DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    Le 27 novembre, date de la plénière à l'ARP pour le vote de la LF complémentaire    A son tour, le champ de Guebiba victime du chantage des protestataires de Sfax    Une excédent commercial de 157 MDT des produits de la pêche (janvier-septembre 2020)    Covid-19 | Kasserine : 5 décès et 46 nouvelles contaminations    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Impact de la crise Covid-19 sur le secteur de l'hôtellerie : De lourdes conséquences sociales    Projet Souk El Kahina : Appui à la petite agriculture en Tunisie    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Equipe nationale | Une esquisse de bilan : Kebaïer n'est pas le vrai problème    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Mourad Guellaty: Comment vivre dans un monde où le corona est roi?    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Présidence de la CAF : l'intérim du Congolais Constant Omari prolongé    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Kasserine : la vanne du champ pétrolier « Douleb » fermée par les sitinneurs    Vers le lancement du programme de l'initiative économique des femmes "Raeda" dans sa nouvelle version    Foot : La Ligue des champions de l'UEFA reprend ses droits aujourd'hui    Mercato : Le défenseur du Primeiro de Agosto dans le viseur du Club Africain    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Tunisie : Mise à jour de la situation épidémique dans les établissements scolaires    Tunisie: La Première dame entamera ses fonctions au Centre d'études juridiques et judiciaires de Tunis    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Tunisie [Vidéo]: Projets et préoccupations de l'île de Kerkennah, explications du maire    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Haikel Mekki-audio :" Le ministre des finances a présenté de fausses données à la commission des finances "    Tunisie: Les habitants de Sfax redoutent une pénurie de carburants    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





307 opérations déjouées depuis janvier
Publié dans Le Temps le 16 - 12 - 2017

7988 migrants tunisiens ont été arrêtés entre janvier et fin novembre 2017 en Italie dont 2783 auraient émigré en octobre
Quelque 307 opérations de migration non réglementaire ont été déjouées depuis le 1er janvier jusqu'au 12 décembre 2017, a souligné hier Romdhane Ben Amor, membre du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).
Lors d'un point de presse tenu à Tunis à l'occasion de la célébration le 18 décembre en cours de la journée internationale des migrants, Ben Amor a indiqué que ces opérations ont abouti à l'arrestation de 3424 migrants, 129 passeurs et 150 embarcations et autres équipements.
Selon la même source, Sfax est la région qui occupe la première place au niveau du nombre d'opérations de migration irrégulière (112), suivie de Zarzis (34) et Bizerte (32).
L'âge des migrants varie entre 15 et 60 ans et 66% sont âgés entre 20 et 30 ans.
D'après les chiffres du FTDES, entre le 1er octobre 2017 et le 04 décembre 2017, 59 opérations de migration non réglementaire ont été enregistrées. Le nombre de personnes arrêtées serait de 1383 dont 2,38% sont des étrangers et 1.3% sont des femmes.
Romdhane Ben Amor a ajouté que selon le ministère de l'intérieur italien 7988 migrants tunisiens ont été arrêtés entre janvier et fin novembre 2017 dont 2783 auraient émigré en octobre dernier.
S'agissant du rapatriement "forcé" des migrants tunisiens par les autorités italiennes et tunisiennes, l'intervenant a indiqué que le FTDES estime ce chiffre entre 1560 et 2190 depuis le début de l'année soit un taux qui varie entre 29 et 39% du total des Tunisiens ayant émigré clandestinement vers l'Italie en 2017.
Dans ce contexte, Romdhane Ben Amor a réaffirmé la position du FTDES qui plaide en faveur de la libre circulation des personnes.
La conférence de presse a été une occasion pour donner la parole aux parents de jeunes migrants tunisiens dont les corps n'ont pas encore été retrouvés depuis des mois pour les uns, voire des années pour d'autres.
"Depuis la révolution plus de 30 mille jeunes tunisiens ont émigré clandestinement vers l'Italie. Nous avons les preuves que 504 d'entre eux sont en Italie, mais nous ignorons à ce jour leur sort", a souligné Jamel Eddine Mili, l'un des parents.
L'intervenant a rappelé que la commission d'enquête et de suivi du dossier des migrants tunisiens disparus en Italie n'a fourni aucune information aux parents sur le sort de leurs enfants, alors qu'elle a été créée depuis deux ans et qu'elle a les empreintes et les analyses ADN des parents.
"Il s'agit bien du destin de nos enfants et il est hors de question que nous abandonnions cette affaire ! L'Etat doit assumer ses responsabilités et nous fournir des informations sur le sort de nos enfants qu'ils soient morts ou vifs ", a-t-il insisté.
Par ailleurs, Romdhane Ben Amor a indiqué que le FTDES appelle aussi le gouvernement à consacrer un terrain à Zarzis pour le transformer en cimetière pour les migrants dont les corps sont retrouvés sur les côtes de la région et revendique la réalisation des analyses ADN pour connaitre l'identité des cadavres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.