Tunisie : le taux de chômage atteint 15,1% au premier trimestre 2020    Tunisie – Rached Ghannouchi présente ses condoléances à Abir Moussi    Tunisie – Le gouvernement organise une nouvelle série de vols de rapatriements des tunisiens coincés à l'étranger    Djerba | L'ASSIDJE dénonce des « atteintes » au patrimoine architectural des mosquées    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 653 décès    Tunisie – L'Ariana : Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Etats-Unis : Les protestations contre la mort de George Floyd ont balayé 30 villes, 25 d'entre eux ont annoncé des couvre-feux.    OXFAM -Appel à proposition d'initiatives pour le projet « Voix et leadership des femmes en Tunisie »    Saïd Naciri, président du club marocain : «Nous ne nous sommes pas retirés !»    Le sit-in «Bardo 2», servi sur un plateau à Kaïs Saïed ?    L'huile d'olive s'exporte bien malgré la crise    Les revenus de Tunisair en baisse de 28%    L'ITCEQ prévoit une perte sèche de 4 milliards à 12,2 milliards dinars    Les confinés au jour le jour    Entre abstraction et figuration    Une mère c'est celle qui ouvre son cœur avant ses bras !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 31 mai à 11H00    Arrestation d'un jeune pour trafic de drogue    Le bureau fédéral adopte le projet de calendrier relative à la reprise de la saison 2019-2020    Météo│Prévisions pour aujourd'hui, dimanche 31 mai 2020    Pourquoi le Royaume-Uni, 4ème grand foyer du Covid-19 au Monde, connait-il trop peu de guérisons parmi les malades ?    Tunisie-Ligue 2 : Le bureau fédéral annonce les dates des plays-offs    Tunisiens « tenez bon » : il ne reste plus que 30 jours pour annoncer la victoire contre le Coronavirus en cas d'aucun nouveau cas local d'ici là    La prolongation de 6 mois de l'Etat d'urgence en Tunisie confirme l'existence de risques majeurs qui guettent le pays    DECES: Emna Bent Mohamed Mokni épouse Bouabid    Ennahdha: Ghannouchi et le syndrome d'hubris    Stade 15-Octobre – une affaire qui s'eternise: Situation inextricable !    Mérite maternel    D'un sport à l'autre: Trois centres sollicités    L'inquiétude légitime du Président Mohamed Ennaceur    Mémoire: Lilia AOUIJ épouse BELKHODJA    Nouvelle mission de vérification approfondie des autorisations d'exploitation d'hydrocarbures: La dernière sera-t-elle la bonne ?    MEMOIRE: Halima FENNICHE    Lettre ouverte au Président de la République, au Chef du gouvernement, au Président du Parlement, aux Députés et au Gouverneur de Kairouan    Rugby Afrique propose aux arbitres de ses fédérations membres une série d'ateliers en ligne    L'ambassadeur de Chine, Wang Wenbin: Retour à Pékin    Taoufik Habaieb: Notre devise aux oubliettes !    Al Joumhouri contre toute ingérence étrangère en Libye    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    APTBEF : Le secteur bancaire s'engage à faire preuve d'un grand sens de la responsabilité et d'une grande réactivité    Coopération financière tuniso– allemande : la KfW soutient la Tunisie pour le financement des TPME    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Tunisiens plus pessimistes que jamais pour l'avenir
Publié dans Le Temps le 28 - 12 - 2018

- Ennahdha en tête des intentions de vote, Nidaâ Tounes recule
- Le taux de satisfaction du travail du Président de la République a atteint son plus bas niveau depuis avril 2015
- Chahed recule dans les intentions de vote pour la présidentielle, mais reste en tête avec 8%
- 70,3% des sondés ne savent pas encore pour quel parti voter
- 77,2% des interrogés estiment que la situation économique est en train de se dégrader
Le cabinet de sondage EMRHOD Consulting a réalisé une nouvelle enquête intitulée «Le Baromètre politique d'Emrhod Consulting/ Décembre 2018» exclusivement pour le compte du groupe de presse Dar Assabah.
Cette enquête est le fruit d'un accord de partenariat conclu entre EMRHOD Consulting, qui est un membre des prestigieux réseaux de cabinets d'étude de marché ESOMAR et WiN, et notre groupe.
