L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    SKYS à Tozeur : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement dans le désert    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    Le variant Omicron du coronavirus se propage: Les pays qui ferment leurs frontières    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Les indiscrétions d'Elyssa    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Université Mahmoud El Materi | Colloque international sur le diabète : La recherche et la lutte continuent    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki: Pas de dialogue sans retour au cadre constitutionnel    Ministère de l'Industrie: L'annulation des permis de recherche d'hydrocarbures est parfaitement légale    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La profession du conseiller fiscal    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    The Washington Post évoque la Tunisie    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Soldes de tout compte ?
Aubaine pour les ménages et les touristes, les commerçants plutôt sceptiques
Publié dans Le Temps le 16 - 07 - 2009


*
L'essentiel est de liquider la collection. Or, comme d'habitude on ne table pas trop sur la transparence. L'administration, elle, se contente d'un communiqué laconique
Prévus du 1er août au 15 septembre, les soldes d'été de cette année, en Tunisie, se déroulent dans un contexte particulièrement propice, malgré la crise économique,
coïncidant avec trois occasions de grande consommation, le mois de Ramadan, la rentrée scolaire et l'Aïd El Fitr. Commerçants et familles ont, ainsi, de fortes chances de faire de bonnes affaires.
En effet, aux dernières nouvelles, les soldes d'été de cette année, chez certains de nos voisins européens, organisés en juillet, n'ont pas enregistré de grands succès, en raison de la crise et de l'érosion du pouvoir d'achat. Une Française a déclaré avoir surtout gagné de cette période la perte de quelques kilos de poids, en parcourant les magasins et les centres commerciaux. Même si les commerçants ne sont pas optimistes, et déplorent le chevauchement sur la nouvelle collection, le pic touristique prévu début août peut générer des affaires juteuses. Français et Algériens en sont informés.

Suivi et évaluation systématiques
En Tunisie, également, les consommateurs deviennent de plus en plus des promeneurs, durant les soldes d'hiver et d'été, à part les deux ou trois premiers jours, dans le meilleur des cas. Commercialement parlant, la fréquentation si forte soit-elle ne signifie pas réussite.
Mais, le grand problème des soldes en Tunisie reste le faible taux de participation des commerçants à ces manifestations censées relancer l'activité commerciale, et ce de l'avis même des services compétents du ministère du Commerce et de l'Artisanat dont l'ambition est de porter ce pourcentage à 10%. Pendant les derniers soldes d'hiver, le nombre des participants n'a pas dépassé les 3000 commerçants pour l'ensemble du pays. Un progrès a été accompli au niveau de la diversification des secteurs commerciaux participants. Longtemps axés sur le prêt-à-porter et le secteur du cuir et de la chaussure, les soldes ont gagné, aujourd'hui, en Tunisie, les divers secteurs. Ils se sont aussi géographiquement étendus aux différentes régions, après avoir été limités au Grand Tunis.
La manifestation, devenue une tradition établie comme en Europe et dans les pays développés en général, mérite d'être consolidée pour devenir réellement une occasion de faire de bonnes affaires pour les commerçants et les citoyens à la fois. Les uns et les autres la soutiennent et réalisent parfaitement son importance.
Lors des derniers soldes d'hiver, les responsables du ministère du Commerce et de l'Artisanat et les représentants des commerçants et des consommateurs ont mis l'accent sur la nécessité d'opérer des réformes aux soldes, sans s'entendre sur un projet cohérent à cet effet.
Les soldes d'été de cette année se tiennent donc dans les mêmes dispositions d'esprit et de loi, comme en témoigne le bref communiqué du ministère du Commerce et de l'Artisanat annonçant la tenue des soldes d'été, et qui s'est contenté de rappeler les procédures à suivre, et les conditions à remplir. Espérons qu'en compensation, le coup d'envoi revêtira plus d'éclat de manière à traduire une implication plus évidente de la part de l'administration et des autres intervenants. Il s'agit principalement d'apprendre à procéder à un suivi systématique de la manifestation, pour en évaluer quotidiennement l'impact et communiquer les résultats enregistrés à l'opinion par le biais des médias et d'autres moyens comme les écrans lumineux installés dans les artères et les centres commerciaux.
Sur ce plan, les services compétents du ministère du commerce et de l'artisanat déploient des efforts certains, en organisant au cours des derniers soldes d'hiver des rencontres d'information avec les journalistes.
Une bonne partie de l'opinion tunisienne continue d'assimiler les soldes à une arnaque, en se fiant davantage à de vagues impressions qu'à des faits réels. On enregistre peu de plaintes et de doléances fondées auprès des services concernés du ministère du commerce et de l'artisanat et de l'Organisation de défense des consommateurs (ODC).
Les insuffisances existent, néanmoins, principalement au niveau de l'organisation matérielle des soldes.
A cet égard, beaucoup de citoyens recommandent de faire en sorte que la mention ''soldes'' accrochée aux vitrines des magasins participant à la manifestation porte un cachet officiel spécial pour chaque session, afin de rassurer les citoyens et renforcer la crédibilité de l'opération, car la même mention est portée à longueur d'année par plusieurs magasins.
Cette mention ''soldes '' devrait être faite essentiellement en arabe et éventuellement en français et autres langues, car jusqu'à présent, les soldes et l'activité commerciale en général en Tunisie se caractérisent par l'usage injustifié et démesuré du français au détriment de l'arabe, en ce qui concerne les affichages relatifs à la désignation des articles et des prix.
Au même moment, l'accent est mis sur la nécessité de hâter la mise en œuvre du projet de réforme des soldes convenu, à la lumière de consultations approfondies avec toutes les parties concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.