Championnat méditerranéen de Handball-Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 et le Maroc se neutralisent (15-15)    Qui est Imed Hazgui, pressenti ministre de la Défense nationale    Agil réalise les rêves des jeunes talents en sport de moins de 14 ans    Elyes Fakhfakh s'entretient avec Kaïs Saïed    Mustapha Mezghani - L'Industrie 4.0: une vraie menace pour l'économie Tunisienne    Abassi : la relation du Tunisien avec la banque reste très limitée    DECES: Hajja Yasmina Bent Mohamed BEN AYED    La STEG réalise un excédent d'électricité    Taux d'intérêt directeur : L'investissement des projets productifs en priorité    Attaque signalée dans le port de Tripoli    REMERCIEMENTS ET FARK: Mongia MOALLA veuve Hédi TARIFA    CONDOLEANCES: Emna TRABELSI    Tunisie-Ligue 1: programme de la 16ème journée    Centre d'écoute : Un abri pour les femmes victimes de violence    Après une mise en quarantaine au cours de laquelle ils ont été placés sous contrôle médical : Les Tunisiens rapatriés de Wuhan rentrent enfin chez eux    Meubles Mezghani dévoile ses nouveautés pour 2020    Le couvert végétal n'a pas connu, au 15 janvier 2020, une dégradation malgré le déficit pluviométrique    Bras de fer politico-constitutionnel : Kais Saïed se réunit avec Rached Ghannouchi et Youssef Chahed    Retour sur la célébration du 31ème anniversaire de l'Union du Maghreb Arabe    Après 2 semaines de quarantaine, les internautes rendent hommage à l'héroïsme de Dr. Abdelmoumen    Tentative collective de suicide aux portes de l'ARP    Après le nul du CA face au CSHL : Sens interdit !    CHAN 2020 : le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain affrontera le Togo    Contrepoint | Deux voix, deux joyaux    6e édition du Sicca jazz : Vibrez sur les fusions !        Amir Ben Yahmed: Pour un capitalisme africain au profit de tous    Karaté | En prévision des J.O de TOKYO : Quatuor au tournoi d'Autriche    La Maison de la poésie tunisienne lance un appel à candidature pour sélectionner des volontaires dans le cadre de la manifestation « Mars Poésie 2020 »    Des missionnaires chrétiens arrêtés à Sousse    Programme TV du mardi 18 février    Mohamed Salah Ben Ammar: Le dernier recours!    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Retour au centre-ville    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sabeur Lajili «ne subit aucune pression»
Publié dans Le Temps le 13 - 01 - 2019

La direction générale des prisons et de la rééducation a affirmé que le détenu Sabeur Lajili n'a subi aucune forme de pression morale ayant affecté son état de santé physique ou morale, contrairement aux rumeurs qui circulent dans certains médias et sites électroniques.
Dans un communiqué publié vendredi, la direction souligne le souci d'assurer une coordination continue avec le cadre médical pour le suivi de l'état de santé du détenu, en le soumettant aux divers examens et analyses prescrites.
La même source affirme ne pas avoir l'intention de renvoyer, à l'heure actuelle, Sabeur Lajili dans son unité de détention.
Jeudi, plusieurs médias ont relayé que Sabeur Lajili subit des pressions pouvant affecter son état de santé. Lajili aurait été informé qu'il retournera en prison après avoir séjourné pendant une longue période dans un des hôpitaux de la capitale suite à la dégradation de son état de santé.
Le Collectif de défense aurait décidé de se réunir pour décider des actions qui seront entreprises.
Le 26 décembre dernier, la direction générale des Prisons et de la Rééducation a affirmé que Sabeur Lajili reçoit les soins de santé nécessaires de manière régulière, selon les recommandations de ses médecins traitants. Pendant sa détention, Lajili a bénéficié d'un suivi médical régulier et reçu les prestations de soins nécessaires, ajoute la même source, rappelant que Lajili réside depuis le 9 juillet 2018 dans un centre hospitalo-universitaire à Tunis.
La Direction des Prisons a aussi déclaré avoir préféré garder le détenu à l'hôpital pour un meilleur suivi et un encadrement médical adéquat alors que le corps médical a affirmé que Lajili pouvait suivre son traitement en prison.
Et d'ajouter que Lajili a reçu, pendant sa détention (depuis environ 1 an et 3 mois) plus de 65 visites des membres de sa famille outre celles effectuées par différentes organisations et instances.
Sabeur Lajili, ancien directeur de la sûreté touristique, est en détention provisoire depuis le 30 mai 2017. Il est inculpé dans deux affaires : la première concerne «le complot contre la sûreté de l'Etat» et la deuxième a trait à la «mise à la disposition d'une armée étrangère en temps de paix».
Affaire de corruption dans les biens confisqués
8 ans de prison pour un administrateur judiciaire ayant détourné un 1,300 MD
La presse et autres supports médiatiques ont évoqué à maintes reprises la corruption qui sévit dans les biens de la famille et des gendres de l'ancien président Ben Ali, confisqués après la révolution.
Ainsi, un administrateur judiciaire a profité de l'occasion de sa désignation en cette qualité à la tête de trois sociétés commerciales confisquées appartenant à Mourad Trabelsi, un des gendres de Ben Ali, pour détourner à son profit un milliard et 300 millions dinars. Il a été jugé et condamné, vendredi 11 janvier, à 8 ans de prison ferme, par la chambre criminelle chargée de l'examen des délits de corruption au pôle judiciaire financier et économique de Tunis.
Il a été accusé, entre autres, d'avoir détourné des fonds en prétendant qu'ils avaient été employés pour la réparation d'un chalutier confisqué appartenant à Mourad Trabelsi, ainsi que d'autres fonds estimés, au total, par l'expert judiciaire, à un milliard et 300 millions dinars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.