Tunisie-Algérie : Entretien téléphonique entre Kais Saied et Abdelmajid Tebboune à l'occasion de l'avènement de Ramadan    Etats-Unis : Victimes d'une fusillade au lycée dans le Tennessee    Tunisie – Yassine Ayari fait la lumière sur une bizarrerie des dépenses de l'Etat    Tunisie – En désespoir de cause, Enahdha rêve de ressusciter ses anciennes alliances    En faible volume, l'indice phare de la bourse s'inscrit à la baisse    « La nomination d'un nouveau PDG à la tête de la TAP ne sera pas révisée », assure Mechichi    Bilan Covid-19 : Plus de 2.000 personnes hospitalisées et 39 décès notifiés le 11 avril    Tunisie-Mechichi : « J'exige toujours que les nouveaux ministres prêtent le serment constitutionnel »    Porsche dévoile son Taycan Cross Turismo    Signature d'un mémorandum d'entente entre le ministère de l'Intérieur et l'ambassade des USA    Prière des Tarawih : Le ministère des Affaires religieuses fixe les règles à suivre    Tunisie-El Watania Educative: Premier jour de diffusion    Coûtant 430 millions de dinars, l'aménagement de Sebkhet Sijoumi inquiète...    "Des aides exceptionnelles seront versées à environ 1 million de familles à revenus limités" (Trabelsi)    « Béder » : pour ancrer l'esprit entrepreneurial chez les écoliers    Ahmed Ounaies : La visite de Kaïs Saïed en Egypte était exceptionnelle    CS Sfaxien : rupture du ligament croisé pour Aymen Dahmen    La protection de l'orphelin    La miséricorde    Les droits du voisin    HUAWEI Tunisie annonce pleins de nouveautés au cours d'une soirée organisée à l'hôtel Four Seasons    Prix des produits alimentaires : Lancement d'une application qui permet de signaler les dépassements    Covid-19 | Monastir : 2 décès, 40 nouvelles contaminations et 25 cas de guérison    L'Amen Bank propose la distribution d'un dividende de 2,150 dinars par action    Jeu quiz Fortuna 2021 by Ooredoo : Voiture et montants cash hebdomadaires et mensuels mis en jeu    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 12 Avril 2021 à 11H00    Saha Chribtek propose 4 clips vidéos filmés au Parc Belvédère de Tunis durant Ramadan 2021    News | Ça dérape en Ligue 3 !    Ramadan 2021 : Horaire d'ouverture des Bureaux de Poste    Visite du Chef de l'état en Egypte : Saïed veut renforcer les liens entre Al-Azhar et la Zitouna    MEMOIRE : Haj Brahim GUERRICHE    Enquête | Paris sportifs en ligne :«Les liaisons dangereuses…»    AG évaluative du CNOT : L'union fait la force    Entretien avec Lassaâd Ben Abdallah : Un performeur de tous les défis    "L'homme qui a vendu sa peau" sacré meilleur film et "El Harba" meilleur scénario au festival de Malmö    Exposition de photographies de Souheila Ghorba : « Al Layali Essoud »    11 Ramadan    2- Le jeûne et les maladies chroniques    Kais Saied visite Al-Azhar et la Cathédrale de la Nativité au Caire    Tunisie: Daily Brief du 12 avril 2021    Kaïs Saïed quitte l'Egypte après une visite de trois jours    Egypte : Kais Saied rencontre le Cheikh d'Al-Azhar    Kais Saied visite Al-Azhar et la Cathédrale de la Nativité au Caire    Ligue des champions (6e et dernière journée) : résultats complets et les qualifiés    Foot-Europe: le programme du jour    Israël, le 51e Etat?    «La dernière» de Wafa Taboubi au Rio: Rien ne va plus !    Qui est Nora Al Matrooshi, la première femme astronaute arabe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des familles fuient les camps de déplacés à Marib
Publié dans Le Temps le 25 - 02 - 2021

- Agences- Entre échanges de tirs et raids aériens, Mahfouz Ahmed et sa famille ont dû fuir de nouveau et quitter un camp de déplacés à Marib, dans le nord du Yémen, où les Houthis ont repris leur offensive contre les forces loyalistes.
Plus de quatre ans après avoir échappé aux combat à Taëz, dans le sud du pays, la famille a dû quitter la semaine dernière le camp d'Al-Zour, situé à 30 kilomètres de Marib. Ils ont trouvé refuge à Jaw al-Nassim, un autre camp proche de la ville.
"Nous étions environ 600 familles à Al-Zour, nous sommes maintenant dispersés", raconte Mahfouz Ahmed, assis dans une tente qu'il partage avec dix personnes.
"Certains sont allés vivre avec des parents. Il y a plusieurs familles dans chaque tente ici, parfois jusqu'à sept", ajoute-t-il en montrant les abris de fortune qui l'entourent.
Soutenus par l'Iran, les rebelles tentent depuis un an d'arracher ce dernier bastion loyaliste du Nord aux forces du gouvernement, appuyées par l'aviation saoudienne.
Marib est située à environ 120 kilomètres à l'est de la capitale Sanaa, contrôlée par les rebelles depuis 2014.
Cette ville riche en pétrole avait été relativement épargnée par la guerre mais les Houthis ont lancé début février une nouvelle offensive, ayant fait des dizaines de morts dans les deux camps et forcé des centaines de familles à fuir.
La femme de Mahfouz Ahmed, Houria, craint surtout pour l'éducation de leurs enfants.
Marib a longtemps été un refuge pour les déplacés installés dans les 140 camps que compte le gouvernorat éponyme. Le conflit, qui a plongé le pays dans la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU, a fait plus de 3,3 millions de déplacés.
La semaine dernière, l'émissaire de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a appelé les rebelles à "cesser" leur offensive.
"Elle met en danger des millions de civils, en particulier avec les combats qui atteignent les camps de personnes déplacées", a-t-il déclaré lors d'une visioconférence du Conseil de sécurité consacrée au Yémen.
Après six ans d'un conflit qui a coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes, le Yémen subit l'effondrement de son système de santé, de son économie ou encore de secteurs comme l'éducation.
La famine et les épidémies de choléra menacent constamment la population, en particulier dans les camps.
A Jaw al-Nassim, les familles commencent à s'installer, avec la peur d'une prolongation des combats, le camp n'étant pas équipé pour subvenir à leurs besoins les plus élémentaires, selon les déplacés et les organisations humanitaires.
"La situation est terrible. La plupart des familles ont un besoin urgent d'abris, de produits non alimentaires, d'accès à l'eau potable et aux services de santé ainsi que d'aide alimentaire", explique la porte-parole de l'Organisation internationale des migrations pour le Yémen, Olivia Headon.
Selon elle, 1.048 familles ont été déplacées de la seule région de Serwah, près de Marib, depuis le début de l'offensive.
Fuir n'est pas nouveau pour Ali al-Tohami. Il a d'abord quitté Hodeida (ouest), pour se rendre à Dhamar (centre), avant de finalement se retrouver à Marib.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.