Officiel : La Ligue 1 reprendra le 2 août    Ligue 2 : le calendrier des play-offs dévoilé    Le procès de la bloggeuse Emna Chargui reporté au 2 juin    ANSI : Mise en garde contre des vulnérabilités critiques dans les systèmes d'exploitation mobiles Android 8, 9 et 10    Le mécanisme de garantie de l'Etat, désormais opérationnel    444 MDT    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    Le coup de grâce…    Elyès Fakhfakh dans un cul-de-sac ?    Décisions contradictoires de la FIFA et de la FTF, concernant les joueurs en fin de contrat, le 30 juin !    3,5 millions de dinars à partager entre l'EST, l'ESS, le CSS et l'USBG    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    Les photos fuyantes de Mahmoud Chalbi    L'humoriste et comédien Guy Bedos est mort    Le patrimoine culturel, grand axe du programme «Tounes Wijhetouna»    Ligue1 : la JS Kairouan reprend les entraînements jeudi prochain    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 30 mai à 11H00    Le Club Africain lance à partir de lundi la vente des cartes d'adhérents    Coronavirus : 5 nouveaux cas importés et 950 guérisons    Covid 19 | Etablissements scolaires privés : Relations tendues avec les parents d'élèves    REMERCIEMENTS ET 40e JOUR : Fatma Bent feu Cheikh Mohamed ANNABI et feu Hédia TORDJMAN    Huile d'olive : exportations record durant les cinq premiers mois de la campagne    Djerba | Mouvements de protestation des employés d'hôtels : Les précisions de la fédération régionale des hôteliers    Stratégie nationale de promotion de l'industrie et de l'innovation : L'industrie intelligente, une exigence    Documentaire « MAKHDOUMINE » de Maher Abu Samra : « Mon cinéma est politique… »    Météo : Températures en baisse    MEMOIRE : Noureddine ARFA    L'USM programme la reprise : Des groupes de 7 joueurs    Panoro augmente sa production en Tunisie et planifie le forage de 2 puits    CONDOLEANCES    Tunisie: Nouvelle nomination au ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières    Tunisie: Ouverture exceptionnelle des caisses par la SONEDE pour faciliter le payement des factures    5 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Une cellule d'accompagnement pour aider les PME    Facebook chante ''Bella Ciao'' pour Bendir man, Mekki et d'autres    Tunisie: Les pots-de-vins coûtent annuellement entre 400 et 500 millions de dinars, selon Chawki Tabib    Tunisie : L'Etat d'urgence prolongé de 6 mois    Tunisie: Perte de 28% de ses revenus par Tunisair    Le désengagement total des USA    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    Chemins de l'herméneutique | Epilogue…    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il y a ceux qui parlent et ceux qui sont ailleurs et muets !
Publié dans Le Temps le 29 - 03 - 2020

Dans les fracas assourdissant du Coronavirus que nous vivons quotidiennement, le bruit des partis politiques a baissé considérablement. Si certains partis sont présents par leur communication autour de la pandémie d'autres sont devenus invisibles et inaudibles. Où sont passé nos partis politiques ?
La séance plénière de l'ARP jeudi dernier nous a permis de retrouver les joutes verbales du Bardo. Ainsi on a eu le plaisir de voir, in visu et en direct, les lambeaux du pantalon déchiré de M. Affès, député d'Al Karama et du coup nous avons pu comprendre les postions de ce parti vis-à-vis de la pandémie du Coronavirus ! Seifeddine Makhlouf, porte-parole de cette coalition, nous a expliqué doctement que toute cette affaire n'est que de la manipulation des « renseignements » de l'étranger (sic !).
Mais, en général, les partis politiques se sont absentés depuis une dizaine de jour et leur bruit a baissé ou s'est même éteint pour certains.
Des communiqués et du verbiage de la majorité
Le parti Ennahdha est bizarrement parmi ceux qui ont le moins communiqué sur le Coronavirus. Bien qu'il soit membre du gouvernement Fakhfakh, il ne donne pas signe de vie. Sur le site officiel du Mouvement de Rached Ghannouchi, le dernier communiqué publié remonte au 29 janvier et s'intéresse à la proposition de paix de Donald Trump ! D'ailleurs il a été facile de remarquer l'absence presque totale d'Ennahdha sur les plateaux de télévision pour épauler le Gouvernement ou pour mobiliser la population ! Cette position en demi-teinte s'est terminée par la manœuvre dévoilée jeudi 26 mars à l'assemblée. Ennahdha, épaulé par Qalb Tounes, a présenté en urgence un projet de loi qui vide de tout sens la proposition de loi de Fakhfakh à propos de l'usage de l'article 70 de la constitution pour gouverner par ordonnances ! Cette manœuvre a été fermement dénoncée par la majorité à l'ARP mais, surtout, elle dénote toute la duplicité des islamistes qui n'avaient pas caché leur hostilité à la proposition du Chef du gouvernement.
Toujours au sein de la majorité, nous retrouvons le Courant Démocratique et le Mouvement Echaab qui se font quand même entendre. Ici également pas beaucoup de communiqués ou de verbiage politique mais une participation très vive, surtout du Mouvement Echaab dans les médias et une défense bien réelle du travail du gouvernement. Le Courant Démocratique et le Mouvement Echaab n'ont pas lésiné jusqu'ici, du moins, à mobiliser tout azimut et à expliquer le plan du gouvernement. A travers leur publication sur les réseaux sociaux, ils couvrent, certes, les actions de leurs ministres respectifs au sein du gouvernement mais ils participent ainsi à mobiliser davantage et à expliquer les enjeux du moment.
Opposition muette, opposition parlante
Du côté de l'opposition c'est presque semblable ! Le parti de Nabil Karoui n'a pas lésiné en communication sur la pandémie. Plusieurs communiqués officiels du parti ont été publiés depuis mi-mars à ce propos. Le parti Qalb Tounes appelle les citoyens à la vigilance et le gouvernement à la mise en place d'une stratégie de confinement le plus total possible et ce dés les premiers jours.
De son côté le PDL n'a pas été en reste. Des communiqués et des vidéos d'Abir Moussi ont été publiés par le Parti destourien libre à propos du Coronavirus. Des positions fermes dénonçant le laisser-aller à l'aéroport lors du transfert des certains voyageurs de l'étranger ont été prises également. La page Facebook du PDL, outre son rôle de faire-valoir d'Abir Moussi qu'en trouve à tous les étages et partout, a consacré pas mal d'espace pour la lutte contre le coronavirus !
En revanche du côté de la coalition Al Karama, le ton est bien différent. Il y eu certes quelques posts sur leur page Facebook à propos du Coronavirus, mais l'essentiel n'est pas là. Depuis quelques jours toutes les publications tournent autour de l'incident du député Mohamed Affès qui a « été agressé », d'après ces dires, à Sfax par des syndicalistes. C'est l'occasion pour déverser toutes les diatribes verbales que nous connaissons d'Al Karama sur l'UGTT. D'ailleurs, même lors de la plénière du 26 mars 2020, les députés de cette coalition n'ont pas lésiné sur ce sujet ! Affès a même exhibé son pantalon déchiré dans un geste qui a fait rire plus d'un. Le Coronavirus peut attendre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.