Kaïs Saïed envoie balader les Tunisiens    Les eurodéputés soutiennent un retour à l'ordre constitutionnel en Tunisie    Par Jawhar Chatty : Le 25 juillet, les Tunisiens vont devoir « trancher »...    Démarrage des travaux de FITA 2022 : L'Afrique à l'épreuve des incertitudes    Un message qui compte : "l'UE restera un ami de la Tunisie et de son peuple"    Pourquoi | Encore une...    Jeunes dans les quartiers populaires : Gare à la marginalisation !    Express    Emna Kefi, experte en digital à La Presse : «Voir la RSE adoptée par toutes les entreprises est un rêve»    Début de l'exercice Phoenix Express 2022 en Tunisie    Ligue 1 | 7e journée – Play-off – CSS-ESS (1-0) : Harzi, l'instinct du buteur !    Sadok Belaïd : les réunions du comité consultatif des Affaires juridiques se dérouleront sans quorum    Sousse: La récolte céréalière en deçà des attentes    Le délégué de Boumhel s'explique sur sa sortie nocturne en tricot de peau    Fête des mères: Les bureaux de Poste seront ouverts ce dimanche pour la livraison des bouquets de fleurs    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Un nouveau spectacle de Walid Gharbi : Nouvelle cadence, nouveau pont    4e édition des Journées chorégraphiques de Carthage : Un acquis qui se consolide    USBG : Sans illusions !    CA : Le regard vers l'avenir    Jendouba: Opérations blanches de la Protection civile (Vidéo)    Safouane Ben Aïssa : les négociations avec le FMI s'achèveront après l'été    Ridha Chkoundali: Les 300 M€ débloqués par l'UE ne résout pas les problèmes financiers de la Tunisie (Vidéo)    Le Fonds de Fonds ANAVA souscrit 6 millions d'euros dans son premier fonds sous-jacent, 216 Capital Fund I    BAL 2022 : Les stats qui font de Radhouane Slimane un joueur plus que spécial    Crise de déchets: L'UGTT évoque une prochaine grève générale à Sfax (Vidéo)    Italie : Ibrahimovic absent 7 à 8 mois    Je reste à Liverpool, assure Salah    Réactions à la publication du décret présidentiel portant convocation des électeurs pour le référendum du 25 juillet    Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Tunisie : Swagg Man écope de 3 ans de prison    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Campagne de sensibilisation contre l'abstention
Publié dans Le Temps le 25 - 04 - 2018

Après le lancement officiel de la campagne électorale pour les élections municipales du 6 mai, les partis politiques et les listes indépendantes engagés dans la course, peinent à mobiliser la population. Signe du peu d'engouement des électeurs, la campagne peine à enflammer les foules et à susciter l'intérêt des citoyens-électeurs.
Des élections sans électeurs: voilà comment pourrait être présentées les élections municipales qui pourront marquer un nouveau record d'abstention qui avoisinerait les 60%, selon la députée Myriam Boujbel. Quelles sont les causes de l'abstention et quel est son impact sur le paysage politique du pays ?
Il y a tout d'abord l'abstention involontaire qui constitue la première cause d'abstention Celle-ci recouvre les non-inscrits et les mal-inscrits. La non-inscription et la mal-inscription ne correspondent généralement pas à un choix politique ou idéologique de refus de voter mais résultent d'un faible niveau d'information. L'abstention involontaire inclut, également, les personnes malades et absentes au moment du vote.
Il y a ensuite l'abstention volontaire liée à des raisons diverses et variées. La première est politique. Il convient, toutefois, de distinguer l'abstention politique structurelle de l'abstention politique conjoncturelle. La première tendance recouvre les électeurs qui choisissent de s'abstenir par principe: il s'agit, notamment des personnes qui considèrent que la représentation politique correspond à une confiscation de la parole de l'individu. La seconde tendance recouvre les électeurs qui choisissent de s'abstenir faute de choix politique satisfaisant lors d'une élection.
La seconde de ces raisons est sociétale. De nombreux électeurs ne vont par voter en raison d'un manque d'intégration sociale: il s'agit des électeurs les plus jeunes ou les plus âgés, des chômeurs et, de façon générale, des électeurs les plus démunis et isolés. Cette abstention guette les municipales. «C'est une façon de signifier sa défiance à l'égard de la classe politique dans son ensemble, voire du jeu démocratique dans son principe», explique un jeune universitaire.
Des avis partagés
Les derniers sondages font état d'un taux d'abstention qui pourrait atteindre ou dépasser 70%. L'abstention, qui constituait auparavant un acte isolé et individuel, tend à devenir un phénomène de plus en plus revendicatif et collectif. Les avis sont partagés. Mohamed Ali indique que «beaucoup de citoyens n'ont pas saisi l'importance de l'enjeu. Le problème ne réside pas dans le choix entre droite-gauche, entre bon et mauvais. C'est carrément notre façon de vivre qui risque de changer avec toutes les conséquences politiques, économiques, financières et sociétales que cela implique. Monia estime que l'abstention est le plus mauvais choix et qu'il «faut sensibiliser les gens pour aller voter d'ici le 6 mai » dit –elle ! Mohamed partage son avis : «Ne laissez à personne le soin de parler pour vous, de crier pour vous, d'être citoyens pour vous et finalement de choisir pour vous le visage de votre commune que vous ne reconnaîtriez plus. En allant voter, peut-être vous n'élirez pas le meilleur, mais vous arriverez à éliminer le pire. Malheureusement, l'éparpillement des voix modernistes ne présage rien de bon, et il faut espérer une participation massive de leur part pour limiter les dégâts». Fathi affirme que l'abstention pourrait aussi profiter, à un degré moindre, à certaines sensibilités politiques comme on l'a vu en Allemagne et aux courants «antisystèmes» qui affutent leurs armes. Pour Nadia «l'indifférence des citoyens vis-à-vis des législatives de 2017 et leur préoccupation par la cherté de la vie font planer le spectre de l'abstention».
L'appel au vote
La députée Myriam Boujbel appelle les citoyens à voter quelque soit les raisons «Le 06 mai se joue l'avenir de la Tunisie pour cinq ans et probablement pour plus que ça. Par les bulletins de vote vous est donnée la possibilité de faire entendre vos voix.
Une campagne de sensibilisation sur le vote et contre l'abstention sera justement, lancée par l'Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) à partir d'aujourd'hui .Des affiches seront omniprésentes dans tous les quartiers. Les spots publicitaires de sensibilisation passeront en boucle sur les télévisions et radios publiques et privées. Pour inciter les jeunes à se rendre dans les bureaux de vote, l'ISIE a mis en place un jeu sur mobile: Run2vote. Téléchargeable gratuitement sur Android, il retrace tout le processus du vote. L'application permet de choisir un avatar et de collecter dans différentes villes de Tunisie des drapeaux tunisiens et ainsi de pouvoir reconstituer la carte d'identité, le bulletin de vote, l'isoloir et l'urne indispensable pour pouvoir voter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.