Augmentation des prix des carburants    Affaire de la BFT | Une séance d'audition du ministre de Domaines de l'Etat à huis clos à l'ARP    Tunisie : La dernière des dernières de chez Tunisair... Inouï    Vol de bagages à l'aéroport Tunis-Carthage : Vingt ans de prison pour cinq accusés    Hichem Mechichi remet les clés de logements de fonction à douze agents de la sécurité intérieure    Jeep lève le voile sur le nouveau Compass    Néji MHIRI : La saga d'un homme hors du commun    Bechir Haddouk : Hommage à feu Abdelhafidh Sellami    Décès de Amor Latiri    Le PNUD TUNISIE et Attijari bank organisent le Hackathon Tekصح vers une santé plus connectée en Tunisie    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Tunisie: Hanen Ftouhi renonce à sa nomination à la tête de Shems Fm    Tunisie-Censure médiatique: L'Ordre des médecins se place du côté de la liberté d'expression    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Commerce extérieur : aggravation du déficit commercial au premier trimestre    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 19 Avril 2021 à 11H00    Un aperçu de quelques produits Huawei de la nouvelle stratégie 1+8+N    Tunisie: Kais Saied, commandant suprême des forces armées "militaires et sécuritaires": La foire aux arguments    Tunisie: Le point sur l'état d'avancement de la campagne nationale de vaccination    Tunisie – Coronavirus: Nouvelles mesures du 18 au 30 avril, que risque-t-on en cas d'infraction?    Tunisie-Neji Jmal: Kais Saied nous pousse vers l'inconnu [Vidéo]    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Réunion de la commission scientifique ce lundi 19 avril 2021    Classement WTA : Ons Jabeur grimpe à la 25ème place, historique !    Tunisie [Vidéos]: Poursuite de la grève ouverte du personnel de l'ATTT à Sfax    Tunisie – météo : Légère hausse des températures avec quelques pluies    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Championnat d'Afrique des clubs – 1er tour : A la portée de l'EST et du COK    One Tech Holding propose la distribution de 0,250 dinar par action    Première sportive tunisienne et africaine à être sacrée dans le JIU-JITSU brésilien : Hajer Jelili, une championne-née    Handball | Nationale A – 1ère journée play-off : Le CA piège l'ESS    Le président de la République présente ses condoléances à son homologue égyptien suite à un accident du train    Des mesures contre les contrevenants qui ne se conforment pas à la décision d'interdiction de la circulation des véhicules    Qui y a-t-il derrière les catastrophes en Egypte et à qui profitent-elles ?    Tunisie-Ligue 1 (J19 - matchs en retard): le programme de ce dimanche    Foot-Europe: le programme du jour    Mes odyssées en Méditerranée: Cachez-moi ces images que je ne saurais voir…    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Exposition «States of Exception», du 25 Mars au 2 Mai, à la station d'art B7L9 (Bhar Lazreg): Les œuvres de Thameur Mejri annonciatrices d'une nouvelle ère    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : à qui profite le crime ?
Publié dans Leaders le 09 - 04 - 2017

Par Slaheddine Dchicha - Les comportements des dictateurs n'obéissant pas à la raison commune, ils peuvent sembler irrationnels alors qu'ils relèvent en fait d'une autre rationalité, la leur propre. Sinon comment comprendre l'acte ignoble attribué à Bachar Al-Assad, à moins qu'on ne prête qu'aux r…
Le Dictateur
Chassons tout de suite cette furtive tentation « complotiste » et condamnons fermement, d'où qu'il vienne et quel qu'en soit le coupable cet acte odieux et horrible consistant à gazer pêle-mêle bébés, enfants, adultes et vieillards, hommes et femmes, êtres humains, animaux, tout être vivant…la précieuse vie saccagée, détruite, anéantie !

Mais l'horreur, le dégoût et la nausée ne doivent pas empêcher l'examen calme et serein de quelques faits :

Voilà un tyran qui, fort de ses soutiens iraniens et surtout grâce au solide appui russe, ne cesse de fortifier sa position sur le terrain et de modifier en sa faveur les rapports de forces, se rendant ainsi, aux yeux de presque tous, indispensable et incontournable pour toute solution à la tragédie syrienne…,

L'émotion et l'indignation ne doivent pas interdire la réflexion :
Cet homme réputé froid, pervers et calculateur, a décidé le mardi 4 avril en un geste impulsif et irréfléchi, l'attaque aux armes chimiques de la localité de Khan Cheikhoun faisant au moins 87 (dont 27 enfants) et plus de 500 blessés.

Bachar Al-Assad est capable d'un tel forfait à en juger par le passé récent de ses méfaits, mais pourquoi fait-il cela alors qu'il sait très bien qu'il est dans l'oeil du cyclone occidental et que le moindre de ses faits et gestes et la nature de chaque arme qu'il utilise sont scrutés à la loupe par toutes les ONG et par tous les services de renseignement intéressés par le conflit syrien et présents sur le terrain des opérations ?

Le Dictateur syrien est capable de cette abomination, il est capable par excès de confiance et par un sentiment d'impunité de vouloir exercer sa cruauté et assouvir ses instincts sadiques. Mais qu'va-t-il à y gagner? Rien sinon s'affaiblir, semer le trouble parmi ses soutiens, faire l'unanimité contre lui et fournir à ses ennemis les prétextes ou les occasions dont ils ont besoin pour agir contre lui et son régime.
L'Elu
Et le fraichement élu, Donald Trump n'a pas manqué de sauter sur l'occasion pour lancer en représailles une action punitive contre la base aérienne d'Al-Chaaryate d'où seraient partis les appareils qui ont bombardé Khan Cheikhoun. 59 missiles Tomahawks ont atteint la dite base et tué six soldats syriens.

Le comportement de Trump, pourtant dirigeant démocratiquement élu surprend tout autant que celui du dictateur syrien. Le président américain a pris de court son monde par la rapidité de sa réaction et surtout par sa justification. Le motif de cette action précipitée, le bombardement d'un pays souverain, serait l'émotion forte qu'aurait éprouvée l'ancien homme d'affaires devant l'horreur de cette attaque qui a tué des « gens innocents, des femmes, des petits enfants et même de beaux petits bébés ».

Ainsi donc, l'émotion, cette expérience subjective et singulière de l'individu est érigée en critère d'action en faisant fi d'une part de la réflexion et donc de la raison et d'autre part de l'avis de la Communauté internationale ou de ce qui en tient lieu, l'ONU.

Aujourd'hui, « son émotion » lui donne l'occasion de montrer ses muscles, de se démarquer de son prédécesseur et de faire le matamore littéralement, c'est-à-dire « tueur de maures ».

Mais demain, cet homme imprévisible, impulsif et désinhibé, comme il l'a largement prouvé lors de sa campagne électorale, peut, sous l'emprise d'une « émotion plus forte », s'ériger en gendarme international et afin de faire « USA Great again », il pourrait décider seul de transformer le monde entier en un western et de le précipiter ainsi dans un conflit généralisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.