Le chef de l'Etat accueille l'Emir du Qatar à l'aéroport Tunis Carthage    Samia Kassab - Témoigner de notre diversité culturelle: un devoir national    Démarrage à Tunis du « RoadShow » sur le marché Nigérian    Coronavirus – Italie : Aucun cas de contraction parmi la communauté tunisienne n'a été signalé à l'ambassade de Tunisie    Une production record de phosphate de 4,1 millions de tonnes, à fin 2019    ATCT : Les missions de recrutement menées en Tunisie pour le Canada se font à titre gratuit    Panda City Cross, le nouvel SUV baroudeur de FIAT    Beit El Hikma: élection de 15 nouveaux académiciens    Coronavirus: les derniers développements dans le monde    Yassine Ayari : Fathalli n'est pas innocenté    10 projets d'énergies renouvelables pour produire 100 MWs d'électricité    Le quinzième épisode du festival Jazz à Carthage 2020    Coronavirus en Italie: cinq morts, le nord bloqué pour endiguer la contagion    Coronavirus : 300 passagers d'un avion venant d'Italie interdits de débarquer à l'île Maurice    René Trabelsi : La Tunisie prendrait demain ou après demain des mesures pour l'interdiction des vols vers Milano    Le meilleur joueur de tous les temps, selon Samuel Eto'o    Possibilité de suspension des vols entre Tunis et Milan    La Rabta : La visite d'une délégation italienne suscite une polémique    Commémoration du 40ème jour de la disparition de la bloggeuse Lina Ben Mhenni    L'Agence Tunisienne de Coopération Technique met en garde contre l'escroquerie ciblant d'éventuels entretiens de recrutement au profit d'entreprises canadiennes    Mondher Mokrani, ancien milieu du CAB:«J'étais admiratif de ce que faisait Agrebi»    Une représentation de la pièce de théâtre « Zoom », au Quatrième Art, rue de Paris    Portrait de Imen Mehani : La Tunisienne qui a emballé Shakira !    Coronavirus : malheur au Nord de l'Italie, angoisse exagérée chez nous !    Trabelsi : Pour parer à tout risque, nous pourrions suspendre les vols vers Milan    Indicateurs d'activités : Hausse des revenus des sociétés cotées en bourse    Ligue 1 | 16e journée – L'Espérance gagne à Hammam-lif : La force tranquille !    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    En vidéo : Découvrez les nouveaux Climatiseurs et Réfrigérateurs Samsung    Hsouna Nasfi dément les rumeurs sur son éventuelle démission de Machrouu Tounes    Réunion du cabinet ministériel proposé : La cohésion, principal souci de Fakhfakh    Au Centre Culturel International de Hammamet : «Notes chorégraphiques»    Faïka Béjaoui, Architecte, urbaniste, experte internationale, à La Presse : « Unissons-nous pour sauvegarder notre patrimoine » (vidéo)    Abdelhay Chouikha: Tel un sage grec, ce patriote authentique...    Lotfi Brahem, un patriote à l'épreuve des imposteurs    Coronavirus : Moez Sinaoui assure que les Tunisiens en Italie vont bien    Ben Salem : Une plainte a été déposée contre des députés    L'Emir du Qatar voudrait attirer les pays arabes vers l'axe turco-qatari?    Découvrez la Bande annonce du film « دز تخطف – Dez Tokhtof » dont la première aura lieu le 20 Mars à Menzel Bourguiba    Une plainte pour empêcher l'octroi de passeports diplomatiques aux députés    Tennis : Malek Jaziri joue aujourd'hui contre le numéro un mondial    Tennis de table | Coupe d'Afrique et tournoi qualificatifs des JO : Le must des pongistes à Radès    Taekwondo : le Tunisien Khalil Jendoubi décroche son billet pour les J.O. de Tokyo 2020    Wadii Jarii à nouveau seul dans la course de la FTF    Cérémonie d'inauguration du CORP et du CTA à Sfax : Invitation presse    Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux(FTDES): Un centre d'accueil et d'orientation ouvrira ses portes    Sahel - Sommet du G5 ce lundi à Nouakchott : Aller au concret et à l'urgent    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Voter pour les nuls !
Publié dans Business News le 24 - 10 - 2014

Voter pour les nuls, pour la majorité ou pour ceux qui ne savent pas comment voter, ceci est le casse-tête des élections du 26-Octobre, prévues dans à peine deux jours et qui ont déjà commencé hier dans les circonscriptions à l'étranger. Si nombreux électeurs hésitent entre un vote blanc, un vote contestataire, un vote utile, un vote majoritaire ou pas de vote du tout, voici un petit pense-bête pour éclairer la lanterne des têtes en l'air à la veille du scrutin.
Le jour J, il faut s'être inscrit sur les listes de l'ISIE (Instance supérieure indépendante pour les élections), afin de pouvoir aspirer à déposer son bulletin dans l'urne. C'est près de 5 millions de Tunisiens qui se déplaceront vers les bureaux de vote situés dans 33 circonscriptions électorales en Tunisie et à l'étranger, munis de leurs cartes d'identité nationale ou de leurs passeports verts. Pour savoir où voter, rien de plus simple. Il suffit de taper : *195*CIN# et vous saurez dans quel centre de vote vous irez faire la queue le 26 octobre. Mais savoir pour qui voter, c'est là où réside le véritable casse-tête. En effet, les Tunisiens éliront 217 membres du Parlement sur un total de 15.652 candidats sur 1.500 listes. Soit 910 listes de partis, 472 listes indépendantes et 158 listes de coalition.
