Le Président du Parlement reçoit une délégation de l'UNFT conduite par sa présidente Radhia Jerbi    Domaines de l'Etat : récupération de 548 hectares à Béja.    Tunisie: Rached Ghannouchi sert de médiateur entre Abir Moussi et Jamila Ksiksi    Tunisie: Circulaire du foyer des filles Ibn Jazzar à Sfax , réaction du ministère    Teleperformance reconnu Meilleur Employeur d'AON en Tunisie pour l'année 2019    Le courant Démocratique a proposé 2 personnalités indépendantes au poste de ministre de l'Intérieur    Le Fonds TASDIR+ lance son opération baptisée « La Conquête des Marchés Extérieurs » avec son 4ème et dernier Appel à Candidatures    L'affaire Goubellat : Une ado inculpée de tuer sa mère et sa grand-mère    Programme TV du vendredi 6 décembre    Ouverture du premier centre guinéo-tunisien d'ophtalmologie à Conakry    Tunisie: Retrait du Courant démocratique et du Mouvement du peuple,réaction de Habib Jemil    Tunisie – Universités et employabilité : L'IHEC ET l'ISG choix préférés des recruteurs    Téboursouk à l'honneur : Première labellisation attribuée à l'huile d'olive de la région    En vidéos : TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    LC Afrique: le programme de ce vendredi    La rougeole a tué 140.000 personnes l'an dernier, selon l'OMS    Hommage : La tunisienne Tawhida Ben cheikh, première femme médecin dans le monde arabe    Attention à la nouvelle arnaque : Le billet de banque placé sous l'essuie-glace !    En vidéo : MG partenaire de la 5ème édition du Festival international des musiciens et artistes handicapés    Retour sur image : Le bloc du Parti Destourien Libre transforme la salle des plénières en dortoir    Coupe du Monde des Clubs Doha 2019 – Espérance ST : les 23 joueurs    Achaab explique les raisons de sa non-participation au prochain gouvernement    Le jeune Amir Zaïbi remporte le Championnat arabe d'échecs en Algérie et devient «Grand Maître international»    La fameuse bergère de Amdoun sera l'invitée de Fekret Sami Fehri, ce samedi    Tunisie : A partir de 2021, Tunisair exploitera en leasing, cinq avions de type “A 320 neo”    Communiqué du Comité national olympique tunisien : Le gala du Flambeau olympique 2019 reporté au 20 décembre    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Pour la première fois en Tunisie 2 Chefs du gouvernement en exercice au Mausolée de Feu Farhat Hached à l'occasion de la 67ème commémoration de son assassinat    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Samia Elfekih: Une fierté tunisienne en Australie
Publié dans Leaders le 17 - 06 - 2017

Enfant à Nabeul, Samia Elfekih avait-elle pensé devenir un jour une éminente chercheuse scientifique... en Australie? Après avoir été à Londres et à Hawaï, aux Etats-Unis! Son parcours est exceptionnel. Tout commence pour elle à I'Institut national agronomique de Tunisie où elle décroche d'abord sa maîtrise en protection des plantes, en 2003, puis un mastère de recherche en nématologie, en 2005. Samia Elfekih enchaînera avec un doctorat en mathématiques-physique et sciences naturelles à la faculté des Sciences de Tunis et un Ph.D en biologie moléculaire et génétique à l'Université d'Hawaï à Manoa, en 2010..
Successivement, elle avait été enseignante à l'Institut supérieur d'études préparatoires en biologie et géologie de La Soukra (2008 - 2010), chercheuse visiteuse à l'University of California Riverside (2010) et chercheuse post-doctorante à l'Imperial College London (Department of Biological Sciences) & Natural History Museum (Department of Life sciences, 2011-2013). Une voie royale lui est alors ouverte. La voilà installée à Canberra, la capitale de l'Australie, au sein de CSIRO Health & Biosecurity flagship. Parcours.
Qui est Samia Elfekih?
Je suis issue d'une famille qui voue une grande importance au savoir et à l'éducation.
Fille d'ingénieur agronome et d'enseignante en mathématiques, j'ai toujours été entourée depuis mon enfance par des gens pour qui l'éducation constitue une priorité absolue. J'ai fait mes études primaires à l'école primaire Ibn-Khaldoun puis mes études secondaires au lycée Mahmoud-Messaadi à Nabeul. J'ai eu une formation d'ingénieur agronome suivie d'un mastère de recherche en agriculture biologique. J'ai aussi poursuivi des études de doctorat en génétique et biologie moléculaire entre la Tunisie et les Etats-Unis, sponsorisée par une bourse Fulbright, une bourse prestigieuse octroyée par le Département d'Etat américain.
Après avoir fini mes études de doctorat en 2010, j'ai effectué un stage postdoctoral à Londres (Imperial College London) financé par le programme Unesco- L'Oréal pour les Femmes et les Sciences. Au terme de ce stage, j'ai eu plusieurs offres d'emploi aux Etats-Unis et une autre en Australie. J'ai choisi de partir pour l'aventure et l'inconnu, je voulais sortir de ma zone de confort, rencontrer des gens différents, une culture loin de la mienne. Il faut dire que je suis fascinée par les Australiens et la qualité de vie tout simplement superbe de ce pays.
Quelles fonctions exercez-vous actuellement?
Je suis ingénieur chercheur au CSIRO, Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle, l'organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique qui compte plus de 6 000 employés et une soixantaine de sites en Australie et à l'étranger.
Gardez-vous des contacts avec des institutions tunisiennes?
Oui, je suis en contact avec mes anciens encadreurs et leurs équipes de recherche. Beaucoup d'efforts sont en train d'être déployés pour initier des projets de collaboration et d'échange d'étudiants. Je milite pour donner l'exemple et montrer qu'une formation en Tunisie peut mener à une carrière internationale. Partout où je vais, j'essaye de promouvoir l'image de la femme tunisienne et arabe, connue pour son intelligence, son charisme et son adaptabilité.
Quels sont vos projets de recherche?
Ils portent sur l'utilisation des techniques pointues en génomique et bio-informatique pour résoudre des problèmes qui touchent à la santé publique, l'agriculture et la biosécurité. Je m'intéresse particulièrement à des problématiques qui concernent de près l'Australie et aussi la région Afrique du Nord-Moyen-Orient (Mena), vu mes origines.
Récemment, j'ai lancé un projet de recherche sur l'incidence de la fièvre dengue dans la région Mena et plus précisément au Moyen-Orient. Mes projets nécessitent beaucoup de contacts et de collaboration avec des chercheurs locaux. Pour cela, le concept de “diplomatie scientifique” est un élément crucial dans mon travail.
Je m'intéresse énormément au développement d'une politique d'innovation qui permet de mieux positionner mon travail dans l'espace de recherche international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.