Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Cyber-sécurité : L'ANSI met en garde contre une nouvelle technique d'hameçonnage    Auto: 16 industriels se sont associés dans le cadre du projet 5G    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Mourad Messaoudi : les magistrats continueront à faire grève !    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    Une centrale solaire flottante installée au Lac de Tunis    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    Quid de la campagne référendaire ?    Lancement new Opel Mokka en Tunisie, tout sauf normal !    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Les sympathisants de 5 partis politiques affirment avoir été agressés par les " milices de Kais Saïed"    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    Wimbledon 2022 : Sur quelle chaine suivre Ons Jabeur lundi ?    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les zones bleues rétablies mais le problème reste entier
Tunis: Stationnement dans le centre ville
Publié dans Le Temps le 03 - 04 - 2007

*Les parkings à étages, prévus pour fin 2006, renvoyés aux calendes grecques ?
La municipalité de Tunis a rétabli, depuis deux semaines, le régime des zones bleues. Cette mesure a été prise pour mieux organiser le stationnement au centre ville et résoudre par conséquent le problème de la circulation dans les différentes rues de la capitale.
Plus de quinze jours se sont déjà écoulés depuis l'entrée en vigueur de cette mesure, toutefois, le problème persiste toujours. Et pour cause ; le désintéressement des automobilistes qui ne respectent pas les règles de stationnement. Il est clair que le non-retour à l'usage des sabots est un facteur encourageant. La municipalité n'aura, aussi, recours au remorquage des véhicules à la fourrière qu'en cas de stationnement interdit, ou d'encombrement ou lorsque les automobilistes dépassent la durée permise. Mais en passant par quelques rues de la capitale, qu'elles soient principales ou périphériques, on constate que les automobilistes ne respectent pas la réglementation en vigueur. Des voitures sont garées en deuxième voire en troisième position, alors que d'autres stationnent au niveau d'un virage, sans parler de celles qui sont stationnant sur le trottoir entravant ainsi le passage des piétons.
Les parcmètres, le remorquage des voitures, les sabots... des solutions ont été tentées pour résoudre le problème de stationnement dans le centre ville et le calvaire d'embouteillage mais vainement. C'est d'ailleurs un problème qui date depuis les années 80 et qui s'est amplifié avec l'évolution du parc automobile suite à l'introduction de la voiture populaire. Pour résoudre la question, la municipalité de Tunis a établi en 1985 un plan de circulation qui s'est basé sur l'introduction d'un nouveau moyen de transport à savoir le métro. L'objectif du plan était d'aménager les carrefours et organiser la circulation. Cependant le problème persistait. En témoignent les mesures qui ont été prises trois ans plus tard (1988). Une étude a été réalisée pour déterminer l'offre et la demande en la matière, la durée et le type de stationnement à instaurer. Elle a démontré que l'offre ne répondait pas à la demande. A cette époque, 19 mille places seulement étaient disponibles alors que la demande s'élevait à 20450.

Autres résultats de l'étude
Autre résultat, les fonctionnaires faisant stationner leurs voitures tout au long de la journée dans les rues de la capitale contribuent au blocage de la circulation et à l'encombrement. L'étude a également recommandé de réviser la réglementation du stationnement dans quelques rues et l'édification des parkings à étages. Des encouragements financiers ont été accordés aux investisseurs pour résoudre le problème. Dans ce cadre, trois parkings ont été programmés avec une capacité d'accueil de 2350 voitures. Ils devaient être opérationnels à la fin de 2006. Mais uniquement, le parking de Lafayette offre ce service. Les deux autres situés respectivement aux rues de Turquie et Mokhtar Attia sont encore en cours de construction alors qu'ils sont censés être prêts à la fin de l'année dernière. Toujours dans le même contexte, il a été recommandé de créer des parkings à proximité des stations de métro pour résoudre l'encombrement au centre ville qui atteint parfois les 200 %. Ce n'est encore que de la théorie.
La solution actuelle consiste au rétablissement des zones bleues. Mesure respectée par certains, mais, non appliquée par d'autres. Ces derniers garent leurs voitures de manière anarchique au niveau des virages ce qui contribue au ralentissement de la fluidité de la circulation et même l'encombrement. Ce n'est pas tout. Les voitures garées sur les trottoirs, posant un vrai handicap aux piétons, échappent au contrôle des agents de la municipalité. Il est clair que le non recours au sabot a encouragé les automobilistes à ne pas respecter les réglementations en vigueur. D'où l'importance d'être plus rigoureux envers cette frange.
Sana FARHAT


Pour résoudre la question, la municipalité de Tunis a établi en 1985 un plan de circulation qui s'est basé sur l'introduction d'un nouveau moyen de transport à savoir le métro. L'objectif du plan était d'aménager les carrefours et organiser la circulation. Cependant le problème persistait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.