Tunisie: Le gaspillage du capital humain, une menace pour une sécurité nationale durable    La fusée chinoise s'est désintégrée au-dessus de l'océan indien    Sidi Hassine-Affrontements entre les manifestants et les unités de sécurité: Le ministère de l'Intérieur dément    Agressions à l'encontre des palestiniens: La Tunisie demande la tenue d'une session du conseil de l'ONU à cet effet    Tunisie – Affaire du meurtre d'un homme d'affaires à El Agba ; Inculpation de son fils et de sa femme    L'Association Tunisienne de l'Aérospatiale : La partie centrale de la fusée chinoise pénétrera l'atmosphère à cette heure    Tunisie – 33 députés signent un recours contre le projet de loi relatif à la cour constitutionnelle    Béja- Scandaleux [PHOTOS]: Vandalisme de tombes dans le cimetière du Commonwealth    La fusée chinoise fait son entrée dans l'atmosphère entre minuit et 7H    Coronavirus : 73 décès et 1276 nouvelles contaminations recensés en 24 heures    Sfax [EN DIRECT] : Soirée de clôture des protestations des artistes professionnels de Sfax    Ouverture des bureaux de poste exceptionnellement les 10 et 11 mai    Amical : L'équipe nationale affrontera l'Algérie et la RD Congo en amical    Kaïs Saïed rompt le jeûne au ministère de l'Intérieur    Donald Blome se rend en personne au siège du PDL    La Fédération générale du cuir et de la chaussure demande d'autoriser aux professionnels de travailler avant Aïd Al-Fitr    Rapport : Accroissement de la dette intérieure de 231%    CS Sfaxien : Hammadi Daou nommé nouvel entraîneur    La JICA lancera une étude pour identifier de nouveaux projets et mobiliser des crédits pour les PME    Ennahdha appelle à un dialogue national    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture le mois d'avril 2021 avec un gain de 1,06%    La Tunisie condamne l'attaque israélienne commise à Al-Aqsa    FMI, ciblage de la compensation : nous sommes tous responsables    LG annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2021    Coronavirus : plus de 478 mille personnes vaccinées en 56 jours    Que faisait Rached Ghannouchi au Qatar ?    Deux matches d'interdiction de banc et une amende de 5 000 DT contre Mouine Chaabani et Lassad Dridi    Football : Programme TV de ce samedi 08 mai 2021    Gafsa -CPG : Reprise du transport des phosphates par camions    Tunisie : Turkish Airlines lance un nouveau vol direct Tunis-Antalya    Tunisie – IMAGES : Ils se sont bel et bien réunis avec les responsables du FMI    Tunisie-Rafik Abdessalem : « Le Président, Dieu le guide, persiste à poursuivre la guerre des prérogatives et le duel des textes constitutionnelles et cela signifie que... »    Sfax [VIDEO] : Les artistes de Sfax protestent d'une manière artistique civilisée pour la onzième soirée consécutive    Mounir Ksiksi écarté de la Commission nationale de lutte contre le terrorisme    Muhammad le dernier des prophètes : Sa naissance et son enfance ( Partie 1)    La HAICA inflige une amende de 20 mille dinars à la chaîne Attessia    Sous le regard tutélaire d'Isis: Un événement culturel majeur en Egypte    Initiative à l'écoute du changement climatique en Tunisie: Hess El Mouhit    L'EST tenue en échec au derby : Des problèmes à résoudre !    L'avis de l'expert Mongi Ben Brahim (ancien international) : «Heureusement que le ridicule ne tue pas !»    «Jazzday» | La Journée internationale du Jazz en célébration au Maghreb : Un magnifique voyage sonore    Feuilleton « Fundou » de Saoussen Jemni : Un bon produit, mais qui s'étire en longueur...    Patrimoine | Medersa husseïnite : Une rénovation qui urge!    L'Egypte n'a pas envoyé d'oxygène à la Tunisie !    Programme TV du jeudi 06 mai    Les débris de la fusée chinoise ont traversé pour la quatrième fois, la Tunisie    38 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Tunisie-Ligue 1: le programme de la 25ème journée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grâce à l'armée, la crise semble se dénouerLe dénouement?
Liban
Publié dans Le Temps le 11 - 05 - 2008

Départ des miliciens armés de Beyrouth et gel des décisions du gouvernement contre le Hezbollah
Le Temps-Agences L'armée libanaise a annoncé hier le retrait de deux mesures du gouvernement pro-occidental de Fouad Siniora que le Hezbollah avait considérées comme une déclaration de guerre et elle a invité les miliciens armés du mouvement chiite à quitter les rues de Beyrouth.
