Gabès | Covid-19 : Fermeture temporaire des délégations de Métouia et Oudhref    Augmentation des prix des carburants    Tunisie : La dernière des dernières de chez Tunisair... Inouï    Affaire de la BFT | Une séance d'audition du ministre de Domaines de l'Etat à huis clos à l'ARP    Hichem Mechichi remet les clés de logements de fonction à douze agents de la sécurité intérieure    Jeep lève le voile sur le nouveau Compass    Vol de bagages à l'aéroport Tunis-Carthage : Vingt ans de prison pour cinq accusés    Néji MHIRI : La saga d'un homme hors du commun    Décès de Amor Latiri    Le PNUD TUNISIE et Attijari bank organisent le Hackathon Tekصح vers une santé plus connectée en Tunisie    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Tunisie: Hanen Ftouhi renonce à sa nomination à la tête de Shems Fm    Tunisie-Censure médiatique: L'Ordre des médecins se place du côté de la liberté d'expression    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    Commerce extérieur : aggravation du déficit commercial au premier trimestre    Tunisie: kais Saied présente ses condoléances à son homologue égyptien    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Ooredoo lance une édition limitée de 4G Boxes aux couleurs de PSG    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 19 Avril 2021 à 11H00    Un aperçu de quelques produits Huawei de la nouvelle stratégie 1+8+N    Tunisie: Kais Saied, commandant suprême des forces armées "militaires et sécuritaires": La foire aux arguments    Tunisie – Coronavirus: Nouvelles mesures du 18 au 30 avril, que risque-t-on en cas d'infraction?    Tunisie-Neji Jmal: Kais Saied nous pousse vers l'inconnu [Vidéo]    Dans sa lettre de l'autre rive à Hannah Arendt : Le J'accuse de Sophie Bessis    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Réunion de la commission scientifique ce lundi 19 avril 2021    Classement WTA : Ons Jabeur grimpe à la 25ème place, historique !    Tunisie [Vidéos]: Poursuite de la grève ouverte du personnel de l'ATTT à Sfax    Tunisie – météo : Légère hausse des températures avec quelques pluies    Les indiscrétions d'Elyssa    Tunisie [Vidéo]: Distribution de couffins du Ramadan à Sfax par l'Association de la continuité des générations    Handball | Nationale A – 1ère journée play-off : Le CA piège l'ESS    Volleyball | Championnat d'Afrique des clubs – 1er tour : A la portée de l'EST et du COK    One Tech Holding propose la distribution de 0,250 dinar par action    Première sportive tunisienne et africaine à être sacrée dans le JIU-JITSU brésilien : Hajer Jelili, une championne-née    Le président de la République présente ses condoléances à son homologue égyptien suite à un accident du train    Des mesures contre les contrevenants qui ne se conforment pas à la décision d'interdiction de la circulation des véhicules    Qui y a-t-il derrière les catastrophes en Egypte et à qui profitent-elles ?    Tunisie-Ligue 1 (J19 - matchs en retard): le programme de ce dimanche    Foot-Europe: le programme du jour    Mes odyssées en Méditerranée: Cachez-moi ces images que je ne saurais voir…    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Exposition «States of Exception», du 25 Mars au 2 Mai, à la station d'art B7L9 (Bhar Lazreg): Les œuvres de Thameur Mejri annonciatrices d'une nouvelle ère    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À la mémoire d'un fils méconnu de la Tunisie !
Publié dans Le Temps le 28 - 06 - 2020

Vendredi dernier, la Bibliothèque Nationale et l'association « Nous tous » ont organisé une belle cérémonie d'hommage à la mémoire de l'écrivain et du penseur tunisien Albert Memmi, décédé il y a un mois à Paris.
Devant un parterre bondé d'invités, les intervenants ont diversement salué la mémoire du disparu. Mme Raja Ben Slama, directrice de la B.N. a surtout souligné les principaux objectifs de la rencontre, laquelle ne se devait pas seulement d'honorer l'homme et l'œuvre, mais surtout de « laisser des traces » par devoir de mémoire d'abord, et par devoir de transmission ensuite.
C'est dans ce sens justement, explique-t-elle, qu'il a été décidé de donner la parole à des jeunes chercheurs tunisiens pour évoquer le parcours de Memmi et les valeurs qu'il défendait ainsi que les combats qu'il menait dans sa vie, comme à travers sa littérature. Par ailleurs, Mme Ben Slama inscrit l'hommage dans le cadre d'une réhabilitation due au grand intellectuel Albert Memmi désavoué, refoulé, exclu sous Bourguiba et également après lui.
Dans son intervention, le Professeur émérite Samir Marzouki, très familier de l'homme et de ses multiples écrits, a surtout mis l'accent sur le caractère éminemment autobiographique de l'œuvre de Memmi, et sur l'attachement indéfectible de celui-ci à sa terre natale. Toutes ses fictions, rappelle Marzouki, ont la Tunisie pour décor et ses personnages les plus emblématiques sont des avatars de lui-même et trahissent en permanence le même amour qu'il voue pour cette patrie unique dont il s'était toujours réclamé.
Samir Marzouki explique d'autre part les vraies raisons qui ont présidé au départ en France de Memmi : sa carrière littéraire primait, et il pressentait le sort déplorable que les dirigeants de la Tunisie indépendante allaient réserver aux minorités. À propos de la position polémique de Memmi dans le conflit israélo-arabe, Marzouki déplore l'acharnement injuste et l'incompréhension réductrice dont pâtissait ce dernier de la part d'une élite trop partisane et trop partiale.
Pour Mme Sémia Charfi Kassab, la cérémonie d'hommage n'atteindrait pas ses objectifs premiers si elle n'évoquait pas Memmi et son œuvre en tant que vecteurs d'une transmission et d'une ouverture sur l'avenir : Memmi doit être lu et apprécié, souligne-t-elle, principalement comme une porte ouverte sur l'Autre, sur les autres écrivains par exemple, ceux notamment qu'il avait éclipsés par son imposante stature.
Noureddine Douggui a, pour sa part, choisi de jeter un regard d'historien sur Memmi et son œuvre, et ce en rapport avec le contexte national et international qui a vu naître et évoluer l'un et l'autre. En dehors de ces brillantes interventions, il y a lieu de signaler la participation remarquable de six jeunes doctorants impliqués de diverses manières dans la perpétuation du précieux patrimoine littéraire, culturel, sociologique et philosophique légué par Albert Memmi, cet autre enfant méconnu de notre chère Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.