Création d'une nouvelle forme de financements exceptionnels refinançables    Un nouveau cas de coronavirus à Bizerte    Décès de l'humoriste français Guy Bedos    On tarde à intégrer l'éthique à la vie politique    Ahmad Ahmad va témoigner !    7 mois de vacances pour la moitié des équipes !    La police dissuade les manifestants à Hong Kong    On traine les gens dans la boue sans aucun égard pour leur dignité    Protocole sanitaire du tourisme tunisien    eux olympiques de Tokyo : les lutteurs tunisiens reprennent les entraînements le 4 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 28 mai à 11H00    Rohani prône la coopération avec les ultraconservateurs    L'indépendance de la justice sur la sellette    « Nouba 2 », l'exception qui ne fait pas la règle    Le premier roman tunisien sur Covid-19 et le confinement !    Quand le virtuel dépasse le réel    845 nouveaux cas au Koweït en 24 heures    Gafsa : arrestation de deux suspects dans l'incendie de la locomotive appartenant à la CPG    Tunisie: Arrestation deux suspects dans l'incendie de la locomotive de transport du phosphate dont un agent paramédical    Tunisie : 12 % des élèves du baccalauréat au gouvernorat de Sousse n'ont pas repris les cours aujourd'hui    Tribune | Merci Albert Memmi d'être resté Tunisien dans l'âme    Quatre personnes arrêtées et une autre maintenue en liberté dans l'affaire de l'empoisonnement au « méthanol » à Hajeb El Ayoun    Didier Raoult défend toujours l'hydroxychloroquine    Tunisie: Fixation du dernier d'acceptation des dossiers de compensation des entreprises affectées par la crise du coronavirus    Date de l'examen de l'affaire de Sami Fehri fixée    Wall Street Journal met à l'honneur l'app mobile visionnaire du Club Sportif d'Hammam-lif    Saisie d'argent et de faux bijoux d'une valeur de 250 mille dinars    Tunisie: Des chômeurs et des propriétaires de taxis “Louage” protestent devant le siège de l'ARP    Tunisie – Météo : Températures en baisse et pluies éparses l'après-midi sur le centre-ouest    Inégalité fiscale et économique en Afrique du Nord : Savoir trouver le juste équilibre    Les villes post-covid-19 | Najem Dhaher, chercheur et maître de conférences en urbanisme et aménagement, à La Presse : « Fin des aménagements dogmatiques et standardisés et retour à l'approche sanitaire »    Leaders Immobilier inaugure prochainement sa nouvelle agence au Lac 2    MEMOIRE : Saloua KOURAICHI    Perspectives clubistes : Le combat des chefs    Point de vue : Retour précipité !    REMERCIEMENTS ET FARK : Saïda JAZIRI    Pierre Abi Saab, Journaliste et critique libanais, à La Presse : Questions de culture    Ligue 1 : Le CS Chebba reprend les entraînements    Kais Saied furieux contre les nouveaux tarifs consulaires ?    Le personnel et cadres de la Santé publique observent ce jeudi « Une Journée de colère nationale »    Tunisie: Les institutions publiques sont priées de mettre fin aux contrats de deux députés    Olivier Poivre d'Arvor, reconduit à la présidence du musée national de la Marine    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fakhfakh rassurant met tout le monde à sa place
Publié dans Le Temps le 04 - 04 - 2020

Le président du gouvernement, Elyès Fakhfakh, n'y est pas allé de mainmorte, lors de son interview, jeudi soir, en tirant à boulets rouges sur ceux qui cherchent à faire obstacle au combat qu'il mène pour gagner la guerre contre le Covid-19. Il s'est, entretemps, montré confiant dans sa lutte et en son équipe gouvernementale, mais, aussi, rassurant pour les citoyens, et presque menaçant, face aux agissements des lobbies et aux empêcheurs de tourner en rang, agissant sous couvert de leur immunité parlementaire.
Fakhfakh qui a été convainquant, n'a pas pris de gants de mettre le président de la République et celui de l'Assemblée des représentants du peuple à leur place, au niveau des prérogatives. Il a, dans ce sens, souligné que « le président de la République prend les décisions, selon les prérogatives que lui accorde la Constitution, mais c'est au pouvoir exécutif de mener la guerre, parce qu'il dispose des instruments de l'Etat », ajoutant que la constitution a accordé des prérogatives au président du gouvernement.
