Révélations – Elyès Fakhfakh face à son destin ... incertain    Tunisie: Le ferry Tanit attendu demain vendredi avec 2000 passagers en provenance de Marseille    FARK : Néziha ZAOUALI    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    Change devises en dinar tunisien : Cours du 02 Juillet 2020    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Tunisie [vidéo]: Interdits d'accéder à l'hôpital Farhat Hached, des citoyens essaient de prendre d'assaut l'établissement    En marge de la parité entre le CA et le ST | Jalel Kadri : «Convaincu par trois jeunes» – Lassaâd Dridi : «Volume de jeu rassurant»    CA | Yassine Chammakhi claque la porte : «Je ne tournerai pas le dos au CA !»    « Samsam» de Tanguy de Kermel actuellement dans les salles : La part belle au cinéma d'animation    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Coronavirus : "Pas de plan B" non plus pour l'Europa League (Ceferin )    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Carthage Cement approvisionne l'Europe en ciment certifi    WEBINAR : UNE NOUVELLE LIGNE DE CREDIT FRANCAISE POUR ACCOMPAGNER ET FINANCER LES PME/PMI TUNISIENNES    Zouhaier TAMBOURA dévoile les perspectives futures de l'ATL Leasing    Les communicantes de Carthage: Nadia Akacha, Rachida Ennaifer, Rym Gacem et Hella Lahbib    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Tunisie: Interpellation à El Kabaria d'une femme pour trafic de drogue    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Biens des étrangers : Approbation de 16 dossiers de cession en 2020    ES Zarzis : l'AG élective le 23 juillet    Manchester City – Liverpool : Sur quelle chaîne voir le match ?    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    La coopération militaire au centre d'un entretien entre le ministre de la Défense et l'ambassadeur turc    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Accord entre le SMLT et la CNAM pour élaborer une nouvelle convention    Le secteur de la pêche frappé de plein fouet    Déclaration de la Tunisie et la France suite à l'adoption de la résolution sur la pandémie    Sit In de Tunisiens sans tests PCR au port de Gênes    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Cinq ans de prison pour l'anthropologue franco-iranienne    Du bonheur d'être triste    Une magnifique histoire d'amour de la mer et des voyages    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Pris sur le vif : De littérature et d'esthétique    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Tunisiens en France dénoncent leur marginalisation: Les listes indépendantes pour contrer «l'opportunisme et les louvoiements» des grands partis politiques
Publié dans Le Temps le 28 - 09 - 2014

Une liste indépendante, candidate aux prochaines élections législatives du 26 octobre 2014,en Tunisie, dans la circonscription électorale France Sud, dite circonscription de France 2, sous le nom ‘' Appel des Tunisiens de l'étranger » a tenu, hier, un point de presse, dans un hôtel à Tunis, au cours duquel ses membres, venus spécialement, en Tunisie, dans ce but, ont brossé un tableau négatif du déroulement de l'opération électorale, à l'étranger, et plus spécialement, en France.
Le président de la liste « Appel des Tunisiens de l'étranger », Dr Riadh Jaidan, avocat à Nice, et ses colistiers, Dr Lotfi Larrouche, cardiologue à Toulouse, et Mme Ilhem Bouzouita, déléguée médicale, à Lyon, ont critiqué l'opportunisme des partis politiques, qui se sont présentés à ces élections, dans les circonscriptions de France, notamment les grands partis, disant que le seul but de ces partis politiques est de remporter des sièges à la prochaine chambre des députés, sans se soucier nullement des problèmes réels que rencontrent les Tunisiens en France, de toutes les catégories et des deux sexes. Ils ont indiqué que ces grands partis politiques dépensent d'énormes sommes d'argent à cet effet, signalant le cas d'un grand parti qui a dépensé plus de 200 mille euros, (500 mille dinars), en vue de l'organisation d'un meeting électoral gigantesque. Outre, l'argent politique, le président de la liste a dénoncé également « une infiltration partisane » de certaines sections régionales de l'Instance supérieure indépendante des élections, ISIE. Il a souligné la nécessité de renforcer le contrôle au niveau de l'opération électorale pou s'assurer du respect de la réglementation, en ce qui concerne le financement de la campagne électorale qui est limité par un plafond réglementaire.
