint considérable. Le recrutement et l'endoctrinement se feront derrière les barreaux. Le ressac rétro colonial, la montée du chômage et des inégalités, le désespoir social et le conservatisme autoritaire, conjugués à «l'irritant laïque», l'injustice subie par les Palestiniens et les fausses appréciations de la classe politique française, seront autant d'accélérateurs. La montée du FN portera le coup de grâce.
Et la Tunisie ?
Tout est détaillé par Gilles Kepel, avec des rappels de faits significatifs qui n'ont pas bénéficié de l'attention et de la prise en compte nécessaires et à temps, une cartographie bien documentée des groupes, le portrait des principaux acteurs, le traçage des parcours et filières. Une démarche qui montre l'importance de la lecture sociologique, adossée à l'analyse historique. Sa conclusion, réservée certes à la France, vaut pour les autres pays confrontés aux mêmes phénomènes comme la Tunisie et mérite d'être comprise chez nous. «Le débat et la mise en œuvre des politiques publiques qu'appelle la terreur dans l'Hexagone, écrit-il, ne sauraient être menés à bien, sans s'appuyer sur les connaissances que peut encore produire – mais pour combien de tems ? – notre Université.»
Où en est l'université tunisienne?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.