CAN 2021 : nouvel horaire pour ce quart de finale !!    Tunisie : Land Cruiser séries 70 disponible à la commande chez BSB Toyota    BCT : Les crédits douteux des particuliers augmentent    Ligue 1 Pro : un nouveau bureau directeur nommé dans ce grand club    Grosses pressions sur les banquiers pour financer le budget    L'étrange "évasion" d'Abdelkoddous Saâdaoui, qui en plus nargue sa patrie    Covid-19: Méfions-nous de l'optimisme    Kaïs Saïed reçoit Najla Bouden    Selon 57,8% des familles tunisiennes, l'avenir de leurs enfants serait meilleur hors du pays    Elloumi: Le gouvernement de Bouden est le pire gouvernement depuis l'époque coloniale( Audio)    César 2022 : l'acteur Sami Oitalbali nominé pour le César du meilleur espoir masculin    Côte d'Ivoire vs Egypte : Sur quelle chaîne regarder le match en direct et live streaming ?    Match Côte d'Ivoire vs Egypte : Les chaines qui diffusent le match Choc de la CAN 2022 du 26 janvier    Land'Or obtient un nouveau prêt d'environ 4 millions $    Les salariés de Cactus prod menacent d'escalade    La vraie chambre noire, c'est le palais de Carthage !    Les salariés de Cactus prod menacent d'une grève de la faim    EN : un joueur testé négatif, deux autres encore positifs !!    salon des créateurs MOOD TALENT: 6e anniversaire du 4 au 6 février 2022 à l'hôtel Dar El Marsa    Indice de perception de la corruption : la Tunisie classée au 70ème rang mondial    Corruption : La Tunisie au 70e rang mondial    Tunisie Telecom en chiffres    Kasserine: Mandat de dépôt contre un ancien gouverneur, pour corruption    Moody's évoque la Tunisie    Le chanteur Florent Pagny annule sa tournée à cause d'un cancer, sera-t-il présent à The Voice?    Prix au marché central de Tunis [Vidéo]    L'UGTT veut décréter le 26 janvier une journée nationale    Google Doodle rend hommage à l'actrice Egyptienne Souad Hosni, la Cendrillon du monde arabe    Tunisie : Grève générale à...    Tunisie – Coronavirus: 17 décès et plus de 9000 contaminations selon le dernier bilan    AS Soliman : l'Algérien Frifer Boumedyen engagé pour deux ans et demi    Entreprises publiques en difficulté | Crises en cascade    Kef: 117 nouvelles contaminations par le Covid-19    REMERCIEMENTS ET FARK : Mongi BEN AMOR    Groupe Chimique Tunisien à Mdhilla 2: Levée d'une grève entamée depuis 2 ans    Echo Afrique    CAN 2021 | Huitièmes de finale – Suite et fin – Côte d'Ivoire-Egypte : La guerre des étoiles    CAN 2021 | Une qualification significative : ls ont changé leur destin…    Exposition au musée de l'Institut du Monde Arabe : Slimen Elkamel à cœur ouvert    Dilou : Saied est en train de démanteler l'Etat Tunisien    Tunisie : Départ des vols depuis l'aéroport d'Istanbul via une seule piste    Le film documentaire "Angle mort" de Lotfi Achour primé au Fipadoc à Biarritz    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Majorations «satisfaisantes» dans les secteurs public et privé
Sociale Signature officielle des accords relatifs aux augmentations salariales
Publié dans Le Temps le 05 - 12 - 2012

Des augmentations supérieures ou égales à celles de 2011 au profit des salariés des entreprises publiques
Les entreprises publiques classées en trois catégories en fonction de leurs équilibres financiers et des niveaux des augmentations de 2011
Des augmentations salariales de 6% et une majoration de l'indemnité de transport de 10 dinars au profit des salariés du secteur privé
C'est désormais officiel. Tous les salariés des secteurs public et privé bénéficieront d'augmentations salariales au titre de l'année 2012 contrairement aux informations qui ont circulé récemment et selon lesquelles les employés de plusieurs entreprises publiques déficitaires seront privés de ces augmentations.
Une cérémonie de signature des accords relatifs aux augmentations salariales dans les secteurs public et privé s'est tenue, hier, au palais du Gouvernement à la Kasbah, en présence du Premier ministre Hamadi Jebali , des membres du gouvernement , des membres du Bureau exécutif de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) et des dirigeants de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA).

