Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Le marginal n'est pas endoctriné par le système social dominant »
Publié dans Le Temps le 19 - 03 - 2016

Déchirements, angoisses, transes. Le sort se rit de tout. Chaos une pièce de théâtre où les sentiments convergent en réciprocité. Violemment... en une âpre beauté. Celle de renouer avec son être après un long tâtonnement. D'un texte de Hatem Tlili et sur une mise en scène de Meher Mohdhi, « chaos » sera présenté aujourd'hui au Rio. Meher Mohdhi nous en parle.
Chaos, ou encore « Trekin Illil ». Pourquoi avez-vous choisi ces titres à votre pièce de théâtre ?
En fait, j'ai essayé de mettre la lumière sur les ténèbres qui nous habitent, ces lieux qui échappent à notre regard mais qui pourtant sont-là. Et c'est ce qui fait d'ailleurs le chaos dans lequel nous plongeons et qui nous hante par moments.
Le texte parle d'un marginal ? Qui est-il ?
Le personnage protagoniste est X. En arabe on lui a donné comme nom la cinquième lettre de l'alphabet, « jim » une abréviation du mot réponse. Il s'agit d'un marginal qui a quitté le pays depuis 18 ans. Il y revient après avoir appris le décès de son ami pendant la révolution tunisienne. Il se retrouve en plein dedans dans une lutte contre les apôtres de l'ancien système et les nouveaux opportunistes. De cruelles déceptions l'attendent notamment quand il apprend qu'il est le père d'un handicapé. Il se renferme sur lui-même et se laisse emporté par une hantise destructrice qui l'amène jusqu'à la folie, qui n'est point une maladie mentale mais un état d'esprit qui fait qu'on préfère être en marge de la société plutôt que de vivre des désastres irréparables. « Jim » anticipe donc sur des questions profondes sur notre être qu'on ne s'est pas encore posées.
Les marginaux sont donc des personnes qui un jour ou l'autre ont découvert la Vérité ?
Personnellement, je ne cherche pas à savoir qui détient la Vérité. Je cherche plutôt à découvrir ces personnes loyales qui perçoivent la vie différemment, celles qui portent un regard fidèle, sincère et avéré sur le monde qui nous entoure. Je crois aussi que ce marginal peut dire les choses telles qu' elles sont. Il ne peut être instrumentalisé par le système social dominant.
La pièce est au final une forme de lutte contre l'oppression sociale ?
La pièce de théâtre est un travail artistique qui tente de brusquer le spectateur et dérange ceux qui se complaisent dans le confort de leurs certitudes. Le texte renoue avec cette nécessité de couper avec des souvenirs qui nous sapent le moral pour pouvoir aller de l'avant.
Parlez-nous de la conception sonore qui porte la griffe de Oussema Khrissi
La musique de scène qui accompagne la pièce s'habille parfaitement avec la scénographie et le texte pour venir entériner le tout par une touche artistique unique. La conception sonore est signée par l'ingénieur son Oussema Khrissi qui a fait preuve d'un grand professionnalisme pour mener à son terme le travail qui lui a été confié. Il a utilisé les techniques du cinéma pour compléter l'action scénique.
En quoi consiste votre rôle d'artiste ?
Dénoncer les vices sociaux. Il faut aussi se mettre à l'esprit qu'il ne faut pas adhérer aux idées conventionnelles et défendre des thèses parce qu'elles sont porteuses ou qu'elles vont dans le sens du vent dominant. Un artiste doit avoir sa propre lecture et vision de la société. Il doit également espérer et croire en un monde meilleur et porter ce rêve sur scène.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.