Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles...jamais la guerre !    Coronavirus-compagnies aériennes : Une chute de 60% du nombre des passagers en 2020    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU approuve la nomination du Slovaque Jan Kubis comme Envoyé spécial    Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable (+0,09%)    TOURISME TUNISIEN POST-COVID-19: Les priorités pour retrouver le dynamisme habituel    Retour au calme à Siliana après des émeutes nocturnes    Météo: Temps froid et pluies sur la plupart des régions    TOURISME CULTUREL: Pour un guide des musées et des galeries d'art    A l'échéance, Les fonds Ben Ali en Suisse seront restitués à Leila Trabelsi et sa famille    Haltérophilie | en vue des championnats d'Afrique et des J.O. de Tokyo: 17 haltérophiles en stage à Nabeul    News: Rafia absent 20 jours    EST — Staff technique: Confiance renouvelée en Chaâbani !    MEMOIRE    DECES ET FARK: JAMILA STAMBOULI    Tunisie: Levée du sit-in du bloc Démocrate    Tunisie: Les conducteurs de taxis à Sfax appelés à ne transporter que ceux ayant une autorisation de se déplacer    MISE A NIVEAU INDUSTRIELLE: Des concepts qui refont surface    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Quatre Films de Selim Gribaâ pour célébrer le 14 janvier 2011: «Confinés, mais libres»    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Polémique de partage de données : WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Confinement : le Théâtre de l'Opéra annonce quatre spectacles virtuels nocturnes    Algérie - Maroc (24 – 23)    Pour quand la fin de l'hémorragie ?    Une révolution qui reste à faire en Tunisie !    La double peine des habitants de la Bande de Gaza    Guterres tente de nommer un émissaire    La justice se prononce sur l'appel posthume du seul condamné    La Tunisie est-elle proche du seuil de l'immunité collective ?    Lenteur de livraison des vaccins    Un remaniement, pour faire quoi ?    Tunisair: Avis aux passagers à destination de la France    «Libérez ma Patrie» !    « La Révolution n'a nullement impacté les causes mais elle a produit voire amplifié l'état de délabrement de l'économique, du social et surtout du politique du pays »    Ghannouchi « proclame » l'innocence de Nabil Karoui !    A quoi il joue?    Le destin foudroyé de l'Octobre musical    Ken Loach, Stanley Kubrick, Hassen Ferhani et Nacer Khémir...    ATTT : Les nouvelles dates de contrôle technique des véhicules    Abdessalem Younsi : "Je suis toujours le président du Club Africain"    Football : Programme TV de ce vendredi 15 janvier 2021    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    L'inscription du couscous et de la pêche à la charfiya sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco célébrée à la Cité de la culture    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Piratage :
Publié dans L'expert le 16 - 11 - 2009

Plusieurs centaines de milliers de comptes exploitant une console piratée ont été purement et simplement fermés par l'éditeur.
Microsoft ne rigole plus. Constatant l'importance du nombre de jeux piratés utilisés sur son service en ligne Xbox Live, la firme a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Ainsi, plusieurs centaines de milliers de comptes (600 000 à 1 million selon les estimations) associés à une machine modifiée ont été fermés. Selon Information Week, Microsoft aurait profité de la sortie du très attendu Call of Duty Modern Warfare 2 pour procéder à son grand coup de balai.
En effet, ce jeu s'est très vite retrouvé sur les réseaux d'échanges, permettant de jouer en ligne sans verser le moindre centime. Activision, son éditeur, aurait alors alerté Microsoft qui a ensuite traqué les comptes Xbox Live utilisés pour jouer avec la version pirate du jeu.
Google Chrome OS dévoilé la semaine prochaine?

C'est ce qu'affirme TechCrunch. Le système de Google ne devrait cependant qu'être à un stade précoce de son développement...
Eric Schmidt avait promis une disponibilité pour les développeurs avant la fin de l'année. Google semble se tenir à ce calendrier, avec, selon TechCrunch, un lancement de Chrome OS attendu la semaine prochaine.

Chrome OS, c'est ce système d'exploitation réduit au minimum: un noyau Linux pour le plus bas niveau, un environnement graphique mis au point par Google, et le navigateur Chrome comme centre névralgique. Jusqu'à quel point Google décentralisera son système? Ne verra-t-on que des applications web ou en gérera-t-il certaines en natif (installées en local)? Pour l'instant, personne ne sait rien.
La Nasa a vu de l'eau sur la Lune
Des traces d'eau ont finalement été vues dans l'analyse du bombardement du cratère Cabeus, au pole sud de la Lune. Cette information donnée hier soir par la Nasa relance toutes les spéculations sur la possibilité d'utiliser cette eau pour des astronautes. Elle tombe plutôt bien - trop bien ? - alors que le programme lunaire de la Nasa est sur la sellette.

Le bombardement lunaire, effectué le 9 octobre dernier, avait laissé les spectateurs sur leur faim. Malgré la réussite technique - l'étage de fusée et la sonde LCROSS avaient parfaitement fait leur boulot - les scientifiques n'avaient pu faire de science "en direct". Pire, malgré l'armada de télescopes spatiaux et terrestres mobilisés pour observer le bombardement, presque rien n'avait été vu, à part un vague signal thermique. Alors que la Nasa avait annoncé un "panache" spectaculaire de matériaux éjectés.
Plus de quatre semaines d'analyse des données enregistrées par la sonde lors de ses dernières minutes de vie, avant qu'elle s'écrase elle aussi sur le cratère ont donc été nécessaires pour apporter une réponse positive à la question : "Y a t-il de la glace, probablement des débris de comètes, au fond des cratères lunaires qui sont en permanence dans l'obscurité ?"


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.