En réponse à cet appel, l'opposition, dont le Hezbollah est la figure de proue, a annoncé qu'elle mettrait "fin à toute présence armée à Beyrouth afin que la capitale soit dans les mains de l'armée".
Accusant le Hezbollah d'"atteinte à la souveraineté de l'Etat", Siniora avait déclaré mardi illégal son système de télécommunications autonome et démis le responsable de la sécurité de l'aéroport de Beyrouth, un général proche du mouvement chiite, à la suite de la découverte de caméras surveillant les pistes.
Réclamant que le gouvernement fasse marche arrière, le Hezbollah avait aussitôt lancé une campagne de "désobéissance", bloquant l'accès de l'aéroport et prenant le contrôle de Beyrouth-Ouest, bastion de la majorité sunnite au pouvoir, après trois jours de combats qui ont fait une trentaine de morts et au moins 75 blessés.
L'armée libanaise, qui n'est pas intervenue pour empêcher le déploiement des miliciens d'opposition, a annoncé hier que le général Wafi Chkeïr était maintenu dans ses fonctions de directeur de la sécurité de l'aéroport de Beyrouth.
Elle a précisé dans un communiqué qu'elle s'occuperait elle-même de la question du réseau de communications du Hezbollah d'une façon "qui ne nuise ni à l'intérêt public ni à la sécurité de la résistance" chiite libanaise.
Peu auparavant, Siniora, dont le gouvernement a été ébranlé sérieusement par la révolte du Hezbollah et des milices alliées de l'opposition, avait annoncé qu'il chargeait l'armée de régler ces questions mais que les Libanais ne tomberaient pas sous le contrôle des auteurs chiites du "coup d'Etat".
Siniora, un sunnite dont la légitimité est contestée depuis un an et demi par le Hezbollah et ses alliés chiites d'Amal et du mouvement chrétien de Michel Aoun, a présenté la capitale libanaise comme "assiégée et occupée". "Que fait le Hezbollah dans les ruelles de Beyrouth?", s'est-il interrogé.

"Le dialogue seule issue", selon Joumblatt
"Votre Etat ne tombera pas sous le contrôle des putschistes", a déclaré à ses compatriotes le Premier ministre, qui est notamment soutenu par l'Arabie saoudite et les Etats-Unis. "Le Hezbollah doit se rendre compte que la force des armes ne nous fera ni peur ni reculer", a ajouté Siniora.
"Nous n'avons pas déclaré la guerre au Hezbollah ni ne le ferons, mais nous n'accepterons pas l'occupation de nos quartiers et nos foyers et le meurtre de civils innocents", a encore affirmé le Premier ministre.
Des miliciens armés des groupes d'opposition étaient encore postés hier au principaux carrefours de la capitale, mais, en fin de journée, les membres du Hezbollah commençaient à se retirer de la capitale.
L'opposition a fait savoir cependant qu'elle poursuivrait sa campagne de désobéissance civile - blocage de routes, du port et de l'aéroport - jusqu'à ce que ses revendications politiques soient satisfaites.
Pour le dirigeant druze Walid Djoumblatt, une des figures de la majorité au pouvoir, "le dialogue est la seule issue" à la crise actuelle à moins que le Hezbollah ne cherche à "liquider" le gouvernement.
La Ligue arabe tiendra aujourd'hui au Caire une réunion ministérielle extraordinaire pour débattre du coup de force du mouvement pro-iranien, après 17 mois de bras de fer avec le gouvernement.
La réunion des ministres des Affaires étrangères arabes aujourd'hui au Caire est capitale car "les Etats arabes doivent assumer leurs responsabilités au sujet de la situation au Liban", a estimé hier Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe.
Celle-ci a proposé un plan de règlement de la crise libanaise prévoyant l'élection d'un nouveau président, la formation d'un gouvernement d'unité une réforme de la loi électorale en vue d'un nouveau scrutin législatif en 2009.
Le Liban est sans président depuis l'expiration du mandat du pro-syrien Emile Lahoud en novembre. L'opposition bloque l'élection de son successeur consensuel, le chef de l'armée Michel Souleïmane, en exigeant d'obtenir au préalable un droit de blocage au sein du futur gouvernement d'unité.
La plan de la Ligue arabe a été approuvé à la fois par l'Arabie saoudite, principal allié du gouvernement Siniora, et la Syrie, mais Ryad a accusé Damas d'entraver sa mise en œuvre.
La Syrie, qui a fait savoir que son chef de la diplomatie ne viendrait pas au Caire, a déclaré que la prise de contrôle de Beyrouth par le Hezbollah était une "affaire intérieure libanaise".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.