Tunisie – Nadia Akacha : La présidence n'est pas obligée de répondre aux questions des députés    Moncef Rajhi: Les répercussions de Covid-19 sur les systèmes d'observation météo    Le «Terrorisme environnemental», au prétoire    Tunisie-Hassouna Nasfi: "Le Parlement est l'institution législative la plus pauvre dans le monde"    Tunisie – Ghezala : Un chauffard percute deux motards et prend la fuite    Le médecin de Diego Maradona visé par une enquête pour homicide involontaire    La Tunisie remporte le premier championnat d'Afrique virtuel d'aviron en salle    ARP : Mechichi propose un dialogue économique et social pour réaliser des projets de développement régional    PLF2021 : Des députés critiquent le rendement du gouvernement Mechichi dans le traitement des dossiers sociaux brûlants    ARP : Examen du budget pour l'année 2021    ARP : Des députés mettent en garde contre la recrudescence des mouvements sociaux dans plusieurs régions du pays    Budget de l'ARP 2021 : Les députés estiment que le buget du parlement est en deça de ses tâches législatives et de contrôle    MERCATO : Bouslimi passe à l'ESM    Club Africain : les supporters en colère suspendent le match amical contre l'olympique de Béja    Etoile du Sahel : Jorvan Vieira nouvel entraîneur    Tunisie-Gabès: Communiqué des représentants du sit-in de "Résilience 2"    Présidence du Gouvernement : Limogeage de la directrice de la communication    Conjoncture : le CIPED se prononce    C1 – 1er TOUR ALLER | MLANDEGE – CLUB SPORTIF SFAXIEN (0-5): Le CSS imperturbable !    FINALE DE LA LIGUE AFRICAINE DES CHAMPIONS: Al Ahly : l'immense exploit !    MEMOIRE: Bouthayna KHADZNAJI    Présentation du Projet de loi de finances 2021: Les indispensables réformes économiques    Rencontres Africa 2020: Le Covid-19 pousse la France à relocaliser son industrie vers la Tunisie    Rencontres Africa 2020: Retour sur la success story de Proxym-IT    Mes odyssées en Méditerranée | Ecoles internationales et «discrimination positive»: Le cas de l'école italienne de Tunis «G.B. Hodierna»    Combien coûtera-t-il? où se faire vacciner? qui doit payer? : Qu'en sera-t-il du futur vaccin Covid-19 ?    Kairouan — Faits divers: Les mésaventures de deux éleveurs    Bac français : Une marotte contemporaine ?    Les Césars 2021 « Révélation féminine » : Najla ben Abdallah en lice !    Edition spéciale du festival audiovisuel «Intercal»: Place à la musique expérimentale et à l'art digital    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie [Vidéo]: En direct de Sfax, commémoration de la Journée de solidarité avec le peuple Palestinien    HUAWEI WATCH FIT pour tous    Habib Touhami : C'est déjà demain    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les écoles d'Abbes Boukhobza, ou quand l'art délivre un message de paix et une lueur d'espoir
Publié dans Leaders le 27 - 10 - 2020

Abbes Boukhobza, d'un enfant qui sillonne le quartier de Bazim à Djerba à un artiste peintre de renommée internationale. Il avait côtoyé l'art dès son jeune âge à côté de son père lui-même artiste à Sidi Bou Saïd. Elève de l'incontournable Abderrazek Sahli, Boukhobza a réalisé plusieurs exposition en Tunisie et à l'étranger. La dernière intitulée «Houch et Bibene» était à Genève en novembre 2019 sous la titanesque coupole de l'ONU, là où il était invité à peindre une œuvre en direct sur le thème du vivre ensemble. Quant à ses principales expositions, ils sont respectivement: l'Homme Libre», «Cœur ouvert» et «Traces du futur». Son palmarès est à la fois riche et impressionnant, après une fructueuse expérience pour le compte de la prestigieuse Fondation OPEJ, baron Edmond de Rothschild qui lui a cédé le passage vers ses plus grands acheteurs à Paris. En effet, il a non seulement participé dans plusieurs projets artistique comme Djerbahood, le Salon des artistes indépendants, Printemps des arts, mais aussi dans certaines illustrations d'ouvrages, «Tripalium» de Gérard Haddad par exemple, «d'abraham A Fatma» de Hicham Kacem ou encore «son excellence monsieur le ministre» de Hocine Oued.
