Tunisie | Covid-19 : 77 décès et 3890 nouvelles contaminations recensés en 24 heures    Le Ministère de l'Interieur dément les rumeurs sur le décès d'un individu lors des troubles    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    La présidence de la République dément les déclarations mensongères attribuées à Kais Saied au sujet des juifs    Par Jawhar Chatty : Kais Saïd est juif, un juif progressiste    Ali Kooli : Le système de compensation, la masse salariale et les entreprises publiques, les chantiers de 2021    Tunisie – Ali Kooli : Le gouvernement n'a pas de baguette magique !    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    AL Watad annonce son soutien inconditionnel aux manifestants    Tunisie: En images, marche dénonçant la dégradation de situation sociale à Sousse    L'Ordre des avocats dénonce l'usage ''excessif de la force'' lors des manifestations pacifiques    L'un des plus grands constructeurs de produits électroniques UMIDIGI arrive en Tunisie    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Hand – Mondial 2021 : Mohamed Amine Darmoul 3e meilleur buteur du premier tour    Tunisie [Vidéo]: Reprise des entraînements de l'Olympique de Béja en préparation de la rencontre contre l'US Monastir    Foot – Marché des transferts : une baisse historique en 2020 (Fifa)    UE : le taux d'inflation annuel s'est établi à 0,3% (décembre 2020)    UTAP : Les agriculteurs menacés par la faillite et le pays par la famine    Le coordonnateur-résident de l'ONU en Tunisie suggère un partenariat avec les médias    Quand le swag de K2rym triomphe du sérieux de Mechichi    Afrique : Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique    Une manifestation contre le pouvoir à Sousse    Ce n'est pas une révolution    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    BTE : Un PNB de 50,298 millions de dinars    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Janvier 2021 à 11H00    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    En direct et live streaming, chaîne tv : Juventus Turin – Naples, Super Coupe d'Italie, Finale    Foot-Europe: le programme du jour    REMERCIEMENTS ET FARK: M'Hamed Ben ALYA    Biens et avoirs détournés: Un fiasco d'Etat ?    La crise accélératrice de changements : Les enseignements qui peuvent guider les orientations futures    NEWS: Le Sahel SC engage Hichem Dali    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    Tunisie-Ligue 1 : programme de la 9e journée    Sonia Ben Cheikh rassure les Tunisiens    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    Météo: Prévisions pour mercredi 20 janvier 2021    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Corps étranger, le nouveau film de Raja Amari, bien accueilli lors de sa première projection à Tunis
Publié dans Leaders le 10 - 10 - 2016

Jeudi 6 octobre au soir, dans l'immense cour intérieure de l'Institut Français de Tunisie, un public cinéphile et impatient de voir s'ouvrir les portes de l'auditorium. Car la réalisatrice Raja Amari, déjà connue et plébiscitée, en particulier pour Satin Rouge qu'elle a réalisé en 2002, a accouché de son quatrième long-métrage, Corps étranger, dont la projection en avant-première a été hébergée par l'IFT. Le film, dont la sortie officielle aura lieu en 2017, a par ailleurs été soutenu par les ateliers Sud écriture, créés en 1997 par la productrice Dora Bouchoucha avec l'appui du Centre National du Cinéma (CNC) en France, du Centre National du Cinéma et de l'Image (CNCI) en Tunisie et de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).
Un film soutenu par Sud écriture…
La soirée de projection, tenue en présence de l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor, et du directeur général délégué du Centre National du Cinéma (CNC), Christophe Tardieu, a été l'occasion pour ces derniers de souligner l'importance de l'apport de ces ateliers aux jeunes auteurs de fiction désirant bénéficier de l'expertise de scénaristes de renom. Conçus pour aider les jeunes auteurs originaires d'Afrique subsaharienne, du Maghreb et du Moyen-Orient dans la réécriture de leur script, les ateliers Sud écriture sont en effet, de l'avis des jeunes réalisateurs qui y ont participé (lire leurs témoignages : http://www.sudecriture.net/temoignages.php), un lieu de débats passionnés avec les équipes pédagogiques et d'enrichissement mutuel entre les jeunes auteurs.
L'atelier national spécifique au soutien au cinéma tunisien, qui a été mis en place en 2011 avec la contribution, notamment, de l'IFT et du Ministère tunisien de la culture, a par ailleurs vu plusieurs de ses scénarios primés. D'autres ont obtenu des bourses de développement et près de la moitié a vu le jour. C'est en outre dans le cadre d'un cycle de projections d'une sélection de films soutenus par Sud écriture, qui s'est tenu du 5 au 7 octobre, que l'avant-première de Corps étranger a eu lieu.
Et applaudi par la salle
Produit notamment par Dora Bouchoucha, Corps étranger a été chaudement applaudi par une salle comble. La trame aborde la question malaisée de la migration clandestine de jeunes paumés de la révolution tunisienne irrésistiblement tentés de rejoindre les marches méridionales de l'Europe. Avec un focus sur l'expérience peu commune d'une jeune Tunisienne, Samia (jouée par Sara Hanachi), partie rejoindre une connaissance qui a élu domicile à Lyon. Avec, également, la prédominance des séquelles d'une relation frère-sœur déchirante qui structure la psychologie de Samia. Au talent des comédiens (Hiam Abbass, Sara Hanachi et Salim Kechiouche pour ne citer que les principaux), Raja Amari a réussi à ajouter des traits d'humour dans un récit intimiste où, pourtant, crainte de l'avenir et hantise douloureuse du passé soumettent les personnages à un terrible état de tension. Le pari qui consiste à dépeindre les drames de la vie sans sombrer dans un pathos outrancier est donc très largement relevé. Avec toutefois un regret : des thèmes aussi troublants, donc inspirants, que les enjeux de la fuite désespérée et clandestine des jeunes Tunisiens ou le jihadisme (dans lequel le frère de Samia s'était engagé) ne sont étonnamment qu'évoqués comme un donné, alors qu'ils auraient pu servir de prétexte pour étoffer le récit, et donner plus d'épaisseur aux dialogues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.