Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Le nouveau Gouverneur de Sfax – Anis Oueslati – prête serment devant le Président de la République    La Poste Tunisienne première institution à l'échelle internationale certifiée « Masterpass QR » de MasterCard internationale    Tunisie – El Haouaria : Arrestation d'un individu ayant brûlé le drapeau national    Coupe arabe des clubs : Le Syrien Masoud Tufayelieh pour Al Nejmeh-Espérance ST    Que faire lors d'un vol retarde Brussels Airlines ?    Tunisie: Un patient se tue en se jetant du quatrième étage de l'hôpital de Jendouba    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    Mercato : Franck Ribéry rejoint la Fiorentina (Officiel)    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 801,4 MD à fin Juillet 2019    US Open : Malek Jaziri éliminé dès les qualifications    Avec STYLE SET FREE, Hyundai dévoile son approche centrée sur le client pour la mobilité future    Selma Elloumi entre rigueur industrielle et labour agricole    Mercato: Islam Slimani rejoint l'AS Monaco (Officiel)    Rentrée 2019 : Ooredoo lance le paiement des frais de scolarité du primaire par recharge téléphonique    René Trabelsi en visite inopinée dans des unités et restaurants touristiques    Nouvelle unité aérienne de la Garde nationale équipée de 3 hélicoptères dotés de technologies de pointe    Ligue 1 : un changement au programme de la première journée    Les Nuits du Musée de Sousse, 8e édition du 21 au 27 août 2019 (Programme)    Tunisie – Rentrée 2019/2020 :Liste des crèches et jardins d'enfants autorisés    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Tunisie- Yaacoubi appelle le ministère de l'éducation à publier les accords garantissant les droits des enseignants    Les diplomates portent le brassard rouge, pourquoi protestent-ils ?    Tarajji – EST : Youcef Belaïli reprend l'entraînement    Un bus de la SNT carbonisé à El Mourouj 3    En photos : Une rame de métro déraille à la station du Bardo    Nouvelle grève dans les bureaux de la poste    L'UGTT adresse 101 questions aux partis politiques et aux candidats à la Présidentielle    Ennaceur insiste auprès des présidents de l'ISIE et de la HAICA sur la neutralité de l'administration, l'intégrité et la transparence lors des élections    RECEPTION JEUDI 22 AOUT 2019 À 20H00 MEDIA CENTER DU THEÂTRE ROMAIN DE CARTHAGE    Malgré de meilleurs chiffres en économie, le Tunisien reste pessimiste    Festival Carthage 2019: Grand Gala de l'Opéra Italien, invité surprise de la 55e édition, le 23 août sur scène    801,4 MD de déficit pour la balance commerciale alimentaire à la fin juillet    Décès de l'ancien Mufti de la République Cheikh Mokhtar Sellami    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Tabarka Jazz Festival 2019: 19ème édition du 20 au 24 Août    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mais qu'a donc la Chine contre les acteurs africains ?
Publié dans Le Temps le 12 - 12 - 2015

Dans l'affiche chinoise du "Réveil de la Force", l'image de l'acteur anglo-nigérian John Boyega a été réduite alors que celui-ci tient un des rôles principaux.
Disney ne s'attendait sans doute pas à vivre une telle polémique depuis l'annonce ce 1er décembre de la date de sortie officielle de Star Wars VII en Chine : le 9 janvier 2016. L'occasion de dévoiler le poster promotionnel du septième volet de la saga. Surprise : l'image de John Boyega, qui joue pourtant l'un des rôles principaux, celui d'un soldat délaissant l'Empire galactique pour rejoindre les rebelles, a été réduite de plus de la moitié et reléguée à l'arrière-plan. L'acteur d'origine nigériane n'est pas le seul à avoir subi les frais du distributeur chinois. Au second plan, d'autres personnages ont disparu de l'affiche comme le cultissime Chewbacca (Peter Mayhew) ou l'extra-terrestre Maz Kanata interprétée par Lupita Nyong'o grâce à la technique de capture de mouvements numérique. Pour nombre de fans et d'internautes outrés, c'est bien une preuve de racisme teintée de calcul cynique : les producteurs chinois semblent craindre que les spectateurs, ne s'identifiant pas à un héros noir, boudent le film.
Une pratique
loin d'être isolée
D'autres distributeurs locaux ont eu auparavant recours à ces méthodes. Lors de la sortie en Italie de 12 Years a Slave, les affiches du film mettaient en valeur Brad Pitt et Michael Fassbender, qui ne jouaient que des rôles secondaires au détriment du comédien anglo-nigérian Chiwetel Ejiofor, personnage principal du film. Face au tollé provoqué, le studio américain Lionsgate avait exigé le remplacement de ces affiches. De même, l'année dernière, parmi les révélations issues des courriels piratés du studio Sony Pictures par des hackers, il apparaissait que l'origine ethnique des acteurs, tel que Denzel Washington dans The Equalizer, pouvait être problématique pour la rentabilité d'un film dans certains pays.
Une énième polémique autour du jeune acteur
John Boyega a déjà été la cible d'attaques lors de la sortie des premières images du film en 2014 et lors de la deuxième bande-annonce en octobre dernier. Des fans racistes ne semblaient pas supporter cette prééminence d'un acteur noir dans le nouvel opus, oubliant au passage les rôles d'acteurs afro-américains dans la saga comme James Earl Jones (voix de Dark Vador) et Billy Dee Williams (Lando Calrissian). Sur les neufs personnages principaux que compte leRéveil de la Force, un seul est noir et Lupita Nyong'o n'a qu'un second rôle, mais, sur Twitter, certains sont allés jusqu'à l'appel au boycott. Face à ces critiques, Boyega a simplement répondu sur Instagram : « Vous feriez mieux de vous y habituer. »
Un délit de faciès bien présent en Chine
Depuis des siècles, le teint clair apparaît comme un signe de statut social élevé, tandis que le soleil brunit la peau des travailleurs. Les poètes classiques chinois célébraient déjà la peau blanche parmi les critères de beauté. Cette fascination est toujours présente dans les magazines de mode au point que certaines utilisent des produits de beauté blanchissant. En 2009, la métisse sino-africaine originaire de Shanghai Lou Jing, candidate à l'émission Go Oriental Angel, a défrayé la chronique. Insultée par nombre d'internautes chinois, elle a sévèrement dénoncé leur racisme en arguant que la couleur de sa peau ne devrait pas être synonyme de stigmatisation. Malgré les relations économiques entre la Chine et l'Afrique, les préjugés restent tenaces à l'égard des immigrants africains soupçonnés de sentir fort, de commettre des délits, de transmettre des maladies et d'être pauvres alors même que beaucoup sont des hommes d'affaires.
L'empire du Milieu,
nouvel eldorado
de Star Wars
Disney voit les choses en grand pour promouvoir Star Wars en Chine, qui compte 30 000 multiplexes. D'abord, pas moins de 500 Stormtroopers, les soldats de l'Empire galactique, ont envahi en octobre les marches de la Grande Muraille pour le plus grand bonheur des fans. Ensuite a été annoncé cette semaine l'ambassadeur du film en Chine, la célèbre pop star Lu Han. Enfin, le Disneyland de Shanghai va inaugurer une attraction sur la saga. En effet, la Chine n'est pas familière de l'univers Star Wars, comme le reste du monde. Les Chinois ont été privés des premiers épisodes à leur sortie, seuls ceux entre 1999 et 2005 ont été diffusés dans les salles de cinéma. En juin dernier, le festival international du film de Shanghai a enfin été l'occasion de visionner l'intégrale de Star Wars, 38 ans après la sortie du premier volet en occident.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.