Plus de 700.000 morts du Covid-19 dans le monde    EST-CSS (19ème J), mercredi 12 août    Tunisie – Bac : 44% de taux de réussite pour la session de contrôle    Le couronnement d'un long, riche et brillant parcours !    Taouhida, à la vie, à la mort!    Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu'ambassadeur de l'ALECSO    2 nouveaux cas de coronavirus à Tataouine    Tunisie – Le lobby des voitures administratives sévit sans relâche !    BMW, le constructeur automobile le plus recherché sur Google    Tunisie : hammadi jebali prévient contre « le glissement » vers un régime Présidentiel    Bourse de Tunis : Amélioration de 10% du résultat global des sociétés cotées en 2019 par rapport à 2018    18e journée: Al Watania diffusera le match USBG -EST (Photos)    "Les défis de l'industrie financière face aux nouvelles chaînes de valeur mondiales", thème d'une conférence-débat de l'ATUGE    Nouvelle boutique en ligne de Huawei Tunisie : Avec Huawei, le mall chez vous    Ben Sassi: Chute de l'activité du prêt à porter à cause du coronavirus    Photo du jour : Une Table et des Chaises    Tribune | 15 juillet 1960 : il y a soixante ans, les premiers Casques bleus tunisiens de l'Histoire au service de la paix ( 3°partie)    La valeur du dinar tunisien en amélioration : Consolider la monnaie nationale par la performance économique    CONDOLEANCES : Saâdia BEN KHEDHER    Kraïem: La situation de Tunisair est très difficile    POINT DE VUE | Précarité...    La feinte tunisienne qui a piégé les stars libanaises    Mini-Football | Finale Coupe de Tunisie : La première coupe pour Tronja    EST | Son absence s'est fait ressentir au dernier match : Coulibaly, ce joueur si indispensable !    « Summer Show », exposition collective à la galerie Selma-Feriani avec Younes Ben Slimane, Dora Dalila Cheffi et Fares Thabet : A découvrir !    Tunisie : Le porte-parole de Qalb Tounes relève plusieurs points communs entre Kais Said et Francesco Cossiga    41 cas de contamination par le coronavirus dont 7 cas locaux    Salma Ennaifer réaffirme l'engagement de la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé    Les représentants de la filière laitière en Tunisie entament une série de mouvements de protestations les 17, 19 et 21 août 2020    L'Espagne est redevenue une zone rouge à cause des clubs de nuit, selon Nissaf Ben Alaya    La commission des litiges résilie le contrat d'un joueur du CSS    Liste des membres de la Commission d'encouragement à la production cinématographique pour l'année 2020    Le groupe Ecobank annonce les finalistes du Concours Fintech 2020    Des rencontres au TOP prévues par Hichem Mechichi ce vendredi : 4 anciens Chefs de gouvernement et 2 ex Présidents de la République !    Tunisie – Mechichi s'entretient avec les anciens présidents et chefs de gouvernement    Météo: Prévisions pour vendredi 07 août 2020    Sousse: Le nombre de contaminations locales au coronavirus passe à 16    ''Ne donnez pas d'argent à notre gouvernement corrompu''    Liban: Dr Imed Halaq s'exprime sur l'état des bléssés [audio]    Ligue 1 – L'Espérance de Tunis proteste contre la retransmission télévisée des matchs    Nouveau partenariat entre les Affaires culturelles et la Municipalité de La Marsa    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    «Thneiyaa» de Hamdi Mejdoub au Rio : Slameuses libres    La Tunisie envoie des aides au Liban    Record de nouveaux cas en Libye    Festival de Sfax 2020 et Festival de Sousse 2020 reportés    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fayza M'rabet Daldoul rend hommage à Manoubia Ouertani et au corps de la femme
Publié dans Leaders le 25 - 10 - 2016

«Manoubia Ouertani ! Manoubia Ouertani!» Le nom de cette pionnière du mouvement féministe tunisien, qui, en 1924, osa se dévoiler en public dans un geste émancipateur à la fois artistique et politique, était sur toutes les lèvres le samedi 22 octobre à la galerie el-founoun (maison des arts) du Belvédère, où se tenait le vernissage de l'exposition «Racines» de l'artiste peintre Fayza M'rabet Daldoul.
