Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    Paris : Un Tunisien retrouvé pendu à une fenêtre d'un appartement    La Tunisie et le Maroc, meilleurs pays en termes de digitalisation à des fins économiques en Afrique du nord    Covid-19 : Une situation sanitaire extrêmement grave    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    Déficit et entreprises publiques : La mise en garde du FMI à la Tunisie    Programme TV du samedi 23 janvier    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    DECES : Maître Slim CHELLI    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Face à un Coronavirus plus dangereux : Comment gérer la peur du changement ?    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    Souriez, vous êtes en Tunisie !    CAB : Le moral en hausse !    JSK : L'incertitude qui désole !    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Météo : Des pluies éparses le matin et températures en baisse    ST : Absences de taille !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    Sfax-[Vidéo]: Organisation d'un stand de protestation devant l'hôtel municipal    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Olympisme : Le président du CIO se félicite du partenariat entre le CNOT, le gouvernement tunisien et l'OMS    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Présentation du livre de Khaled Derouiche : «Le dernier texte», traduction de M. Mohamed Baligh Turki    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    Handball Mondial-2021 / Norvège vs Algérie en direct et live streaming : comment regarder le match ?    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Programme TV du vendredi 22 janvier    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    [ ETUDE ] – Tunisie : comment la crise sanitaire rebat les cartes du recrutement    Le marché boursier confirme sa tendance baissière    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un programme d'appui à la diversité culturelle et artistique
Publié dans Le Temps le 07 - 07 - 2020

Dans le cadre du programme "Bassamat" et en partenariat avec le Festival International de Carthage, l'Etablissement National pour la Promotion des Festivals et des Manifestations Culturelles et Artistiques (ENPFMCA) lance un appel à candidatures destiné aux jeunes porteurs des projets de festivals et de manifestations culturelles.
" Bassamat " est une expérience-pilote d'appui à la création des festivals qui s'étalera, dans sa phase pilote, sur cinq phases, entre les mois de juillet et décembre 2020 dont l'annonce a été faite par la ministre des Affaires Culturelles, Chiraz Laatiri, lors d'une conférence de presse, tenue le 23 juin, à la Cité de la Culture.
Selon un communiqué du ministère des Affaires Culturelles, cet appel a été ouvert le 2 juillet alors que la date limite pour la réception des propositions est fixée au 15 juillet à minuit et exclusivement sous forme de document numérique à l'adresse électronique suivante : [email protected]
Conditions d'éligibilité à Bassamet
" Bassamat est un programme d'appui à la diversité culturelle et artistique, initié par le ministère des Affaires Culturelles, conçu comme un laboratoire inclusif, évolutif et participatif ", a annoncé le ministère.
Il accompagne les acteurs du secteur public, les organisations de la société civile, les créateurs, les artistes et les opérateurs culturels privés, et encourage les collaborations et les synergies structurantes et durables entre ces différents écosystèmes.
Il s'adresse aux jeunes artistes et créateurs (personnes physiques) et aux associations tunisiennes ayant déjà engagé des actions de terrain dans le secteur culturel. Les candidats concernés sont ceux issus des gouvernorats de Tataouine, Tozeur, Siliana et Kairouan sachant qu'un seul projet par région sera retenu.
Lors de la sélection, sera pris en compte l'envie de transmettre et la capacité de partager avec leurs équipes, leurs partenaires et le public, le goût pour l'entreprenariat et le montage de projet.
La priorité sera également accordée aux candidats ayant la bonne connaissance de leur territoire et des acteurs culturels en présence, l'expérience et l'expertise (avoir participé à la conception et/ou mise en œuvre d'un ou des projets culturels et artistiques).
Chaque projet doit avoir un comité composé de 5 membres dont un porteur du projet en charge du développement stratégique du festival,- y compris la direction artistique-, et quatre responsables chargés de la logistique, la communication, la production et du volet technique.
Les bénéficiaires s'engagent à produire un rapport final qui doit être transmis au plus tard 3 mois après la fin du programme d'accompagnement. Ce rapport d'activité comprendra obligatoirement un bilan des activités réalisées et une description des résultats du projet et leur évaluation au regard des objectifs poursuivis.
Les porteurs des projets retenus s'engagent à associer, obligatoirement, dans la mise en œuvre de leurs projets, un établissement public (sous la tutelle du ministère des affaires culturelles, ministère de l'éducation, ou le ministère de l'enseignement supérieur).
Un programme pilote en 5 phases
Le ministère précise que "le programme prend en charge les frais des différentes phases d'accompagnement et de renforcement de capacités et ne se place pas comme financeur du projet ".
Ce programme d'accompagnement débutera au mois de Juillet par la formation de formateurs au sein des comités des 4 projets retenus. Les 5 membres par projet seront redevables de transmettre à leur tour les connaissances acquises à 10 bénévoles de leurs régions engagés dans le même projet.
D'Août à septembre aura lieu le développement et l'accompagnement des candidats, à distance, par des professionnels dans l'organisation des festivals et des manifestations culturelles.
D'Octobre à Novembre, chaque groupe organisera, sous forme d'exercice pratique, un cycle d'activités pendant 5 jours. Il y mettra en exécution les connaissances acquises durant les phases précédentes.
Au mois de Décembre viendra la phase finale de l'évaluation des candidats à travers des pitchs et des rencontres avec les éventuels bailleurs de fonds. L'évaluation tiendra en compte de la pertinence, la qualité et la faisabilité de chaque projet qui doit également répondre à divers critères comme l'originalité, la cohérence et l'impact futur sur le rayonnement de la culture.
Objectifs de Bassamat
Le programme a pour objectif d'offrir un accompagnement et un suivi personnalisés aux porteurs des projets dans la conception et la concrétisation des festivals et le renforcement de leurs compétences professionnelles.
Il accompagne et soutient la création des festivals valorisant les arts et conçus comme des manifestations culturelles pérennes, génératrices de ressources (tourisme culturel, rayonnement artistique...) et de collaborations diverses dans les villes et régions dans lesquels ils sont inscrits.
Bassamet vise à favoriser l'émergence des conditions indispensables à la création ainsi qu'au rayonnement de la culture sur l'ensemble du territoire tout en permettant l'accès à une offre culturelle de qualité, sous toutes ses déclinaisons, pour l'ensemble des Tunisiens.
Pour de plus amples informations, les acteurs culturels intéressés par ce programme, peuvent se rendre sur le site du ministère à l'adresse suivante http://www.culture.gov.tn/


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.