Accord pour la prolongation de la période de délégation de pouvoir au chef du gouvernement    BTS Bank : mesures exceptionnelles pour aider à faire face à la crise du Covid-19    Tunisie : Liste des gouvernorats affectés par le coronavirus – Mise à jour de 02 avril    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : 83 morts et 986 cas confirmés    Coronavirus: Le cap des 10.000 morts franchi en Espagne    Covid-19 : l'UIB rassure sur la solidité de son bilan et reporte ses assemblées    Coronavirus : le championnat belge annulé    Finalement, un consensus entre les blocs parlementaires et le gouvernement    Coronavirus – France : Canal + et beIN Sports suspendent le paiement des droits TV    Coronavirus : l'US Open maintenu aux dates prévues    Découverte de cellules d'appui et de soutien aux éléments terroristes    Mouna Kraïem Dridi: L'état d'exception ne se déduit pas, il se déclare et s'assume    Le Roi du Royaume d'Arabie saoudite Salman bin Abdelaziz soutient l'initiative présentée par le Président tunisien aux Nations-Unies    Le CNOT maintient son soutien et celui du CIO aux athlètes d'élite jusqu'à la fin des J.O. Tokyo    Facebook lance un outil d'entraide Community Help (vidéo)    Football : Youcef Belaïli pourrait résilier son contrat avec Al Ahli    Report jusqu'à nouvel ordre des cours dans les écoles coraniques    Coronavirus: l'Espagne dépasse la barre des 10.000 morts    Baccalauréat : Les candidats libres dispensés de l'éducation physique    Tunisie : Mandat de dépôt à l'encontre d'un grossiste à Jendouba    Le report des prêts engendrera des frais supplémentaires pour les emprunteurs    Covid-19, : un millier de victimes en 24h aux USA, dont un nouveau-né    Tunisie-Météo : Vent fort et pluies isolées    Nouvelles nominations à la tête de plusieurs institutions culturelles    Tunisie: L'infirmier militaire infecté au virus corona à Médenine s'était rendu à Djerba en empruntant le transport public    Tunisie – Prise de position de Kaïs Saïed dans le conflit du Yémen    La France recense 509 nouveaux décès en 24 heures    La FIFA a tranché, la FTF doit suivre !    Entraînements en ligne aux joueurs    Une perte d'emplois implacable en vue et le risque de stagflation plane    Une ombre sur le déroulement de la présidentielle le 3 novembre    La Tunisie émettra un emprunt obligataire sur le marché international    Le FMI présente des recommandations pour préserver la sûreté du système bancaire    L'ARP, un fardeau asphyxiant la démocratie !    Le moral des troupes…    Dérapages dangereux du législatif    Doit-on alléger les restrictions sur les cours particuliers ?    Marseille pleure Pape Diouf    Le coronavirus vu par les artistes-peintres    Du sacré pour les profanes    Impact certain sur les festivals internationaux    Festival international de Carthage 2020 | La programmation sera purement tunisienne !    Artify conclut un partenariat avec Festival GABES CINEMA FEN en faveur de la diffusion en ligne gratuite du festival du 3 Avril jusqu'au 11 avril    Des artistes au temps du corona: « Ça serait bien d'assister à une belle chute du système capitaliste et à l'avènement d'une ère écologique…»    Première Transaction via Instex irano-européenne    Le Covid-19 s'ajoute à la crise humanitaire    Coronavirus: plus de 210 morts en Turquie    Dreams Chebeb 2020: Prolongation de l'appel à projets    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Al –Qaida : l'Afrique sans pitié
Au fil de l'actualité
Publié dans Le Temps le 27 - 09 - 2013

Les insurgés islamistes somaliens chababs qui ont revendiqué l'attaque meurtrière du Centre commercial Westgate de Nairobi au Kenya le 21 septembre dernier, faisant plus de soixante morts et de nombreux blessés représentent une nouvelle menace pour la stabilité du continent noir et marquent un tournant dangereux dans la douloureuse spirale du terrorisme international.
