Manouba| Covid-19 : un cas confirmé à l'hôpital Razi    312 cas confirmés du Coronavirus en Tunisie dont 161 cas dans le Grand Tunis    DERNIERE MINUTE : 34 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Coronavirus : L'engagement et la mobilisation de CELLCOM GROUP contre le COVID-19    Sousse : Le délégué de Kondar en auto-isolement    Coronavirus – Zinédine Zidane : « Nous vivons un moment particulier »    Zaghouan : Décès d'une sexagénaire suspectée d'infection par le Coronavirus    UTAP : Annulation des autorisations pour le déplacement sur le marché    Programme d'Appui aux Médias en Tunisie (PAMT) Une moisson à la hauteur du labeur    Coronavirus : Le Club Africain défie le PSG, River Plate et le Zamalek    Mekki : La durée du confinement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année    La Banque africaine de développement place un emprunt obligataire social, « Combattre le COVID-19 », d'un montant record de 3 milliards de dollars    Tunisie – Appel à la fermeture de l'aéroport de Tozeur    Tunisie – Retrait des licences de 50 commerçants d'alimentation générale en gros    La propagation de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes : bilan actualisé par pays    Samir Gharbi: Lettre ouverte à M. le Président de la République    Coronavirus – Formule 1 : le patron de Ferrari envisage une fin de saison en janvier 2021    Coronavirus: Al Ahly d'Egypte autorise Ali Maaloul à rentrer en Tunisie    Coronavirus : l'Italie franchit le cap des 10 000 morts    Libye: Un général de l'armée de Haftar tué lors de combats près de Misrata    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 mars à 11H00    Tunisie – Union européenne : Amalgame délibéré autour du « don de 250 millions d'euros »    Kasserine : saisie de quantités importantes de farine et d'huile végétale    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Espagne : 838 morts les dernière 24 heures    L'ancien Président algérien est toujours en vie : la fausse rumeur lancée sur Twitter a enflammé la toile    L'Instance nationale de lutte contre la corruption s'en va en guerre contre les spéculateurs    Bilan des cas confirmés dans chaque gouvernorat de la Tunisie : La Capitale enregistre à elle seule 69 cas    Coronavirus: un bébé succombe aux Etats-Unis    Tunisie – Comment les décisions irréfléchies mettent en péril la vie du citoyen    En vidéo : Quand la Tunisie vole haut, très haut    Vers la reconduction de Chikhaoui et Methnani    Quatre guerres à la fois    L'épidémie de Covid-19 rebat beaucoup de cartes    Quand la classe politique fait le lit du Corona !    Du côté du prétoire    Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs    Nous ne serons pas dépassés…    Une marionnette de 9 mètres, manipulée par 20 personnes !    Le défenseur algérien Ben Ayada proche de l'EST    Ridha Charfeddine n'a aucune connaissance du football. Il est temps qu'il parte!    Coronavirus – Décaissement immédiat de l'Union Européenne au profit de la Tunisie d'un don 250 millions d'Euros    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    Comment oublier Uderzo, Goscinny et leurs héros?    Du drame cinématographique à l'humour théâtral    Quand les Chinois sauvent la planète Terre    Le Festival Gabès Cinéma Fen 2020 aura bien lieu du 3 au 11 avril…Online!    Hommage à… Manu Dibango, terrassé par le Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Candidature au poste de premier ministre : Les discussions se poursuivent entre partis politiques et blocs parlementaires
Publié dans L'expert le 16 - 01 - 2020

Les différents groupes parlementaires ont indiqué mercredi que les discussions intergroupes se poursuivent dans le but d'arriver à un accord sur une personnalité consensuelle pour briguer la primature.
Le nom du candidat sera présenté ultérieurement au président de la République qui le chargera de la fonction de chef du gouvernement désigné.
Dans leurs déclarations aux médias en marge de la plénière tenue mercredi au palais du Bardo, les représentants des groupes parlementaires ont convenu des qualités que devraient avoir le futur chef du gouvernement, à savoir l'intégrité, la compétence et la capacité à former un cabinet ministériel apte à diriger le pays.
