La Libye enquête sur des cas d'exploitation de migrants    Démission du directeur régional de la santé de Sfax, Imed Maâloul    Officiel - Le prix de la pomme de terre sera à la baisse dans les prochains jours    Arrestation d'un groupe de personnes responsables de la rumeur de la mort de Béji Caïd Essebsi    Quinze morts dans une bousculade pour une aide alimentaire au Maroc    Un joueur du CS Hergla, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel    La police met fin à la cavale de 18 fugitifs recherchés par la justice à Nabeul    Enterrement du Feu Azzedine Alaïa lundi à Sidi Bou Saïd    Arrestation de cinq Syriens à Kasserine pour tentative d'infiltration en territoire tunisien    Success Story- Fromagerie Elathar, une leçon de détermination féminine !    La 2ème édition de la semaine de la cuisine italienne en Tunisie du 20 au 26 novembre    Un emploi pour l'épouse du délégué de Matmata et des habitations pour les victimes des inondations    Arrestation de Shyma pour un clip vu comme « une leçon de dépravation aux jeunes »    Le ministre du Commerce en visite d'inspection à Lafayette    Karim Helali : Le jeune gréviste de la faim a refusé une offre de France Telecom    Célébration de la fête du Mouled le 1er décembre 2017    Arrestation d'un trafiquant d'or libyen    La ministre de la Culture rend hommage au célèbre Ezzeddine Alaïa    L'agence de notation Fitch Ratings prévoit une accélération de la croissance en Tunisie    Imed Hammami, à la Santé et Slim Feriani à l'Industrie    Azzedine Alaïa n'est plus    Décès de Azzedine Alaïa    Zied Laâdhari rencontre le représentant de la Banque Mondiale en Tunisie    Face à la flambée, Mabrouk Korchid inspecte le marché municipal de Siliana    Naoufel Ouertani victime d'un accident de la route    Khemaies Jhinaoui reçoit un envoyé spécial du ministre iranien des Affaires étrangères    Je suis arabe, mais je me soigne    La terre a tremblé à Mahdia    La Suède élimine l'Italie    L'univers Disney débarque à Tunis les 24, 25 et 26 novembre    Cristiano Ronaldo papa pour la quatrième fois    Youssef Chahed à Al Ahram : BCE a adressé une lettre orale à Abdelfattah Al Sissi    Une minute de silence au stade de Radès en hommage à Dhia Maâlaoui    Ooredoo, Sponsor officiel de l'équipe nationale de football    Hend Chaouch sur le podium du Rally El Chott    Slim Riahi démissionne définitivement du Club Africain    Tunisie- Ligue 1: calendrier de la 1ère journée des play-off    Météo: Prévisions pour dimanche 26 février 2017    USA : New Orleans : Un camion fou fonce dans la foule : 28 victimes    154 parlementaires demandent à François Hollande de reconnaître l'Etat de Palestine    Tunisie – Remaniement ministériel : Réaction incendiaire de Sami Taheri    Tunisie – URGENT : Remaniement ministériel plein de surprises et de signes qui ne trompent guère    Arrestation de 12 Africains tentant d'entrer illégalement en Libye à partir de Ras Jedir    La plus jeune américaine à avoir achevé le tour du monde recommande de visiter la Tunisie    Tunisie – Météo : Baisse sensible des températures avec pluies et orges isolés    Daesh bomb attack kills 35 in Syria's Al-Bab    Ouverture de deux nouvelles lignes aériennes de Tunisair vers Constantine et Conakry    Retour sur la grande polémique créée à propos de la pièce théâtrale « Fausse Couche », le TNT réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artisanat tunisien:
Publié dans Tunisie news le 25 - 09 - 2009

L'artisanat est une technique de production manuelle en petite quantité. L'artisan est une personne qui fait un travail manuel, qui exerce une technique traditionnelle pour son propre compte aidé souvent par sa famille et d'apprentis. L'artisan peut aussi être une personne à laquelle le droit octroie, indépendamment des techniques utilisées, le statut d'artisan (ex.: un couturier peut être un artisan).