Pour cette nouvelle vague, EMRHOD a interrogé 1027 personnes, par téléphone dans les 24 gouvernorats (zones urbaines et rurales).
La marge d'erreur est de +/- 3%
Voici les résultats détaillés de l'enquête réalisée le 24 et le 26 décembre auprès d'un échantillon représentatif de la population Tunisienne en âge de voter (18 ans et plus) :
Evaluation du travail du président de la République
Question: Comment jugez vous le travail du Président de la République, vous êtes très satisfait, plutôt satisfait, plutôt insatisfait ou pas du tout satisfait ?
En ce mois de décembre 17,4% des personnes sondées se sont déclarées satisfaites ou plutôt satisfaites du travail président de la République contre 23% en novembre, 18% en septembre,22,5% en juillet 32,3% en juin et 33,5% en mars.
Le chef de l'Etat perd ainsi 5,6 points par rapport au mois de novembre dernier. Il s'agit du plus bas taux de satisfaction du travail président de la République enregistré depuis avril 2015, date du premier sondage réalisé après l'accession de Béji Caïd Essebsi à la magistrature suprême.
Selon les observateurs, cette dégringolade s'explique par certaines positions très controversées prises récemment par le locataire du Palais de Carthage. Il s'agit principalement de la grâce présidentielle exceptionnelle accordée à Borhène Bsaïes, un ex-propagandiste de Ben Ali et actuel dirigeant de Nidaâ Tounes condamné à deux ans de prison pour corruption. Cette grâce présidentielle a été vivement critiquée par l'Association des magistrats, qui y a vu une «ingérence de la présidence dans le fonctionnement de la Justice». Le ministre de la justice a de son côté révélé, r dernier, qu'une commission en ad hoc au sein du ministère n'a pas approuvé la demande de grâce en faveur du condamné Borhène Bsaies.
D'autre part, la visite du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman (dit « MBS ») en Tunisie, fin novembre dernier, a soulevé une grande. Une manifestation hostile à la venue du prince accusé d'avoir commandité l'assassinat barbare du journaliste Jamal Khashoggi a été organisée à Tunis tandis qu'une banderole géante montrant le prince armé d'une tronçonneuse a été déroulée sur la façade du siège à Tunis du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT).
Evaluation du travail du chef du gouvernement
Question: Comment jugez vous le travail du chef du gouvernement, vous êtes très satisfait, plutôt satisfait, plutôt insatisfait ou pas du tout satisfait ?
33,2% des sondés se déclarent très satisfaits ou satisfaits du travail de Youssef Chahed en ce mois de décembre contre 35,8% en novembre,33% en septembre, 32,8% en juillet, 46,4% en juin et 48,8% en mars dernier.
Le chef du gouvernement perd ainsi 2,6points comparativement au mois de novembre.
Il est cependant bien loin du taux de satisfaction record de 54,4% qu'il avait obtenu en juin 2017, soit juste après le lancement de la guerre contre la corruption, dont le point culminant fut l'arrestation du sulfureux homme d'affaires et lobbyiste Chafik Jarraya.
Selon les analystes, le locataire du Palais de la Kasbahpâtit encore les contrecoups de la mauvaise conjoncture économique et la montée de l'inflation dans un contexte marqué par son incapacité à mettre en œuvre un programme de réformes économique, dont la remise à flot des caisses sociales, la réduction des dépenses publiques et la restructuration des entreprises publiques, dans un contexte de crise politique et de surenchères syndicales.
Popularité des leaders et des partis politiques
Question: Selon vous, si les élections présidentielles se tiendraient demain, pour qui voteriez vous (en spontané) ?
Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, reste en tête des intentions de vote pour la présidentielle, avec8% en ce mois de décembre. Il perd néanmoins 3,8% comparativement au mois de novembre M. Chahed, qui a été lâché par son parti Nidaâ Tounes ainsi que par l'UGTT, doit encore sa popularité au soutien que lui apportent les sympathisants du mouvement islamiste Ennahdha, à la campagne anti-corruption qu'il a mené et à sa capacité à tenir tête au directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh caïd Essebsi.