A l'entrée de la galerie, une imposante affiche où figure, aux côtés d'une ribambelle de femmes voilées de blanc, la dévoilée Manoubia Ouertani, arborant impudemment un drapeau tunisien plus grand qu'elle. Une image-choc, tristement non-célèbre, et qui ouvre le bal d'une série de tableaux peints au stylographe, à l'encre de chine et en lavis, avec parfois des tracés à la plume. Représentant avec abondance des arbres aux racines ondulantes et aux rameaux sinueux, les peintures de Fayza M'rabet font apparaître en creux des corps plantureux de femmes dont les formes avantageuses se confondent avec les arborescences. Tantôt recouvertes de sépia, tantôt colorées, la soixantaine d'œuvres exposée jusqu'au 6 novembre a donc été l'occasion de rendre un vibrant hommage à la liberté du corps et à celle qui se trouve à la racine de sa création : la Femme. Ou, plus justement, « les » femmes. Car les corps vaporeux que l'on voit prendre chair au milieu de la broussaille sont multiples : ils sont les extensions nombreuses du corps de Manoubia Ouertani, que la peintre considère comme la matrice qui se trouve à la racine nourricière de l'arbre-féminisme !
« Il ne s'agit pas uniquement d'un hommage à la libération de la femme tunisienne, explique encore Fayza M'rabet Daldoul. Il est également question de la liberté du corps et de celle de l'esprit, à travers lesquelles j'ai voulu encenser l'essentiel combat pour la liberté de la Tunisie. Un combat qu'il faut sans cesse réactiver par les temps qui courent ! »
Hommage à Manoubia Ouertani, mère du féminisme à la tunisienne
Enfouie dans l'oubli des générations de femmes qui ont pourtant poursuivi son combat contre la servitude et le cloisonnement du corps, Manoubia Ouertani n'est pas suffisamment célébrée, estime la peintre. Pire, son geste révolutionnaire et fondateur n'est même pas assez évoqué dans les écrits restituant l'histoire du féminisme tunisien. Une lacune d'autant plus malvenue que la féministe tunisienne militait dans ce même élan émancipateur pour la liberté d'un pays passé sous le joug de la colonisation.
Et c'est précisément pour rendre justice de la bataille anticonformiste menée de main de maître par Manoubia Ouertani que Fayza M'rabet a mis ce personnage historique au cœur du thème de son exposition. Les œuvres exposées n'ont toutefois pas été conçues pour être un jour soumises ensemble à l'œil du public au sein d'une même exposition : elles ont été au contraire construites séparément, au fil des ans et à mesure que la maturité du geste pictural de la peintre s'est affirmée. L'harmonie qui en est ressortie a fait le reste.
Qui est Fayza M'rabet?
Fayza M'rabet a beaucoup peint au cours des nuits en plein air qu'elle a passées assise devant les arbres du Belvédère, dont les interstices des feuillages et les crevasses des branches ont rempli son imaginaire d'exubérance et de formes charnelles. Influencée par l'expressionisme allemand, la femme de Hassen Daldoul a été l'élève du peintre kairouanais Amor Ben Mahmoud, puis a commencé quelques années plus tard à apprendre les bases du dessin à l'atelier de M'hamed M'timet. Elle est également passée par l'atelier du peintre Mohamed Chelbi, pour qui l'œuvre de Fayza « dégage une luminosité qui nous rappelle l'impressionnisme dans son sens fort. [Fayza] est un peintre qui n'emploie pas le noir, écrivait-il en 2013. Elle l'obtient par le mélange, sa palette est très lumineuse, à l'instar des impressionnistes. » Elle a par ailleurs participé à plusieurs expositions de groupe durant les 8 dernières années. Egalement passionnée de lettres, la peintre a écrit un recueil de poésie intitulé « Nour, fait de presque rien », et actuellement en cours d'édition. Il sera préfacé par le philosophe Youssef Seddik.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.