La dette publique est passée de 25 à 106 milliards de dinars en 2022, selon Mohamed Salah Souilem    Mziou : le président doit interdire par décret les poursuites de civils devant les tribunaux militaires    Entreprises citoyennes et gouvernance locale : Le grand défi de Saïed    Kristalina Georgieva : les négociations avec la Tunisie ont atteint un stade avancé    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    LC Europe (Poules / 3è J) : les matches de ce mardi    Conflit FTF - Croissant Sportif Chebbien : longues réflexions sur une courte décision    Météo en Tunisie : Ciel peu nuageux à partiellement nuageux    Tunisie-Accidents: 11 morts et 372 blessés en 24h    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Tunisie : Retour à la normale pour les prix de la viande de volaille ?    Manifestation sportive de sensibilisation aux avantages du dépistage précoce du cancer du sein : 20.000 nouveaux cas au cours de l'année 2020-2021    Services de proximité : Séparer le bon grain de l'ivraie    37eme édition du festival international du film francophone de Namur | « ASHKAL » de Youssef Chebbi : Du réel à l'abstrait    Les indiscrétions d'Elyssa    Classement WTA : Ons Jabeur, 2e mondiale, pour la 4e semaine d'affilée    Tunisie: 10911 infractions économiques du 23 août au 1er octobre 2022    Ils ont dit…    Contrepoint | Où en sommes-nous ? Où allons-nous ?    27 500 tonnes de blé ukrainien sont en route vers la Tunisie    Législatives en Tunisie: Vers une Assemblée atypique    Ce qu'a dit la directrice du Fonds Monétaire International sur la Tunisie    Météo du mardi 4 octobre 2022    Le neurologue Tunisien Riadh Gouider élu membre correspondant à l'Académie française de médecine    Mondial 2030 : En Ukraine, Espagne et Portugal !    Ballon d'or 2022 : Podium de KB9, Mané et Vinicus !!    Essia Jaïbi, metteuse en scène et dramaturge, à La Presse : «J'aime que le théâtre soit le sujet et l'outil»    CONDOLEANCES : Feu Ali TABOUBI    DECES : Leïla DEHAIMI    Des héros anonymes    Ambition Africa : renforcer les liens économiques et commerciaux avec l'Afrique    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Ooredoo Tunisie tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    Jasmin Open Monastir : Sur quelle chaine regarder les matches de Ons Jabeur ?    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    L'affaire FTF-CSChebba au crible | Entre bonne guerre et mauvais procès...    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ukraine : Poutine dicte sa loi et tend la main, Macron et Biden tirés d'affaire?
Publié dans Tunisie Numérique le 25 - 02 - 2022

Après avoir mis KO les Occidentaux, le président russe, Vladimir Poutine, maître absolu de la situation en Ukraine, tend la main aux Occidentaux. D'après son porte-parole, cité par les agences russes, Poutine est disposé à envoyer ses émissaires à Minsk, en Biélorussie, pour des négociations avec l'Ukraine. Maintenant qu'il est certain que ni les Européens ni les Américains ne sont prêts à en découdre avec lui, le maître du Kremlin tente de sauver ce qui peut l'être, car quoi qu'il en dise les sanctions occidentales feront mal…
"Vladimir Poutine est disposé à envoyer à Minsk une délégation russe au niveau des ministères de la Défense et des Affaires étrangères et de l'administration présidentielle pour des négociations avec une délégation ukrainienne", a dit Dmitri Peskov, rapporte ce vendredi 25 février Europe 1…
Poutine, qui tient beaucoup à la symbolique de la défaite pour les Ukrainiens, veut que les pourparlers se passent à Minsk, d'où sont parties ses troupes pour semer la terreur et la mort en Ukraine. Cette dernière a intérêt à vite saisir la perche, car les forces russes font route en ce moment même vers la capitale ukrainienne, Kiev…
A noter que jusqu'ici l'homme fort de la Russie, et désormais de l'Ukraine, a systématiquement refusé toutes les propositions de rencontre du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Jusqu'à quelques heures avant de donner l'ordre d'envahir l'Ukraine, Poutine a refusé de prendre Zelensky au téléphone. Manifestement le président russe tenait à faire la démonstration de sa force et de l'impuissance des Occidentaux avant d'accepter de s'asseoir à la table des négociations. Evidemment maintenant qu'il est le maître des lieux, il va dicter ses conditions à l'Ukraine et à la communauté internationale…
Rappelons que toutes les lettres de Poutine pour exiger des Occidentaux des garanties sur la non-adhésion de l'Ukraine à l'OTAN sont tombées à plat. Il a même reçu en retour de la part des Américains des réponses évasives, que les USA retardaient au maximum pour l'humilier. Maintenant qu'il a fait une fois de plus la preuve de sa détermination, il demandera le maximum…
Nul doute que les Occidentaux sauteront sur l'occasion pour presser Zelensky de négocier, histoire de s'enlever l'épine Poutine du pied. Bon, l'Occident fera monter un peu les enchères mais ne s'éternisera pas vu la dangerosité de la situation. Ils n'étaient pas disposés à écouter Poutine il y a peu, ils le seront dorénavant…
Pour le chef de l'Etat français et président du Conseil de l'Union européenne, Emmanuel Macron, ce serait un énorme soulagement, lui a qui Poutine a infligé dernièrement un sérieux revers diplomatique, lui que cette affaire gêne au plus haut point pour sa réélection. D'ailleurs l'ancien président français Nicolas Sarkozy, que Macron a reçu ce matin, lui a fortement suggéré de négocier avec Moscou, puisque c'est la seule chose qu'on peut faire…
Pour le président américain également, Joe Biden, ce serait une sacrée bouffée d'oxygène, lui qui est plus impopulaire que jamais chez lui et est pratiqué assuré de perdre toutes les élections intermédiaires, voire la prochaine présidentielle à ce rythme.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.