Le président de la République, Béji Caïd Essebsi arrive en deuxième position avec 6,2%, soit 2,4 points de moins par rapport au mois de novembre dernier.
Kaïs Saïd, un professeur de droit constitutionnel qui a annoncé récemment sa candidature à la prochaine présidentielle, occupe la troisième marche du podium avec, 4,8% des intentions de votre. Il gagne ainsi 4,4 points par rapport au mois de novembre.
Viennent ensuite l'ex-président de la République Moncef Marzouki(3,8% des intentions de vote), Safi Saïd (3,2%), Samia Abbou (2,7%), Mohamed Abbou (2,5%), Hamma Hammami ( 1,8%) et Kamel Morjane (1,2%).
Intention de vote partis politiques
Question: Pour quel parti politique voteriez-vous si des élections se tiendraient demain ?
70,3% des sondés ne savent pas encore pour quel parti ils voteront en ce mois de décembre contre 67,9% en novembre dernier.
Si l'on exclut ces indécis,le mouvement Ennahdha arrive en tête des intentions de vote, avec 11,5%. Nidaa Tounes arrive à la deuxième place avec 9,5% (contre 11,3% en novembre).
Le Front Populaire occupe la 3è position dans les intentions de vote (3%), devant le Courant démocratique (2,1%) et Afek Tounes (0,7%).
Indice de la menace terroriste
Question: A votre avis, la menace de terrorisme en Tunisie est très élevée, élevée, faible ou très faible ?
Le pourcentage cumulé des personnes qui trouvent la menace terroriste très élevée ou élevée s'est établi à 38,6% en décembre contre 39,2% en novembre, 23,9% en septembre, 34,1% en juillet, 16,6% en juin, 19,2% en mars. Ainsi, l'indice de la menace terroriste reste élevé en raison notamment de l'attaque terroriste survenue mi-décembre à Sbiba (gouvernorat de Kasserine). Le 14 décembre, un groupe armé a en effet braqué une banque dérobé environ 320 mille dinars avant de se diriger vers la maison du sergent de l'armée nationale Said Ghozlani et de tuer son frère, Khaled.
Indice de l'espoir économique
Question : Vous pensez que la situation économique du pays est en train de s'améliorer ou de se dégrader ?
En ce mois de décembre, 77,2% des sondés pensent qua la situation économique du pays est en train de se dégrader contre68,3% en novembre, 70,5% en septembre, 61,1% en juillet,56,8% en juin et 54,9% en mars.
15,7% des personnes sondées estiment que la que la situation économique du pays est en train de s'améliorer en décembre contre 24,1% en novembre, 22,4% en septembre, 28,2% en juillet, 29,4% en juin, 34% en mars. Cela s'explique essentiellement par la mauvaise conjoncture économique et la flambée des prix de plusieurs produits de grande consommation.
Indice de la liberté d'expression
Question: L'un des grands acquis de la révolution est la liberté d'expression. Pensez-vous, que cette liberté d'expression est aujourd'hui fortement menacée, relativement menacée ou n'est pas menacée ?
44,3% des sondés trouvent que la liberté d'expression est menacée en ce mois de décembre contre 38,2% en novembre, 43,5% en septembre, 49,4% en juillet, 47,9% en juin, 46,7% en mars. La hausse enregistrée en décembre découlerait de la crainte de voir la précarité de l'emploi dans le secteur des médias impacter négativement la liberté d'expression. La récente immolation par le feu d'un jeune journaliste à Kasserine a révélé l'ampleur de cette précarité et la mauvaise situation matérielle des hommes des médias.
Optimisme & pessimisme des Tunisiens
Question: Etes vous plutôt optimiste ou pessimiste pour les prochains jours?
41,5% des personnes interrogées se déclarent pessimistes pour les prochains jours en ce mois de décembre contre 39,8% en novembre, 42,3% en septembre, 32% en juillet, 29,5% en juin et 25,3% en mars. Le taux de pessimiste enregistré en ce mois de décembre représente un record historique.
52,2% des sondés se déclarent optimistes pour les prochains jours en ce mois décembre contre 55,4% en novembre, 50,8% en septembre, 59,7% en juillet, 63,9% en juin et 67,4% en mars.
Compte rendu de Walid KHEFIFI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.