La mythique école talmudique « Yeschiva » de la Hara Sghira fraichement peinte
De Djerba à Marseille, le peintre Abbes Boukhobza conquiert les écoles
Notre émerveillé artiste vient d'entamer l'habillage de l'ancienne école talmudique «Yeschiva» de la Hara Sghira à Djerba. Une initiative qui s'ajoute à son parcours humaniste pour rappeler au monde l'inévitable destin du vivre ensemble entre les différentes religions à travers l'île de Djerba. En réalité, cette action s'intitule dans un mégaprojet et un défi que souhaite relever Boukhobza. Il s'agit de réaliser cent fresques murales dans les écoles primaires et rendre hommage à tous enseignantes et enseignants pour leurs sacrifices inconditionnels.
Une des premières fresques à Mahboubine
En effet, ce projet est sponsorisé par la Fondation Djerba Développement Durable, le groupe Ben Jemâa Motors et le groupe scolaire international Les Nouvelles Générations. Mais avant, il est le fruit d'un partenariat entre l'artiste Abbes Boukhobza et Madame Annie Levy-Mozziconacci, ex-Conseillère municipale et Présidente de l'Association Innovons pour Marseille. Dans les écoles de France, Boukhobza sera bientôt à l'honneur pour exporter son message de paix et de partage dans le cadre d'un programme de jumelage.
A l'inverse des offices, on a du mal à imaginer une école sans couleurs. Abbes a bien mené sa grande tournée sous le regard attentif des directeurs d'écoles et des habitants de l'île qui était à la fois accueillants et généreux.
Les parents des élèves au rendez-vous pour lui exprimer leur gratitude
De ce fait, Abbes Boukhobza sillonne depuis quelques mois les écoles primaire de Djerba à un rythme accéléré. Commençant par l'établissement de son voisinage à El Grôo, puis l'école de l'avenue Habib Bourguiba et celle de Béni Bandou. Un projet en appelle souvent un autre, chaque fresque suscite l'intérêt des autres écoles qui sont devenues en course et les directeurs chacun sollicite Abbes dans son école. Et depuis, Boukhobza œuvre bénévolement avec ardeur et sans relâche, les établissements se chargeront juste de la peinture. Il n'a épargné aucun effort pour ces écoles et n'a du tout oublié certaines comme l'Association de Soutien aux Déficients Auditifs de Djerba avec une délicate fresque en hommage à feue Lina Ben Mhenni.
Fresque en hommage pour la militante Feu Lina Ben Mhenni au cœur de l'Association de Soutien aux Déficients Auditifs de Djerba ASDA
Abbes réalisa jusqu'à présent 32 fresques, des œuvres de toute dimension éparpillées partout sur l'île constituant un musée à ciel ouvert à travers les écoles. Et pourquoi pas un circuit touristique à thème pour toute les écoles colorées ?
Actuellement, son objectif est de lever la barre à cent fresques entre Djerba et Marseille, Boukhobza compte collecter toutes ses réalisations dans un livre qui paraîtra au cours de l'année prochaine. Sa belle palette de couleurs bleu et blanc véhicule des codes et ses dessins feront aux écoliers un endroit d'études plus agréable. Et comme disait Michel Pastoureau: «Apprenez à penser en couleurs et vous verrez le monde autrement».
Ayant offert une fresque à l'Hôpital El Kassab, son action couvrira aussi les hôpitaux en hommage aux blouses blanches et en collaboration avec la Fondation Lina Ben Mhenni pour une tournée nationale voire internationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.