L'accord relatif aux augmentations dans le secteur public ( entreprises publiques, offices et établissements publics) a été signé par le ministre des Affaires sociales Khélil Ezzaouia et Kamel Saâd et Noureddine Tabboubi, secrétaires généraux adjoints de l'UGTT chargés respectivement des offices et des établissements publics et du règlement intérieur. Cet accord prévoit des augmentations supérieures ou égales à celles de 2011 au profit des salariés du secteur public. Dans ce cadre, les entreprises établissements publics ont été classés en trois catégories en fonction de leurs équilibres financiers et des niveaux des augmentations de 2011. La première catégorie comprend des entreprises et des établissements publics ayant des équilibres financiers fragiles et dont les salariés ont bénéficié d'augmentations relativement importantes l'année dernière. Ces salariés bénéficieront d'augmentations identiques à celles qui leur ont été accordées en 2011 ( majorations en dinars calculées sur la masse salariale de l'année écoulée). Une douzaine d'établissements, dont Tunisair, la SONEDE, la STEG, l'Office du Commerce, l'Agence du transport terrestre, et la Compagnie des Phosphates de Gafsa figurent dans cette catégorie.
Les salariés de la deuxième catégorie d'entreprises et établissements publics auront droit à des taux d' augmentations identiques à ceux de 2011 plus 0,25% sur la base de la masse salariale de l'année écoulée.
Enfin, les employés de la troisième catégorie des établissements publics bénéficieront de taux d'augmentations identiques à celles de 2011 plus 0,75% sur la base de la masse salariale de l'année précédente.

Augmentations globalement satisfaisantes
L'accord relatif aux augmentations salariales dans le secteur privé a été signé par le secrétaire général de l'UGTT , Hassine Abbassi, et la présidente de l'UTICA, Wided Bouchammaoui. “Cet accord prévoit des augmentations salariales de 6% ainsi qu'une majoration de l'indemnité de transport de 10 dinars touchant tous les salariés exerçant dans le secteur privé, toutes branches d'activités confondues", précise Belgacem Ayari secrétaire général adjoint de l'UGTT chargé du secteur privé.
Selon lui, les négociations se poursuivront, toutefois, sur certains points d'ordre règlementaire comme le respect du droit syndical, les procédures de recrutement, l'amélioration de la sécurité et de la santé au travail , la lutte contre la sous-traitance et l'emploi précaire.

Le secrétaire général adjoint de l'UGTT chargé de la législation, Mouldi Jendoubi, a jugé ces accords “globalement satisfaisants" au regard de la conjoncture économique nationale et internationale qui prévaut actuellement. Il insiste, cependant, sur la nécessité de freiner les prix des produits de base. “La hausse des salaires ne devrait pas être accompagnée d'une augmentation des prix des produits de première nécessité. Il ne faut pas donner d'une main, puis reprendre de l'autre", indique-t-il.
La signature des accords relatifs aux augmentations salariales dans les secteurs public et privé met fin à plusieurs mois de blocage.. Les négociateurs de l'UTICA avaient, jusque-là, proposé une augmentation salariale de 5% dans le secteur, arguant de la mauvaise conjoncture économique nationale et internationale. Les patrons ont notamment mis en avant la hausse des charges d'exploitation sous l'effet des augmentations des prix des hydrocarbures et de l'électricité décidées par le gouvernement récemment.
Dans le secteur public, les représentants du gouvernement avaient, quant à eux, appelé à priver les salariés des entreprises publiques déficitaires des augmentations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.