Volley-ball – Championnat national : voici les résultats de la 5ème journée    ''Toutes les mesures ont été prises pour garantir une rentrée scolaire sécurisée''    FMI – Tunisie : Le PIB réel aurait reculé de 8,2 pourcents en 2020, avec comme effets une pauvreté et un chômage accrus    Ligue 1 : Le CS Sfaxien freiné par le CA Bizertin, l'US Ben Guerdane 2ème    Les mouvements des grosses capitalisations marquent l'activité boursière de la semaine    Mondial des clubs au Qatar : test négatif au Covid-19 obligatoire pour les supporters    Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    Paris : Un Tunisien retrouvé pendu à une fenêtre d'un appartement    La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    Tunisie-dernière minute: Poursuite des cours scolaires    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    DECES : Maître Slim CHELLI    Programme TV du samedi 23 janvier    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    Souriez, vous êtes en Tunisie !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Le projet du nouveau Code des eaux manque d'approche de décentralisation (Rapport)    CAB : Le moral en hausse !    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Covid-19 : 2389 nouvelles contaminations et 103 décès recensés le 21 janvier 2021    Météo : Des pluies éparses le matin et températures en baisse    JSK : L'incertitude qui désole !    ST : Absences de taille !    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La paralysie des administrations fédérales a démarré
Publié dans Le Temps le 23 - 12 - 2018

Le gouvernement fédéral des Etats-Unis se retrouve samedi en situation de "shutdown" partiel après que le Congrès n'est pas parvenu à voter en urgence une loi budgétaire, du fait d'un désaccord autour des fonds réclamés par Donald Trump pour la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.
La Chambre des représentants puis le Sénat ont ajourné vendredi soir leur séance à l'approche de l'heure butoir à minuit (samedi 05h00 GMT), sans adopter de texte prolongeant le financement des agences fédérales.
Les débats vont reprendre samedi à 17h00 GMT et pourraient se poursuivre tout au long du week-end afin d'éviter que le "shutdown" ne se poursuive pendant les fêtes de fin d'année.
Cette impasse s'est dessinée lorsque Donald Trump a refusé de promulguer le texte bipartisan adopté mercredi qui ne prévoyait pas les fonds réclamés par le président américain pour la construction d'un mur à la frontière mexicaine.
Un texte répondant au souhait de Donald Trump a été adopté jeudi par la Chambre des représentants mais n'a pas été porté au vote du Sénat, faute de soutiens suffisants, malgré des discussions de dernière minute entre des parlementaires et le vice-président Mike Pence pour tenter de trouver un accord.
Donald Trump a cherché à blâmer les démocrates, qui ont renvoyé Trump à sa déclaration de la semaine passée. Le président américain avait dit qu'il serait "fier" de provoquer un "shutdown" dans le but d'obtenir les fonds pour la construction du mur, la promesse la plus emblématique de sa campagne électorale en 2016.
"Nous allons avoir un 'shutdown'. Nous ne pouvons rien y faire parce qu'il faut que les démocrates nous donnent leurs votes", a déclaré Donald Trump dans une vidéo publiée sur Twitter vendredi soir, peu avant l'heure butoir.
"Vous n'aurez pas le mur"
Le financement de près d'un quart des agences du gouvernement fédéral, parmi lesquelles les départements de la Sécurité intérieure, de la Justice et de l'Agriculture, a pris fin vendredi à minuit (05h00 GMT samedi).
Pour d'autres agences, comme le département de la Défense, le financement est lui assuré jusqu'au 30 septembre prochain.
Ce "shutdown" partiel va affecter le fonctionnement des agences qui ne sont pas considérées comme "essentielles" à la sûreté des citoyens.
Environ 380.000 employés fédéraux se retrouvent désormais en congé sans solde. Plus de 400.000 autres employés, dont le rôle est jugé "essentiel", vont travailler sans être payés le temps qu'un accord soit trouvé.
Pour mettre fin au "shutdown", les deux chambres du Congrès devront s'accorder sur une loi budgétaire qui répondra aux attentes des deux partis et à celles de Trump.
Dans un communiqué commun, le leader du Parti démocrate au Sénat Chuck Schumer et son alter ego à la Chambre des représentants Nancy Pelosi ont annoncé que si le blocage persistait, la chambre qui sera à majorité démocrate à partir du 3 janvier adoptera une loi afin de rouvrir les administrations fermées.
Les républicains disposent de la majorité au Sénat mais le soutien de 60 des 100 sénateurs est nécessaire pour l'adoption du texte, ce qui implique que plusieurs élus démocrates doivent voter pour.
"Vous n'aurez pas le mur aujourd'hui, ni la semaine prochaine, ni le 3 janvier quand les démocrates prendront le contrôle de la Chambre", a déclaré vendredi Chuck Schumer.
Le chef de file des républicains au Sénat, Mitch McConnell, n'a pas suivi la suggestion de Donald Trump de recourir à l'"option nucléaire" d'ordonner un vote à la majorité simple, ce qui aurait été une rupture avec les traditions du Sénat à laquelle McConnell a résisté jusqu'à présent.
Ce "shutdown" intervient au terme d'une semaine agitée à Washington, après la démission du secrétaire à la Défense, Jim Mattis, en désaccord avec Donald Trump sur la question de la Syrie.
La décision du chef de la Maison blanche de retirer les troupes américaines de Syrie a provoqué une vague de critiques au sein même du Parti républicain.
Les Etats-Unis s'étaient retrouvés à deux reprises en situation de "shutdown" au début de l'année. Les discussions avaient déjà achoppé sur des questions liées à l'immigration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.