Créée par Aden Hashi Farah « Ayro », jihadiste somalien formé dans les camps d'entrainement afghans de Ben Laden au milieu des années 90, Haraket Al-Chabab Al –Moujahidin, plus connu sous le nom de chabab , a profité de l'effondrement de l'Etat somalien pour constituer une véritable armada terroriste composée de 700 à 800 combattants islamistes étrangers venus notamment des pays arabes ,du Pakistan et même des Etats-Unis, en plus des 5000 membres locaux répartis sur l'ensemble du territoire somalien.
Cette milice bien entraînée et fortement liée à Al-Qaida a toujours constitué un facteur de perturbation régionale annonciateur d'actes sanguinaires dans cette partie de l'Afrique avec notamment en 2010 des attentats sanglants dans la capitale ougandaise KAMPALA, faisant 74 tués dans des attentats à la bombe.
Malgré le succès de l'opération militaire française au Mali, le continent africain reste la proie à des actions dévastatrices destinées essentiellement à diffuser la terreur et surtout à mettre à nu les failles sécuritaires et les défaillances logistiques des grands moyens utilisés par les grandes puissances occidentales et leurs alliés africains dans leur lutte contre le terrorisme international .
Un plan d'attaque terroriste fécondé par Al-Qaida semble se profiler contre l'Afrique en tant que continent émergent .L ‘AQMI au Nord, le mouvement Chabab au Sud, appuyé par le groupe BOKO HARAM au Nigéria et pays limitrophes. Cette horde d'assassins sauvages et sans scrupules dont les actions atroces, parfois presque tolérés et faiblement réprimées, souvent volontairement oubliées dans certains pays où la tendance islamique tient les arènes du pouvoir, se caractérise par des ambitions majeures : des méthodes brutales, un jihad global et un objectif final : l'imposition d'un état islamique basé sur la charia.
De la méditerranée à l'océan indien, les pays africains doivent-ils subir, les conséquences désastreuses sur leur développement, d'un islamisme radical et incontrôlé, trouvant sa force grâce à son affiliation dans la plus grande organisation terroriste internationale Al-Qaida ?
La question mérite d'être posée .D'autant plus que ces groupuscules trouvent un financement régulier et consistant dans des opérations criminelles tels que le trafic de drogue, le trafic d'armes, les rançons à la suite d'enlèvements et surtout le soutien de riches hommes d'affaires musulmans partageant largement leur vision de l'Islam.
Les Etats-Unis, gendarme du monde et principal ennemi du terrorisme international ne sont-ils pas irrémédiablement appelés à consolider financièrement et à améliorer la logistique des forces d'intervention de l'Union Africaine dans leur lutte armée contre ces groupes dangereux qui sèment la terreur en Afrique et pour lesquels il n'existe qu'une religion :la leur ?
La prorogation du Jihad en Afrique du nord, suite aux dernières pertes subies au Mali, annonce une période trouble dans ces pays. Encouragée par la facile circulation des armes et la faible mainmise du pouvoir central, le Jihad risque de transformer toute la région en quelque temps en un volcan difficile à éteindre. Surtout que l'expérience a montré que les lacunes structurelles de gouvernance et l'inefficacité manifestée au début ont largement favorisé l'implantation de cellules terroristes, qui à la longue et en l'absence d'une réaction répressive appropriée, se sont transformé en des noyaux durs, guidé par des professionnels du terrorisme, très souvent alliés d'Al-Qaida.
Dans ces pratiques terroristes nouvelles à nos pays et à nos traditions, faut-il chercher un quelconque complot destiné à saboter les mécanismes du développement économique et social pour mieux intégrer la religion dans le système politique ?
Les méthodes utilisées que ce soit en Afrique ou ailleurs, par les Shabab ou Boko Haram ou les Jihadistes de l'AQMI sont les mêmes avec des résultats semblables qui entraînent toujours le sang, la destruction et les malheurs. Le terrorisme international qui trouve son essence dans la religion finit souvent par emporter des civilisations et des générations entières, s'il n'est pas détruit à la base. Pour cela ,sans faire de différence entre la religion, la culture, la langue ou la couleur de la peau, le peuple d'Afrique uni et solidaire doit mener un combat sans merci contre tous les intrus qui sous couvert d'idéal religieux cherche avant tout à détruire le continent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.