Ceux qui n'ont pas trouvé la perle rare dans ces 1.500 listes (et ils sont nombreux !), auront le choix entre un vote blanc, un vote contestataire ou une abstention. Mais quelle est la différence entre ces trois types de votes ?
L'abstention, concept tout simple, veut dire ne pas voter du tout. Renoncer à son droit électoral et laisser les autres décider à sa place. En Tunisie, le vote n'est pas obligatoire et l'abstention ne constitue donc aucune infraction à la loi. Ceci est toutefois le cas dans certains pays tels que la Belgique ou l'Australie. En plus des 4 millions de Tunisiens qui ont refusé de s'inscrire sur les listes électorales, beaucoup ne se déplaceront pas dimanche parmi les 5 millions d'inscrits. Différentes raisons : une certains résignation, un désintérêt total de la chose politique et une déception face à la palette de partis et de listes indépendantes qui présentent leurs candidatures aujourd'hui. Nombre d'entre eux iront cependant donner leurs voix au futur occupant du Palais de Carthage lors du scrutin présidentiel de novembre. Mais l'abstention peut être comparée à un « vote pour la majorité » et revient donc à donner sa voix pour un parti dont on ne veut peut-être pas.
Il existe une autre alternative pour ceux qui ne veulent voter pour personne mais qui tiennent à exercer, cependant, leur droit électoral. Ces derniers peuvent déposer un bulletin blanc dans l'urne. Il s'agit d'un vote blanc. Ce vote consiste au dépôt d'un bulletin vierge ou d'une enveloppe vide et exprime une volonté de démarcation par rapport à l'ensemble des candidats proposés lors du scrutin. Le vote blanc est certes comptabilisé parmi les bulletins exprimés, selon la législation tunisienne, mais ne sera pas comptabilisé parmi le quotient électoral et ne sera donc pas pris en compte dans le nombre final des suffrages exprimés. Ce vote fait certes reculer le taux d'abstention et exprime le refus de l'électeur de choisir tout en exerçant son droit de vote. Il s'agit d'un acte citoyen contestataire différent légalement de l'abstention.
Autre manière de voter, le vote nul. Dans ce cas-là il s'agit généralement d'un accident et très rarement d'un choix. Un vote nul est le dépôt dans l'urne d'un bulletin qui ne sera pas comptabilisé au moment du décompte des voix. Il s'agit donc d'un bulletin coché plus d'une fois, endommagé ou comprenant des éléments supplémentaires qui impliquent son annulation. C'est une autre manière de manifester son opposition aux candidats qui se présentent dans sa circonscription électorale. Attention cependant aux bulletins accidentellement endommagés dont les auteurs pourraient perdre leurs voix à cause d'un simple gribouillage ou d'un papier déchiré.
Il reste cependant une autre solution, celle de voter réellement ! Il s'agit de se renseigner sur les programmes, les projets et les orientations de chaque parti ou liste qui se portent candidats dans sa circonscription et de sélectionner celui ou celle qui correspondra le mieux à ses convictions.
Pour ce, le choix s'avère large et assez fastidieux et certains candidats n'hésitent pas à user de moyens frauduleux pour appâter les plus indécis : argent politique, publicité anarchique, pots de vin, promesses mensongères, etc. On peut toutefois voter contestataire, en évitant le parti qu'on veut contourner et en votant pour un candidat dont on est malheureusement très peu convaincu.
Tout électeur, inscrit sur les listes de l'ISIE et muni de sa carte d'identité nationale ou de son passeport pour les circonscriptions à l'étranger, pourra rejoindre son bureau de vote. S'identifier auprès de l'agent chargé de la tenue du registre électoral, prendre son bulletin de vote, entrer dans l'isoloir et faire son choix en cochant d'un « X » la case du parti ou de la liste pour qui il votera. Enfin, l'électeur plie son bulletin, quitte l'isoloir et le place dans l'urne avant de signer le registre et de tremper son doigt dans l'encre violette qui servira à l'identifier parmi ceux qui n'ont pas encore voté et d'éviter ainsi les éventuelles fraudes. Les personnes handicapées peuvent se faire représenter, à l'intérieur de l'isoloir, par un membre de la famille proche afin d'effectuer toutes les étapes de l'opération de vote à leur place. Pour ce, une carte prouvant son handicap sera demandée.
Le jour J, plusieurs observateurs tunisiens et internationaux seront déployés dans les bureaux de vote afin de suivre le processus électoral et d'identifier les manquements, fraudes, dysfonctionnements ou éventuelles maladresses des agents et électeurs.
Toute cette opération de vote servira à l'élection d'un Parlement qui représentera toutes les couleurs politiques choisies par le peuple et devra décider de la composition du futur gouvernement qui devra succéder à celui de Mehdi Jomâa. Selon la nouvelle Constitution, le gouvernement sera nommé à la majorité absolue des 217 membres du Parlement qui sera élu lors des législatives du 26-Octobre. Avec un mode de scrutin proportionnel au plus fort reste, le gagnant des législatives ne pourra décider seul et devra donc compter sur ses « partenaires » des futures coalitions et alliances politiques qui devront se former entre les partis ayant collecté un nombre assez conséquent de voix.
Lorsque l'on votera le 26-Octobre, tous ces petits détails devront rester en tête afin d'éviter de perdre un temps précieux, ou pire, déposer un bulletin qui ne sera pas reçu, au risque de voir sa voix perdue. Mais tous ces conseils ne serviront peut-être pas les électeurs les plus avertis à éviter de voter pour les nuls !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.