Bundesliga : Didier Deschamps critique le huis-clos    Hong Kong tente de rassurer les investisseurs étrangers    Six quartiers de Bagdad reconfinés    Dahmen, Ben Hassen et Dagdoug rempilent jusqu'au 30 juin 2023    Bac 2020… Limite de 12 élèves par salle    La Tunisie et la France sur la même longueur d'onde au sujet de la Libye    Création sous peu d'une agence de gestion des biens confisqués    Actes criminels ou accidents ?    Dix personnalités et la relance culturelle    Le long parcours d'un auteur prolifique    "je ne suis pas d'ici, pas d'ailleurs non plus… »    ICheck.tn pour virer les fake news    Tunisie [vidéo] : Les agriculteurs à Jendouba protestent    Des manifestants bloquent le train de phosphate à Menzel Bouzaiane    Les hommes sont plus créatifs que les femmes, selon Samir Agrebi    Tunisie Telecom dévoile les gagnants du "Grand Jeu Marbou7a"    ESET découvre l'utilisation de Gmail comme C&C par le groupe de cyberespionnage Turla (également appelé Snake)    Les marques Tunisiennes de produits laitiers et les médias sociaux : Délice numéro 1 sur le Web en Avril 2020    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 27 mai à 11H00    Tunisie: Elyès Fakhfekh réitère son hommage aux acquis de la lutte contre le Covid-19 dans le pays    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Kaspersky milite pour mettre fin aux cyberattaques contre les organismes de santé    Allocution de Kais Saied dans un paysage politique complexe et fragmenté Des vœux, des messages et des lignes rouges !    Accident mortel à Jendouba    Le CSS s'apprête à reprendre : Ce sera le 4 juin…    EST | Nouveaux règlements du quota des joueurs Nord-africains : Le syndrome algérien !    A cause de l'alcool, Mekki n'est pas allé à Kairouan    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Les Showrooms d'Economic Auto de nouveau ouverts jusqu'à 17h    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Francesca Bellino, journaliste et romancière, à La Presse : «Inventer de nouveaux espaces où la diversité peut coexister»    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    CAB | Infrastructure sportive : Ça grogne !    Etoile du Sahel : la date de reprise des entraînements fixée    Le conflit israélo-palestinien est-il condamné à s'éterniser ?    CONDOLEANCES : Med Moncef ZBOUNA    MEMOIRE : Mama Sia Hadjja Aroussia SOULA LIMAM    La Banque Zitouna recrute plusieurs profils    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Tunisie: Le principe de la prise en charge du coût de l'hébergement par les personnes mises en quarantaine,retenu    Tunisie – Environnement: Amélioration de la qualité de l'air de 40%    Pour L'UGTT, il faut en finir avec la précarité    Football : Le technicien tunisien Nabil Kouki donnerait la priorité à l'ES Sétif    Tunisie – Météo : Températures stationnaires    Conversation téléphonique entre Kais Saïed et Faïez Sarraj    Palestine : aux origines étaient les Philistins    VIDEO : Korchide explique la gravité de la prise de la base militaire d'Al Watya par les turcs sur la sécurité nationale tunisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par Khelil Lajimi : Urgence signalée
Publié dans Tunisie Numérique le 31 - 03 - 2020

La rue gronde. Le confinement sans mesures d'accompagnement aux plus démunis est intenable. Les responsables locaux sont pris d'assaut. Nous risquons de perdre la partie sanitaire à cause des mouvements sociaux qui naissent.
Le gouvernement doit réagir immédiatement. J'ai l'impression qu'il se concentre sur l'urgence sanitaire en délaissant les aspects économiques et sociaux. C'est une erreur d'appréciation impardonnable. Ces deux dossiers, brûlants, doivent être gérés concomitamment.
Sur le plan sanitaire
Donner les moyens humains et matériels aux hôpitaux. La seule mesure efficace, à mon sens, c'est une campagne de dépistage massif qui permettrait de localiser les foyers de contamination pour les contenir et traiter les malades. C'est une mesure qui limiterait le confinement aux seules personnes infectées et ouvrirait la voie à une levée partielle du confinement aux personnes saines. L'activité économique reprendrait son cours progressivement.
Sur les plans économique et social
Aider l'ensemble du tissu économique toutes tailles confondues, du plus petit artisan à la grande entreprise structurée, avec comme objectif prioritaire le maintien de l'emploi pour garantir les revenus des salariés et des non salariés. La mesure serait de fournir la trésorerie à l'ensemble des entreprises qui en feraient la demande. Les banques se chargeraient de la mise en œuvre moyennant la garantie de l'Etat.
Du côté social, apporter toute l'aide requise pour les catégories sociales les plus faibles et aux plus démunis. Commencer par des aides financières en attendant de mettre en place des aides alimentaires en nature qui nécessitent une logistique assez lourde. On pourrait s'appuyer sur le réseau expérimenté de l'UTSS (Union Tunisienne de Solidarité Sociale) et les délégations qui maillent l'ensemble du territoire.
Pour le financement de ces mesures l'Etat dispose, aujourd'hui, de 250 millions d'euros de l'UE, de 400 millions de dollars du FMI, de 50 millions d'euros de l'Italie et des ressources du fonds 18-18 (dont 112 millions de dinars du secteur bancaire). En outre, la baisse du prix du baril de pétrole par rapport à l'hypothèse de la loi de finances 2020, au moins 30 dollars multipliés par 120 millions de dinars par dollar pendant neuf mois, économiserait 2700 millions de dinars au budget de l'Etat. L'enveloppe totale s'élèverait ainsi à environ 5 milliards de dinars. Avec ces moyens le gouvernement devrait engager le plus rapidement possible ces mesures.
Eventuellement et si ces ressources budgétaires ne venait pas à suffire le déficit budgétaire serait la solution, sachant qu'un point de déficit apporte 1200 millions de dinars.
En cette année d'urgence il serait suicidaire de penser à la rigueur budgétaire. Il en va de la stabilité du pays, de sa cohésion sociale et de la préservation du tissu économique.
Partagez2
Tweetez
+1
Partagez
2 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.