Eviter les conflits politiques
Le président du gouvernement a, en outre, jeté des flèches au président du parlement Rached Ghannouchi. Il a souligné qu'en d'autres temps, c'est le président de l'ARP qui aurait dû appeler à activer l'article 70 de la Constitution. Il a ajouté que c'est le destin qui a voulu que j'occupe ce poste et que je suis face à un grand défi.
C'est, aussi, légitime que le président de l'ARP veuille garder son rôle de contrôle sur le travail du gouvernement, et je l'appelle à le garder, alors que la situation n'est pas bien reluisante », a souligné Fakhfakh, tout en appelant à éviter les conflits et à unifier les rangs, dans ces conditions difficiles.
Par ailleurs et dans un appel aux citoyens, le chef du gouvernement a affirmé que le respect du confinement total qui a été prolongé de deux semaines, à partir du 5 avril 2020, permettra à la Tunisie de sortir de la crise du coronavirus, avec les moindres frais.
Apportant une lueur d'espoir, lors de l'interview accordée, jeudi soir, à la chaîne nationale Watania I et à la télévision privée Al Hiwar Ettounsi, Fakhfakh a souligné que la Tunisie "dispose des moyens nécessaires pour faire face à tous les scénarios catastrophes possibles", à travers notamment des plans proactifs.
Il a, aussi, souligné que la Tunisie possède une quantité suffisante de médicaments pour soigner environ 20 000 personnes contaminées par le virus, en plus des lits de réanimation, des centres d'isolement sanitaire, des équipements de protection et des tests de dépistage qui seront livrés au pays la semaine prochaine et qui permettront d'effectuer près de 400 000 analyses.
Le chef du gouvernement a, notamment, indiqué que des fonds d'un montant de 120 millions de dinars ont été mobilisés au profit de 900 000 personnes. Ils seront distribués sous forme de mandats. Une certaine catégorie de petits métiers et d'entreprises privées affectées par l'arrêt de leurs activités pourront aussi bénéficier d'une aide financière de 200 dinars, à partir du 4 avril.
Fakhfakh a, également, annoncé une aide exceptionnelle d'un montant de 100 dinars en faveur des retraités dont la pension est inférieure à 180 dinars. L'enveloppe totale allouée par le gouvernement pour faire face au chômage technique, au profit des travailleurs et des entreprises publiques s'élèvera à 300 millions de dinars, avec une rallonge de 100 millions de dinars.
Le chef du gouvernement a, par ailleurs, indiqué que la Tunisie obtiendra de ses partenaires et des bailleurs de fonds des crédits à hauteur de 2000 millions de dinars, sans compter les dons des particuliers et des sociétés.
Pas de confiscations d'avoirs
Il a démenti les allégations à propos d'éventuelles confiscations d'avoirs. "Nous sommes en état de guerre et nous mobiliserons les ressources financières nécessaires à cette guerre. Notre vœu est de ne pas avoir à appliquer des taxes exceptionnelles", a-t-il dit, rappelant que le secteur privé emploie une grande partie de la main-d'œuvre et représente un partenaire qui contribue, à hauteur de deux tiers, aux recettes directes et indirectes de l'Etat.
Par contre, le chef du gouvernement a assuré que l'Etat appliquera la loi à tous et ne transigera pas avec les spéculateurs. Il a été, ainsi, procédé à la fermeture de 750 commerces, à l'emprisonnement de deux personnes et à l'engagement de poursuites judiciaires à l'encontre d'une vingtaine d'autres, a précisé Fakhfakh, indiquant que les sanctions à l'encontre des spéculateurs seront aggravées en vertu des décrets lois qui seront mis en places.
S'agissant de l'approvisionnement, le chef du gouvernement a fait état de l'amélioration des livraisons de produits de grande consommation sur les marchés. D'importantes quantités de semoule ont été injectées, avec constitution de stocks stratégiques de vivres et retour des prix à leurs niveaux antérieurs, a-t-il souligné.
A propos des Tunisiens bloqués à l'étranger, Fakhfakh a signalé que plus de deux mille personnes sont en instance de rapatriement et qu'elles seront placées dans des centres dédiés. Il en sera de même pour les Tunisiens résidents en Europe qui sont en difficultés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.