Sahbi Baccar invite Makrem Lagguem pour l'humilier !    Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation à six mois de prison    Sfax: En dépit de la grève des médecins, ce centre de vaccination n'a pas fermé ses portes (Vidéo)    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    Korchid : ''L'une des erreurs de Kais Saied...c'est Nadia Akacha''    CAN 2021 – EN : deux nouveaux cas Covid !!    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 25 Janvier 2022 à 11H00    Tunisie – Burkina Faso : Tunisair suspend ses vols en provenance et vers Burkina Faso    Titre    "Mes mots pour le dire", nouveau concours vidéo francophone international    Al-Koweit : Khenissi réussit un triplé    STA en bourse : visa du CMF obtenu, souscriptions à partir du 21 février 2022 au prix de 17 D l'action    CONDOLEANCES : Jamel ACHOUR    Un délinquant poignarde trois personnes à la station Intilaka : Grosse frayeur à bord d'un métro de la Transtu    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    teste    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Mekki : Saied s'est opposé au placement en résidence surveillée de Ghannouchi    Covid-19 | Béja : Un taux de positivité de plus de 41%    Tunisie-coronavirus : Plus de six millions de personnes entièrement vaccinées    Ce que pense un ancien ambassadeur des USA de la démission de Nadia Akacha    Pourquoi? | Avec de la volonté    Des entreprises américaines souhaitent investir en Tunisie, assure Donald Blome    Hatem Mliki: Ce qu'a fait Saied, ''c'est la honte''    Tozeur : Bientôt une zone irriguée à El Hamma de Djerid    La Banque mondiale s'attend à un ralentissement de l'économie tunisienne    CAN 2022 – Maroc vs Malawi : Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder le match en direct ?    La censure des commentaires a frappé aussi le ministère des Sports !!    La date de remise des échantillons de l'édition 2022 du prix de meilleure huile d'olive reportée au 30 janvier    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Watford : l'entraîneur Claudio Ranieri limogé    Abid Briki: Nous soutenons les mesures prises par Saied    Assurances | M.A.E : Une première !    Matériel informatique et télétravail : Comment réduire la consommation d'énergie ?    Risques mondiaux : Les inquiétudes pour l'avenir persistent    Contrepoint | Le mal et l'issue...    BNA Bank : Performances records et dynamique de croissance confirmée    Coronavirus: 4 décès et 2834 nouvelles contaminations, Bilan du 23 janvier 2022    Météo: Nuages passagers et températures en baisse, ce mardi    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Pièce "Hend, le prince de Djerjer" d'IZA LOU mise en scène par Jean-Luc Garcia à EL TEATRO Tunis    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    « Art Expo » à la galerie « Musk & Amber » : Action commune    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Monde : Le président arménien annonce sa démission    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie – Pourquoi les accusations contre Frikha affolent-elles tant Ennahdha ?
Publié dans Tunisie Numérique le 06 - 01 - 2017

Mohamed Frikha, député à l'ARP, du bloc Ennahdha, ancien entrepreneur en informatique, qui s'était converti en transporteur aérien, en créant, il y a quelques années, la compagnie aérienne « Syphax Airlines », s'est retrouvé, depuis quelques jours, sous le feu croisé d'accusations de la part de personnalités nationales, qui prétendent qu'il aurait participé au transfert de jihadistes tunisiens vers les zones de combat au moyen orient, à travers des vols assurés par sa compagnie vers la Turquie, et de là, ils auraient transité vers la Syrie. Certains de ses détracteurs étant allés au point de prétendre qu'il y aurait une instruction en cours en rapport avec ce dossier de transfert de terroristes, dans les tribunaux d'un pays européen.
Mohamed Frikha qui est loin d'être un enfant qui a besoin d'être soutenu et défendu, n'a pas tardé pour réagir à ces accusations, en les réfutant en bloc et en menaçant de recourir à la justice pour faire cesser ce qu'il décrit comme une campagne de dénigrement qui le visait.
Tout cela aurait pu s'arrêter là, sans soulever plus de polémique, si ce n'était l'intervention d'Ennahdha, qui a volé au secours de son député, en publiant un communiqué assez brutal, signé par le Cheikh Rached Ghannouchi en personne. Un communiqué dans lequel Le Cheikh dément, et condamne, toutes les allégations mensongères qui ont ciblé son député, et promet de poursuivre en justice tous ceux qui avaient osé l'accuser.
Une prise de position qui ne manque pas de soulever, elle aussi, multitude de questions, quant aux motivations d'une réaction d'une telle brutalité, et comportant de telles menaces. Cette réaction étant, à priori, inutile et disproportionnée, eu égard que Frikha, comme nous l'avions souligné était majeur et vacciné, et pouvait, de ce fait, se défendre tout seul, comme un grand. D'autant plus qu'on parle là, à ce que l'on sache, d'une compagnie aérienne, et non point, d'un taxi collectif ni d'un transporteur clandestin ou d'un avion de brousse. Et, comme toute compagnie aérienne qui se respecte, Syphax Airlines, la compagnie de Frikha, doit disposer de toutes ses archives, des souches des billets, des listes de ses passagers, de tous les plans de vols de ses appareils... de tout ce qu'il faut pour démentir, le cas échéant, les accusations dont elle fait l'objet.
Donc, pourquoi tout cet affolement de la part d'Ennahdha ? Pourquoi a-t-il fallu que le Cheikh, en personne, monte au créneau pour prendre la défense de Mohamed Frikha ? Pourquoi s'est-il, à ce point, emporté, pour en arriver à menacer les détracteurs de son protégé de poursuites judiciaires, chose qu'il n'avait jamais faite, auparavant, devant le déluge d'accusations qui avaient ciblé son mouvement, de toutes parts ? Et puis, est ce qu'Ennahdha ou le Cheikh, sont à ce point, certains des faits et gestes de Mohamed Frikha, pour être sûrs de son innocence, et pour réagir de cette façon ? Sont-ils dans le secret de toutes les opérations et de tous les vols de Syphax Airlines, pour monter sur leurs chevaux de cette manière ?
Pourquoi Ennahdha a-t-elle tenu à manifester, d'une telle manière, son soutien à Frikha, sachant que, d'après certains, il y aurait un dossier d'instruction judiciaire contre sa compagnie Syphax Airlines ? De quoi ont-ils peur ? Ils devraient, plutôt, se soucier des retombées d'une éventuelle ingérence dans une affaire pénale en cours d'instruction, au cas où. Une affaire dont ils doivent, en théorie, ignorer tous les détails. Ou, du moins, ils sont supposés, ne pas être au curant de tout ce qui a trait à cette compagnie. Ce n'étaient, tout de même, pas eux qui la géraient, à ce que l'on sache ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.