Si dans la plupart des pays développés, le travail artisanal est en voie de disparition et remplacé par les entreprises industrielles, on constate qu'en Tunisie, ce métier est en plein développement. Boulanger, coiffeur, tailleur, bijoutier, tapissier, peintre en bâtiment… sont des artisans. La liste des métiers de l'artisanat tunisien est impossible à énumérer dans sa totalité. Par ailleurs, en dépit des mesures avant-gardistes du gouvernement visant à encourager la commercialisation de ces produits et aider, entre autres, les artisans à pérenniser certains métiers en voie d'extinction, le secteur souffre encore de différents handicaps.
Les artisans tunisiens rencontrent plusieurs problèmes dans l'écoulement de leurs produits. D'un côté, le coût des matières premières est assez élevé, ce qui entraîne déjà une importante sélection au niveau de la clientèle. Sans compter le fait que pour avoir "le droit" de louer un stand, il faut être prêt à affronter aussi d'autres types de dépenses difficilement quantifiables.
D'un autre côté, les artisans n'ont pas accès au marché le plus rentable celui des exportations directes. Pour le moment, ils participent à des expositions-ventes organisées par des associations mais dont la périodicité est irrégulière, ce qui, de toute façon, les empêche de réunir les fonds nécessaires pour faire vraiment décoller leur entreprise.
Par ailleurs, il leur est difficile d'accéder à un crédit bancaire. Le coût de l'argent est bien trop élevé et la rentabilité du travail bien trop réduite pour que l'artisan puisse affronter le risque de prendre des crédits pour des investissements lourds (surface de vente, opérations de marketing, voyages à l'étranger, etc.). Par ailleurs il leur serait difficile de fournir des garanties.
L'Absence de compétences en matière de gestion d'entreprise est aussi un problème à résoudre pour les artisans qui démarrent généralement une activité de type artistique sur fonds propres. Pour tous les autres points relatifs au fonctionnement de l'entreprise, ils essaient de se débrouiller seuls. Il est cependant évident qu'un appui qualifié en matière de marketing et de gestion pourrait contribuer à résoudre un certain nombre de problèmes.
Face à tous ces aléas, on se demande s'ils n'ont pas pensé à s'organiser avec d'autres artisans qui rencontrent les mêmes difficultés, sous forme de coopérative.
Par ailleurs, ces artisans font preuve d'une volonté farouche de résister et de continuer, et ce parce qu'ils sont passionnés par leur travail, qui est leur seul moyen de subsistance.
Sachant que 80% des problèmes rencontrés par les artisans tunisiens, sont essentiellement liés à l'accès au crédit et à la commercialisation. Il est vraisemblable que la rencontre et les échanges les professionnels, des expériences de financement alternatif, entre tous pourraient contribuer à faire avancer la recherche de solutions, que ce soit au niveau local ou national.
La formation des artisans est en outre à encourager afin de pouvoir maîtriser les nouvelles techniques touchant l'artisanat et aussi pour adapter la gestion de leur petite entreprise aux évolutions de l'environnement économique, juridique et social. Un développement de la stratégie commerciale est aussi indispensable à leur survie.
Il est nécessaire de former les artisans pour qu'ils soient compétitifs face à la concurrence. Par conséquent, on doit encourager les programmes de formation pour le développement du monde de l'artisanat.
Cette formation permet aux artisans de participer au commerce équitable et de bénéficier des avantages qui en découlent. Ce programme fournit aux artisans un accompagnement technique couvrant l'ensemble du cycle de production. A la fin de la formation, les artisans en sortent revigorés sur le plan professionnel tout en gardant l'esprit de créativité. Cette formation vise aussi le long terme, car elle aide les artisans à proposer des prix étudiés sauvegardant, ainsi, leurs intérêts financiers.
Il y a lieu, aussi, de promouvoir les produits artisanaux dans le secteur touristique. Ce secteur peut favoriser leur écoulement et leur commercialisation. Petits jouets et objets décoratifs, objets utilitaires sont autant de petits souvenirs pour tous les touristes qui viennent visiter notre pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.