A cet effet Fathi Ayadi (mouvement Ennahdha) a déclaré que la reprise des discussions pour la formation du gouvernement constitue une nouvelle occasion pour les partis politiques de se réunir autour d'une personnalité capable de diriger le prochain gouvernement et de répondre aux attentes des Tunisiens.
Il a souligné l'importance des concertations entre les parties politiques pour former un gouvernement politique capable de mener des réformes et de prendre des décisions justes.
Ayadi a précisé que le bureau exécutif d'Ennahdha devait se réunir, mercredi après-midi, pour examiner toutes les options et trancher quant au choix de la personnalité à même de briguer la primature. Il a par ailleurs mis l'accent sur l'importance de s'accorder sur les critères et les qualités qui doivent prévaloir dans le prochain gouvernement qui doit, impérativement, bénéficier d'un large soutien politique.
« La personnalité qui sera proposée au président de la République pour la primature doit être une personnalité éminemment politique capable de fédérer et d'orienter positivement l'opinion publique, autrement dit, de laisser une bonne impression auprès des Tunisiens « , a assuré de son côté Mabrouk Korchid du bloc Tahya Tounès.
Korchid a fait savoir que sa formation politique va proposer, en concertation, avec les autres parties, sans exclusion aucune, la personnalité la plus apte pour la primature, indiquant à ce propos l'existence d'une coordination directe avec les partis le mouvement Echaâb, le Courant démocrate, » Au cœur de la Tunisie » et le bloc Al Mostakbal à ce sujet.
Pour sa part Khaled Krichi (mouvement Echaâb) a affirmé que son parti est dans la dernière phase des discussions pour convenir d'un accord sur la personnalité ou les personnalités qui seront proposées au plus tard jeudi au président de la République.
« Les concertations progressent avec certaines parties au sein du bloc démocratique et avec le Courant démocrate, sans compter les partis politiques tels que Tahya Tounès, Ennahdha et la Coalition Al Karama », a indiqué Krichi.
Le député du mouvement Echaâb a expliqué la désapprobation du gouvernement Jemli par l'absence d'un programme à dominante sociale clair, soulignant que le prochain chef du gouvernement devrait être compétent, intègre, n'ayant fait l'objet d'aucune suspicion de corruption, de terrorisme, ou encore de normalisation avec l'ennemi sioniste.
Le représentant du parti Qalb Tounès Hatem Mliki a relevé que, comme le stipule la Constitution, les concertations entre le président de la République, les blocs parlementaires et les partis politiques sont nécessaires pour désigner la personnalité que le président de la République jugera la plus apte à diriger le pays lors de la prochaine période.
Il a précisé que son parti a pris l'initiative de mener des discussions avec les différents partis sans exception pour trouver un accord sur la personnalité qui sera présentée à Kais Saied avant la date butoir du jeudi 16 janvier 2020.
Le député du Courant démocrate, Hichem Ajbouni, a indiqué que le conseil national tenu mardi a décidé de charger le bureau politique de discuter avec les partis avec qui il a mené des concertations durant la formation du gouvernement Jemli, à savoir ; le mouvement Echaâb, Tahya Tounès, Ennahdha et autres partis si nécessaire pour s'accorder sur une personnalité destinée à la primature.
Ajbouni a exprimé son souhait de trouver une personnalité consensuelle entre les partis pour assurer au prochain gouvernement le plus large soutien politique.
Mondher Ben Attia (Coalition Al Karama) a déclaré que son parti a choisi 5 personnalités, dont 3 seront proposées au président de la République.
« Les critères adoptés par la coalition dans le choix des personnalités concernent la compétence, l'intégrité et la non implication dans des affaires de corruption », a affirmé Ben Attia.
Il a précisé que certains noms proposés par sa coalition bénéficient du soutien d'autres partis politiques.
La présidente du Parti Destourien Libre, Abir Moussi, a relevé que son parti a déjà fait part de sa position et a invité les autres forces politiques qui ont voté contre le gouvernement Jemli, à se concerter autour d'un gouvernement sans les « frères musulmans » (en référence au mouvement Ennahdha).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.