D'après Riadh Jaidane, l'essentiel pour les partis politiques est le vote utile, c'est-à-dire le vote en leur faveur. Il a signalé qu'ils ne présentent pratiquement pas de programmes électoraux , ajoutant que les membres des listes que les partis politiques présentent sont, généralement, des membres parachutés, d'en haut, par les directions centrales de ces partis et ne représentent pas démocratiquement les Tunisiens en France, n'étant pas démocratiquement proposés sur place, par la base locale des partis.
Riadh Jaidan a indiqué que pour toutes ces défaillances démocratiques, ces colistiers et lui ont formé cette liste démocratique indépendante, dont les membres avaient été proposés par la base des Tunisiens en France, et fortement soutenue par les associations tunisiennes actives dans la circonscription de France Sud. Cette circonscription électorale compte plus de 350 mille Tunisiens des deux sexes et de toutes les catégories dont 105 mille électeurs, soit la moitié des Tunisiens vivant en France.
Les membres de la liste « Appel des Tunisiens de l'étranger », au nombre de cinq ( les trois signalés et deux autres, Mme Hajer Chmingui, juriste à Grenoble et Fethi Bousbih, ingénieur à Marseille), sont des militants associatifs notamment en matière des droits de l'homme, comme Lotfi Larrouche, dont le frère en France est conseiller régional sous la houlette du parti socialiste français, au pouvoir et il avait défrayé la chronique, en France, en 2012, suite à l'agression dont il fut victime, ainsi que son épouse française, en 2012, dans leur ville natale de Bizerte, de la part d'éléments salafistes.
Programme ciblé
Le président de la liste « Appel des Tunisiens en France » a indiqué que sa liste se présente, au contraire, avec un programme électoral ciblé qui défend les intérêts et les droits des Tunisiens en France, à l'instar de la révision des conventions tuniso-françaises relatives aux Tunisiens en France, devenues obsolètes et leur adaptation au contexte actuel, comme les dispositions en matière de retraite. Il a expliqué que le retraité tunisien en France perçoit sa pension de retraite complète, tant qu'il réside en France, mais elle est ramenée au cinquième de son montant lorsqu'il retourne en Tunisie.
Il a affirmé que les élus des Tunisiens en France à la prochaine chambre des députés peuvent faire beaucoup en leur faveur, en initiant des projets de lois qui servent les intérêts de la communauté tunisienne en France.
Dr Lotfi Larrouche a mis l'accent sur la contribution que pourraient apporter les Tunisiens en France, à l'impulsion de l'action de développement en Tunisie pourvu de leur assurer le cadre législatif adéquat, notant qu'il existe en France, 3000 enseignants et chercheurs universitaires tunisiens, 2000 architectes, 900 médecins, 150 avocats et 1500 hommes d'affaires. Il a indiqué que les Tunisiens en France procurent 1,3 milliard de dinars d'épargne, grâce à leurs transferts, soit 25% de l'épargne nationale tunisienne.
Situation pénible
Mme Ilhem Bouzouita a évoqué les nombreux problèmes que rencontre la femme tunisienne en France, toutes catégories confondues, qu'elle soit fraichement émigrée, au née en France, insistant sur l'isolement dont souffre la femme tunisienne et la nécessité d'œuvrer pour faciliter son intégration sociale et l'extraire de sa situation souvent pénible.
Elle a attiré l'attention, également, sur la situation dramatique de beaucoup de jeunes émigrés tunisiens en situation irrégulière, en France, sur le plan administratif, critiquant l'indifférence totale des autorités consulaires tunisiennes à leur égard.
Anis Kahlaoui, étudiant en France, président d'un comité de soutien estudiantin à la liste « Appel des Tunisiens de l'étranger », a évoqué les nombreux problèmes et les difficultés de toutes sortes que connaissent les étudiants tunisiens en France dont le nombre avoisine 28 mille étudiants, à l'instar du problème du logement qui a coûté, dernièrement, la vie à l'étudiant Afif Chebli, tué par son colocataire tunisien, étudiant comme lui, en Seine Saint Denis, pour lui extirper son argent.
Il a dénoncé l'instrumentalisation de la situation difficile des étudiants tunisiens en France, pour la plupart des grands partis politiques tunisiens, en lice aux prochaines élections législatives tunisiennes, en cherchant par divers moyens à acheter leur conscience.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.