HUAWEI WATCH FIT pour tous    COVID-19 Sousse, situation au 28 Novembre: 75 nouveaux cas et 2 nouveaux décès    Habib Touhami : C'est déjà demain    Tunisie – Et pendant ce temps... Le pays part en miettes !    Tunisie | Covid-19 : 1210 nouveaux cas de contamination et 762 cas de guérison recensés    Par Maher Ben Ghachem : L'olivier dans la neige    Tunisair : Les revenus du transport en baisse de 67%    " La montée en puissance de l'épidémie en septembre a mis à nu de graves limites d'organisation et de préparation (Médecin expert en santé publique)    En vidéo : Dhafer L'Abidine très bien entouré pour son anniversaire    ARP | « Le budget de l'Etat pour 2021 n'a pas rendu justice aux catégories vulnérables dans le pays »    Bundesliga : Ellyes Skhiri offre à son équipe la victoire contre Borussia Dortmund    Mechichi au parlement : Il est temps de travailler sur un programme ambitieux rassembleur qui place le citoyen au cœur de l'opération de développement    Tunisie | Les députés appellent au dialogue pour une issue de la crise    Tabboubi : « Il n'y a aucune tentative visant à entraver la publication de la convention cadre des journalistes tunisiens »    La solution SAP signature Management est désormais certifiée par Al Barid Bank Esign et l'ANCE    « Ok » pour le principe... mais à sa manière !    La libre expression dans tous ses états    C'était le temps des fables    Hichem Mechichi : « Le gouvernement ne cédera pas au chantage et confrontera la violence par la force de la loi »    Hichem Mechichi : Le PLF2021 constitue un nouveau système de gouvernance    Vidéo : Mohamed Ammar : "Le discours de Mechichi n'a aucun rapport avec le projet de loi de Finances"    Slaheddine Ferchiou, président de la Chambre nationale des importateurs et commerçants en gros de viandes à La Presse : «Le secteur des viandes rouges est loin d'être optimisé»    Projet de Loi de Finances complémentaire 2020 : Une crise financière qui requiert plus qu'un simple consensus    Ligue des champions : Le CS Sfaxien pour bien débuter    Abderrahmane Hedhili, président du Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) à La Presse : «Un cumul de mauvais choix économiques et sociaux»    Hommage à la stylisticienne, poète et cavalière, Laurence Bougault : Mourir à l'insu de ses rêves    Institut National du Patrimoine (INP) | Découvertes archéologiques : Terre et mer dévoilent leurs secrets    Foot – Ligue des champions – 5e journée : le programme    Météo : Temps passagèrement nuageux avec pluies éparses et localement orageuses    «La Tunisie est un exemple de pays investissant efficacement dans le tourisme» (Zurab Pololikashvili)    Tunisie [Vidéo]: En direct de Gafsa, bousculades pour acquérir une bouteille de gaz    Un avenir peu rassurant    Volleyball | Staffs techniques des clubs : L'état des lieux...    L'Espérance prête pour la saison 2020-2021 : Renforts tous azimuts    Tunisie : Hausse du nombre des décès à Sidi Bouzid    3e réunion annuelle du Comité de direction du programme "IDEMA 2020"    Saïed reçoit le président de la CSDHLF    Abiy ordonne l'offensive finale contre les autorités du Tigré    Téhéran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert    Le ''dernier souhait'' formulé par Maradona dans son testament ''étonne'' ses proches    Festival Intercal: Une édition Spéciale en ligne proposée par l'IFT et Echos Electrik (Programme)    La poésie en questions | Une vocation à l'épreuve de l'islam I    Le long métrage tunisien "Le Disqualifié" de Hamza Ouni remporte la mention spéciale du jury du BIAFF Doc    Damas dénonce encore une fois des frappes israéliennes    [TRIBUNE] Deux siècles après, Haïti redevient le plus peuplé de la Caraïbe    Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision    Plus de la moitié des Tunisiens ayant obtenu la nationalité italienne ont rejoint la France    Times: L'ère de Poutine touche à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Interview Express Doyen Jean-François POLI, universitaire, membre du conseil scientifique de l'Observatoire d'études géopolitique
Publié dans L'expert le 12 - 09 - 2020

D'après vous, où en sont les discussions entre les différentes parties belligérantes ? Y a-t-il eu des avancées ? Quel est le rôle du Maroc et la Tunisie ?

Les discussions entre les deux principales parties de la crise libyenne ont progressé. Il est déjà remarquable que diplomatie marocaine ait pu réunir autour d'une même tables, à Bouznika du 6 au 10 septembre, des responsables des deux camps, le Haut Conseil d'Etat de Libye (Tripoli) et le parlement de Tobrouk. Une dynamique positive s'est enclenchée à Bouznika, dans la ligne de l'accord de Shkirat de 2015 et sous l'égide des Nations-Unies qui ont d'ailleurs salué la tenue de cette réunion, comme l'union africaine, l'Union européenne, la France, les Etats-Unis ou la Turquie. L'enjeu est de fonder un Etat fort dans l'intérêt des Libyens et de toute la région car le monde a besoin d'un Etat stable en Libye. Cela rend encore plus incompréhensible le silence d'une partie de la presse française!
Les avancées sont pourtant considérables. Les délégations du Haut Conseil d'Etat libyen et du parlement de Tobrouk ont annoncé qu'elles sont parvenues à un accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté. Les deux parties ont également convenu de poursuivre ce dialogue et de reprendre ces réunions durant la dernière semaine de ce mois afin d'achever les mesures permettant l'application et l'activation de cet accord.
Le Maroc et la Tunisie ont eu la sagesse de rester neutre de façon à aider à trouver une solution à la crise libyenne. A la différence de certains autres ces deux pays ont une position sage et responsable car ils n'ont jamais mis de l'huile sur le feu. Ils peuvent donc contribuer à faire avancer un processus de négociation. Le Maroc joue un rôle essentiel, ce qui confirme, si besoin était, qu'il est un acteur incontournable d'un point de vue géopolitique. Le ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, a rappelé que son pays fait montre de « dynamisme pour un règlement consensuel ». L'action diplomatique du Maroc est intense et s'inscrit dans la durée, ce qui fait que les dossiers sont suivis sur un temps long propice aux règlements des conflits dans des situations d'extrêmes tensions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.