Les Belges débarquent pour mettre la pression sur la Tunisie sur la question des camps de rétention des migrants clandestins    officiel: Wahbi Khazri (Sunderland) signe à l'AS Saint-Etienne    Nidaa Tounès est tombé bien bas    Il faut un début à tout en Tunisie !    L'Espérance pour conforter son avance, l'Etoile en déplacement à risques au Swaziland    Enorme surprise, Zidane annoncé à la Juventus !    Nul n'est à l'abri d'une faute médicale    Un joli cadeau et un goût d'inachevé    Métal progressif et rock tribal à l'assaut du Théâtre antique    Une palette riche et diversifiée    Jhinaoui rencontre Haftar à Benghazi : la crise libyenne et le sort des 2 journalistes tunisiens disparus en Libye    Festival Carthage 2018: Jamel, Maintenant ou à Jamais dans le coeur des Tunisiens (vidéos)    La bière Mützig débarque en Tunisie !    Indonésie: près de 300 crocodiles massacrés par des habitants en colère    Porsche établit un nouveau record de ventes au premier semestre 2018    Tetra Pak nomme son nouveau Directeur Général Maghreb    Les billets d'accès aux spectacles du FIC 2018 sont désormais disponibles en ligne à travers tikashop.tn    Huawei Tunisie dévoile son nouveau smartphone de la série Y, le Y5 Prime 2018    Coupe du monde 2030 : le président de la Fifa favorable à la candidature commune des trois pays maghrébins    Festival International de Dougga 2018: Programme de la 42e édition    Pourrissement...    Deschamps, le combo du chef    Griezmann, la métamorphose    Aujourd'hui entrée en fonction    Avancées majeures, mais...    La situation dégénère    La détermination au féminin    Le concept qui cartonne !    La flamme partira de Fukushima    Le Monde ne suffit pas !    LdC, Espérance : Formation probable face à Kampala City et programme TV    Djebba au rythme des figues    Triple rajout    Une édition «fondatrice»    Une révolution en cache une autre    Tunisie – Mise en place d'une stratégie commune tuniso-algérienne pour mettre fin à la présence des groupes terroristes dans les régions frontalières    Syrie : Le dossier embarrassant pour l'occident, de l'évacuation des « casques blancs »    Tunisie: Contestation des décisions du ministre de la Technologie de la communication et de l'économie numérique    Tunisie: Ennahdha monnaye son soutien à Youssef Chahed    Tunisie – Ennahdha continue son dialogue de sourds    Météo: Prévisions pour mardi 17 juillet 2018    Tunisie: Interpellation d'un policier pour vol de voitures à Sousse    Festival Sousse 2018 : Programme de la 60e édition et prix des billets    1061 personnes secourues et 60 tentatives mises en échec    Des parents d'élèves engagent un bras-de-fer    Le gratin du gratin...    Une manifestation dans les rues de Londres contre Trump    Trump affirme avoir fait plier les alliés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chahrazed Hlal dans toute sa splendeur
Festival de Carthage
Publié dans Le Temps le 19 - 07 - 2011

On n' a plus le droit de parler d'une figure montante comme c'était le cas il y a quelques années, Chahrazed Hlel est déjà une chanteuse confirmée. C'était l'impression que le public a pu avoir lors de son concert donné dimanche dernier (17 juillet) à Ennejma Ezzahra dans le cadre des « Nuits de Carthage ». Ce soir-là, l'artiste a enchanté grâce d'abord à son look que lui donnait sa longue robe turquoise, mais surtout à sa présence sublime sur scène et sa performance musicale. Elle a réussi à faire l'admiration du public par la qualité et la maîtrise de son interprétation.
Pour cette soirée, Chahrazed a chanté durant plus de deux heures en compagnie d'une troupe musicale formidable composée de sept musiciens orfèvres en la matière : deux percussionnistes, un luthiste, un violoncelle, un joueur de « qanoun », un violoniste et un organiste. La chanteuse a concocté ce soir-là un programme très varié où la musique tunisienne et la musique orientale se sont alternées pour former un florilège de mélodies et de rythmes exécutés à la satisfaction générale. Il y avait au programme des chansons personnelles que la chanteuse avait elle-même écrites et composées et dont l'interprétation prodigieuse a touché le public qui l'a applaudie avec enthousiasme à la fin de chaque chanson, voire chaque couplet. La chanteuse a débuté la soirée par une chanson immortelle « Al Albi Ya'chek Kolli Gamil » de Oum Kalthoum. Puis, elle a enchaîné avec une série de chansons produites récemment écrites et composées par des paroliers et des musiciens tunisiens. Fairouz, la diva libanaise, a été honorée par la chanteuse qui lui interpréta « Raj'ïne Ya hawa » qui fut bien applaudie par les assistants. Chahrazed a interprété la « qassida », un genre musical qui n'est pas à la portée de tous, à travers des chansons en arabe classique qui sont allées à merveille avec la forte voix de l'artiste. Le public a eu droit à des solos de luth, de violoncelle et de violon exécutés respectivement par les musiciens et servant d'intermèdes entre les chansons. La dernière partie de la soirée fut consacrée à un cocktail de chansons aux rythmes tunisiens.
Bref, c'était une soirée réussie qu'on peut résumer en ces termes : un cadre merveilleux, une chanteuse talentueuse, une troupe performante, une organisation impeccable mais une assistance plutôt clairsemée. Les absents regretteront sûrement d'avoir raté un tel concert !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.