Mohamed Ouertatani nommé Directeur général du Fonds tunisien de l'investissement    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Ce que l'on sait de la rencontre entre Noureddine Erray et Patrice Bergamini    Houssem Habbassi avec le groupe    Les médecins privés reviennent à de meilleurs sentiments    Land'Or décide de distribuer un dividende de 0,180 dinars par action    Mercato : Achraf Hakimi (Real Madrid) signe à l'Inter Milan (Officiel)    Tout le monde contre le projet    La passion amoureuse loin du qu'en dira-t-on    Hausse des températures : Les recommandations du ministère de la Santé    3 nouveaux cas de Covid-19 en Tunisie    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Tennis : Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Le ministère des Finances invite les contribuables à utiliser le système de télédéclaration et de télépaiement    Lutte contre la Covid-19 : Alwaleed Philanthropies au secours de 10 pays africains    Suspicion d'abus et de corruption : 7 anciens et actuels cadres de Tunisair en garde à vue    Lancée prochainement par le collectif Soumoud : Consultation sur la révision du système électoral    Municipalité de Tunis : Parachèvement des procédures relatives à la réalisation de deux projets importants    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Le navire « Tanit » de la CTN, quitte la Tunisie sans voyageurs et y retourne avec 2000 passagers    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    FARK : Néziha ZAOUALI    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Tunisie : La coordination d'El Kamour refuse les récentes décisions gouvernementales et menace d'escalade    Tunisie: Nouvelle opération d'immigration clandestine déjouée à Sfax    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    Cinq ans de prison pour l'anthropologue franco-iranienne    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'indépendance de la justice sur la sellette
Publié dans Le Temps le 28 - 05 - 2020

Le gouvernement espagnol a dû défendre hier la tenue d'une grande marche féministe le 8 mars dernier à Madrid, en pleine propagation du nouveau coronavirus, après la publication d'un rapport retentissant de la Garde civile critiquant l'autorisation de cette manifestation.
Alors que l'Espagne entame un deuil officiel de dix jours pour les plus de 27.000 morts de la pandémie, le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, s'est retrouvé sur la sellette pour avoir mis fin aux fonctions du colonel qui a supervisé ce rapport.
Le Parti Populaire (PP), principale formation conservatrice, a demandé sa démission du ministre. "Nous exigeons que vous rendiez des comptes pour avoir sapé l'indépendance de la justice dans l'enquête sur les délits possibles lors de la manifestation du 8 mars où des milliers de vies ont été mises en danger", a lancé son chef Pablo Casado, à la Chambre.
Le feuilleton a démarré avec une enquête ouverte au pôle d'instruction de Madrid, sur plainte d'un particulier, concernant la gestion de la pandémie, dans un des pays du monde qui compte le plus de morts par million d'habitants.
Une juge d'instruction a cité à comparaître le 5 juin le préfet de la région de Madrid, le socialiste José Manuel Franco, critiqué pour avoir autorisé des manifestations à cette époque dans un rapport accablant de la Garde civile.
Ce rapport, a pu consulter, affirme que la préfecture "avait conscience du danger que présentait" une manifestation de masse le 8 mars, peu avant l'instauration le 14 mars du confinement de la population pour freiner l'épidémie.
Le rapport critique aussi le chef du Centre des alertes sanitaires, Fernando Simon, pour ne pas avoir déconseillé de manifester, alors qu'il avait averti un responsable de la communauté évangélique espagnole le 6 mars, qu'"en aucun cas" il ne pourrait tenir un congrès prévu ultérieurement avec la participation de fidèles de nombreux autres pays.
Malgré cela, plus de cent mille personnes ont manifesté à Madrid et dans d'autres villes du pays le 8 mars, comme chaque année pour la journée internationale des femmes. De nombreux membres du gouvernement de Pedro Sanchez, qui se revendique féministe, ont participé à la marche, dont trois ont été testés positifs peu après.
Fernando Simon a soutenu mardi que l'effet de cette manifestation sur l'expansion de l'épidémie avait été "marginal", puisque le même week-end, il y avait eu dans la capitale un match de foot, le métro avait continué à circuler normalement et le parti d'extrême droite Vox avait tenu un meeting. Plusieurs dirigeants de Vox ont eux aussi contracté le virus.
M. Simon a ajouté que l'augmentation des cas observés le 9 mars n'était "pas imputable au week-end des 7 et 8", mais à la fin février, la maladie prenant jusqu'à deux semaines à incuber.
"Ce qui serait imputable serait ce qui s'est passé 16 ou 17 jours plus tard (...) mais on n'observe pas de variation qui puisse être associée à ce week-end, seulement l'évolution attendue de la courbe de contagion", alors en pleine ascension, a-t-il assuré.
Le ministre Grande-Marlaska a démis lundi de ses fonctions le chef de la Garde civile à Madrid, le colonel Diego Pérez de los Cobos, sous l'autorité duquel le rapport a été rédigé.
"Le pouvoir exécutif ne peut pas faire pression de cette manière", a réagi auprès José Cobo, de l'Association espagnole des gardes civils (AEGC), qui soupçonne le ministre d'avoir eu connaissance du rapport et d'avoir destitué le colonel en conséquence.
Le ministre Grande-Marlaska, ancien juge antiterroriste, a rejeté ces soupçons devant la chambre. Il a affirmé que la destitution de Pérez de los Cobos faisait partie d'un renouvellement prévu de la direction de la Garde civile, et qu'il n'avait pas eu accès au rapport envoyé à la juge.
"Il 'y pas eu d'ingérence (de l'exécutif) dans un autre pouvoir de l'Etat et il n'y en aura pas tant que je serai ministre de l'Intérieur", a-t-il lancé aux députés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.