Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte    Mercato : Un attaquant ghanéen tout proche de l'Espérance de Tunis    La LTDH préoccupée par les conditions de détention des personnes arrêtées    Covid-19| »Toutes les mesures ont été prises pour garantir une rentrée scolaire sécurisée, lundi prochain »    Les mouvements des grosses capitalisations marquent l'activité boursière de la semaine    Ligue 1 : Le CS Sfaxien freiné par le CA Bizertin, l'US Ben Guerdane 2ème    Mondial des clubs au Qatar : test négatif au Covid-19 obligatoire pour les supporters    Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    Tunisie-dernière minute: Poursuite des cours scolaires    Programme TV du samedi 23 janvier    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    DECES : Maître Slim CHELLI    Déficit et entreprises publiques : La mise en garde du FMI à la Tunisie    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    JSK : L'incertitude qui désole !    ST : Absences de taille !    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Covid-19 : 2389 nouvelles contaminations et 103 décès recensés le 21 janvier 2021    Météo : Des pluies éparses le matin et températures en baisse    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    CAB : Le moral en hausse !    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    [ ETUDE ] – Tunisie : comment la crise sanitaire rebat les cartes du recrutement    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chiraz Laâtiri fait le bilan de ses trois premiers mois au ministère des Affaires culturelles
Publié dans Le Temps le 25 - 06 - 2020

La ministre des Affaires culturelles, Chiraz Laatiri, a tenu, mardi, à la Cité de la Culture, une conférence de presse au cours de laquelle elle a présenté le bilan de ses trois premiers mois à la tête du ministère et les grandes lignes de son programme.
La ministre a tenu à rappeler que sa nomination à la tête du ministère a coïncidé avec la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus disant que son département avait oeuvré à limiter les répercussions du Covid-19 sur le secteur, à travers le soutien aux artistes et aux divers acteurs culturels.
Laatiri a parlé d' "un projet complet" qu'elle ambitionne de réussir à la tête du ministère à travers "l'instauration d'un climat de confiance entre l'artiste et les institutions relevant du ministère". Le droit à la Culture pour tous, la diversité et la pluralité culturelle ainsi que le soutien renforcé à la décentralisation dans le secteur sont également parmi les objectifs mentionnés par la ministre. Elle a évoqué une vision qui émane de sa "conviction du rôle de la culture dans la création de la richesse dans le secteur économique."
La culture a été l'un des secteurs les plus touchés par les répercussions de la pandémie, a-t-elle estimé, avec un nombre de manifestations culturelles annulées ou reportées qui avoisine les 700. La création du Fonds Relance Culture (FRC) avait permis d'accorder des aides exceptionnelles pour 1500 artistes en plus des subventions du l'Organisme tunisien des droits d'auteur et droits voisins (OTDAV) qui ont bénéficiées à 3000 artistes et créateurs, a-t-elle encore dit.
Problèmes de gestion et des dettes datant de 2019
La question des dettes des institutions relevant du ministère a été également au menu de la Conférence. Selon Laatiri, les engagements du ministère durant l'année 2019 dépassaient le budget consacré au secteur culturel. Citant l'exemple de l'Etablissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques, la ministre a indiqué que cette institution cumule des dettes de l'ordre de 200 %.
"Un budget important a été alloué aux festivals aux dépens des projets de l'aménagement et l'équipement des institutions culturelles", a encore dit la ministre. Cette gestion du secteur avait conduit à la fermeture de certaines institutions qui menacent de tomber en ruine". L'approche du ministère actuel est donc orienté vers "le paiement des dettes et la réalisation de l'équilibre entre le soutien financier accordé aux festivals et manifestations d'une part et celui consacré aux institutions culturelles", a déclaré la ministre.
Elle a encore indiqué que les festivals et manifestations accaparaient, durant l'année précédente, 74 % du volume du budget du Fonds d'encouragement à la création littéraire et artistique qui est initialement dédié à soutenir les créateurs et les producteurs".
Projet de loi sur le statut de l'artiste
Au sujet du projet de loi sur le statut de l'artiste et les métiers d'art récemment retiré de l'Assemblée des représentants du peuple, Laatiri dit avoir exprimé son refus du brouillon de ce projet de loi, lors de son audition par la Commission de la Jeunesse et des affaires culturelles, de l'éducation et de la recherche scientifique à l'ARP.
La ministre a rappelé que cette copie était parvenue à l'ARP en 2017 affirmant que le ministère n'adopte pas le projet dans sa formule actuelle. Il souhaite plutôt "la modification de certains chapitres à caractère répressif en concertation avec les artistes et les organismes professionnels et les divers intervenants dans le secteur de la créativité et des arts".
Ce brouillon largement contesté avait récemment fait l'objet d'une journée de réflexion à la Cité de la Culture, avec les artistes et professionnels qui exigent la révision de la copie actuelle.
Autour de la situation
des contractuels
Dans une déclaration à la TAP, la ministre a assuré que le ministère compte examiner la situation des contractuels culturels en vue de réviser la formule de leurs contrats avec l'Etablissement national pour la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques et leur garantir le droit à la couverture sociale.
Elle a encore promis d'augmenter le nombre des séances pour les professeurs dans les Instituts de musique qui seront portées à 6 séances au lieu de 3 actuellement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.